Séance d'intégration du Plan Intégré Paysan

Introduction

La commémoration a commencé par la présentation des participants. Avec les agriculteurs membres de différentes AVEC (association villageoise d’épargne et de crédit) dans l’enceinte de la salle jeune de Sange, Territoire d’Uvira au Sud-Kivu en RDCongo. Ils ont été formés sur l’intégration de l’approche PIP (Plan Intégré du Paysan) dans leurs activités quotidiennes, sous ce thème : « Assurer le bien être des enfants en leur garantissant un environnement sûr et durable ».

Cette activité a connu la participation de 21 membres dont 19 issus des AVEC, 2 agents de l’ONG IJED et 1 représentant du chef de Cité. La femme était représentée à 90%.

Le Directeur Général et formateur de l’atelier a expliqué que l’approche vise la gestion durable des terres, car celle-ci est cruciale pour nourrir toutes les personnes sur notre planète. Il est sans ignorer que seuls des sols sains peuvent produire la nourriture dont nous avons besoin tous et pour l’avenir de nos enfants. Dans son mot, il a aussi appelé aux participants d’éviter les pratiques de feu des brousses, en gardant un sol et un environnement sain qu’on peut ensemble léguer à nos enfants.

Déroulement

Dans son introduction, le directeur a demandé aux participants une série des questions ; parmi lesquelles il voudrait savoir pourquoi les paysans n’arrivent-ils pas à produire suffisamment ?

Selon les participants, il y a une carence de pluie, les champs sont devenus improductifs, manque de semence saine, insécurité etc.

Partant de ces réponses, le Directeur a partagé le focus de l’approche PIP, sur les gens et sur la terre. Nous avons besoin de gens qui investissent dans leur terre avec de bonnes pratiques pour créer et maintenir une production alimentaire durable pour le bien être de la population et de nos enfants en particulier.

C’est ainsi qu’il a présenté une brève historique de l’approche PIP: celle-ci tire ses origines en Bolivie, où elle a été élaborée et testée pour la première fois dans les années 2000-2003, sur base des expériences avec des approches participatives réalisées avec des agriculteurs (recherche) en Amérique Latine. Elle a été plus tard développée au Burundi de 2013 à 2016 et, maintenant dans la plaine de la Ruzizi grâce à notre partenaire ZOA sous ce projet Integrated Water Resource Management (IWRM) en consortium (IRC, SFCG et ZOA), a-t-il dit.

Une famille ou ménage à travers cette formation va arriver à faire une analyse de son état actuel. En Bref, une analyse FFOM et BEEM et présenter une image sous forme de dessin de ce qu’elle est actuellement et par la suite, elle va présenter une autre image qui décrit une projection de la situation future, réalisable dans tous les  aspects de la vie quotidienne. C’est ce qu’on va appeler plan intégré. Le rêve d’une famille c’est avoir un avenir plus résilient ou l’on ne verra jamais un enfant mourir de faim ou de maladie ou qui abandonne l’école faute de n’avoir pas payé les frais scolaire, a-t-il expliqué.

Il faut avoir une conviction personnel que votre PIP va réussir, ensemble avec un plan de travail très clair et réaliste, sont des éléments essentiels pour un bon départ et pour atteindre un impact durable.

Vous devez savoir que l’approche est basée sur :
- La conscientisation
- La planification
- L’action motivée.

La séance a pris fin à 13heurs 15 minutes par des questions diverses et autour desquelles les participants cherchaient à savoir si l’IJED mettra à la disposition des membres des AVEC des personnels qui guideront leur plan intégré. Le Directeur les a répondu qu’il mettra à la
disposition des AVEC des critères d’identification d’un paysan innovateur, lorsque ces AVEC vont présenter au directeur la liste des paysans choisis lors de ses réunions habituelles, il peut alors leur accorder une réponse positive à cette demande.

D’autres discussions se sont poursuivies pendant que les participants se partagent de sucré accompagné de pain.