Gideon Oluwaseyi Adeyeni
Correspondant du Forum

Gideon se charge de mobiliser les communautés afin de favoriser le développement, qu'il s'agisse de promouvoir l'égalité économique et l'éradication de la pauvreté, la durabilité environnementale et la justice climatique, ou de plaider en faveur de réformes politiques et d'un renouveau culturel.

Né dans la pauvreté, Gideon s'est retrouvé plongé dans la lutte pour l'éradication de la pauvreté dès son plus jeune âge. Il a été heureux d'apporter son soutien à ATD Quart Monde et de devenir correspondant du Forum du refus de la misère lorsqu'il a appris, en 2017, l'existence de ce dernier et de son travail sans relâche pour mettre fin à la pauvreté.

Il soutient que le combat pour la justice est celui de l’établissement d’un système économique vraiment équitable, d’un système politique vraiment démocratique, d’un système environnemental vraiment durable et d’un système culturel vraiment dynamique, pour chaque peuple et pour toute l’humanité.

Ces derniers temps, il a travaillé principalement à la mobilisation des jeunes pour qu’ils aient un rôle central dans le processus de changement. D’autre part, Il est chercheur et s’intéresse aux domaines de l’adéquation du logement, des moyens de subsistance en milieu rural et urbain et du développement durable.

Il est membre de la campagne pour les droits démocratiques et des travailleurs et de la campagne pour les droits à l’éducation, qui s’engagent respectivement à défendre les droits des travailleurs et à garantir l’accès à une éducation de qualité pour tous au Nigeria. Il est également bénévole auprès d’Africans Rising, un mouvement panafricain de personnes et d’organisations œuvrant pour l’instauration de la justice, la construction de la paix et la promotion de la dignité humaine.

Il est très impliqué dans la Journée internationale pour l’élimination de la pauvreté et a participé à une recherche participative sur les dimensions cachées de la pauvreté. Il est également allé à la rencontre des personnes vivant dans la pauvreté dans le « plus grand bidonville flottant du monde », à savoir Makoko, à Lagos, au Nigeria.