Darwin RANYAGA ASSUAMANI
" Aide rapide aux victimes des catastrophes" (ARVC)

Darwin RANYAGA ASSUAMANI, ingénieur agronome de profession, est depuis 2008, coordinateur national de l'organisation " Aide rapide aux victimes des catastrophes" (ARVC). Il coordonne les actions de l'association et veille à son bon fonctionnement. Il lutte depuis 2013 contre les mariages forcés. Il est également formé comme formateur en Marqueur Genre et Age de GenCap.

ARVC est une organisation basée dans la ville d’Uvira, dans la région Est de la République Démocratique du Congo.  Elle promeut l’encadrement et la protection des droits des personnes handicapées et lutte contre les mariages forcés et précoces ainsi que contre les violences conjugales.

Le but est de fonder une communauté qui met en avant la protection, l’encadrement, l’accompagnement et l’intégration des personnes victimes ou menacées. L’association met en lumière ce grave phénomène à la Convention des Nations Unies  pour le droit de l’enfant.

Cela passe par  l’intégration communautaire afin  d’impliquer toutes les couches de la population dans la lutte contre ces problématiques. ARVC met également en place une approche à travers la masculinité positive. C’est un outil qui permet de travailler avec les hommes et les garçons, principaux auteurs de ces violations des droits humains au sein de la communauté.

 

 

Les objectifs de l’association sont de promouvoir l’intégration des victimes et des personnes qui risquent d’être mariées de force. L’accompagnement des personnes est une dimension majeur du travail d’ARVC. Le but étant d’être aux cotés des victimes pour favoriser leur auto prise en charge ( santé, éducation, apprentissage d’un métier..). L’association pousse également les gouvernements à veiller au respect des droits de l’enfant en mettant l’accent sur les victimes des mariages d’enfants, précoces et forcés. Enfin, elle sensibilise les communautés au respect des droits des jeunes filles et plaide pour l’élaboration de lois spécifiques sur les violations de ces droits.