Chaque attitude, chaque geste compte pour combattre la misère et l’exclusion. Il existe de multiples manières d’agir, quelles que soient nos compétences et notre disponibilité. Ces messages, ces témoignages sont l’expression d'un engagement personnel autant que collectif avec d'autres citoyens. N’hésitez pas à apporter votre contribution.

Les témoignages sont publiés sous la responsabilité de leur auteur. Ils sont soumis à validation : ils ne seront publiés que s’ils respectent, sur la forme et sur le fond l’esprit de cette journée tel que défini dans la Charte internationale 17 octobre.

 

Témoignages
France

Ensemble on peut changer les choses !

« Ça nous a plongés dans la réalité. C’est pas normal d’accepter la pauvreté. Ensemble, on peut changer les choses ! ». 

Claudine Laperle, âgée de 14 ans, Granby, Québec, Canada.

Lien vers l'article : http://www.gasph-y.net/uploads/3/0/6/7/30676901/17_octobre_il_y_a_de_plus_en_plus_durgence_dagir_voix_de_lest.pdf

Marche pour l'Élimination de la Pauvreté à Granby
04/07/2016
Nicolas Luppens
France

Prière

Bonsoir  Je rentre du Trocadero ...nous n'étions pas nombreux mais nous étions là ..merci à ceux et celles qui ont témoigné. Nous avons eu un temps de silence ensemble unis à tous dans le monde ..je suis religieuse et donc j'ai prié pour tous mes frères et soeurs qui luttent contre leur  misère et celle des autres .

"Jésus de Nazareth

Fils bien aimé du Père

Fils de Marie

Adopté par Joseph

EMMANUEL SAUVEUR

Touche chacun de tes frères et de tes soeurs

Ici et de par le monde

Touche plus longuement et plus tendrement

Chacun de celles et ceux qui sont en grande difficulté

Que l'Esprit en chacun de nous

Nous donne de T'entendre dire :

Redresse toi, n'aie pas peur

Prends ton grabas et marche

Car tu as du prix à mes yeux

Je t'aime et marcherai avec toi

Jusqu'à la rencontre du Père"

17/10/2015
anne marie
Guyane française

"Vous pouvez agir avec nous..."

Espérons que la journée du 17 octobre 2014 soit entendue, mémorisée, et suivie par la population mondiale pour combattre la misère !

Mesdames, Messieurs de tous les gouvernements vous pouvez agir avec nous et apporter de nouvelles solutions : soyez courageux et volontaires pour suivre très rapidement  et comprendre les vœux sincères d’ATD QUART MONDE !!!!

13/10/2014
Marie-Thérèse L.
Belgique

Ensemble à la rencontre de lieux où les familles se sentent respectées

« Pour ce 17 Octobre sur Liège, j’ai proposé qu’on aille ensemble par petits groupes, familles, militants,  alliés et volontaires, rencontrer les lieux et petits centres que fréquentent les familles d’Ougrée, ces lieux qui sont capables de respecter les familles. C’est bien de se mêler avec eux, pour être plus forts ensemble. Plusieurs fois, des familles d’Ougrée m’ont dit qu’elles avaient été traitées de « puantes » dans une association du quartier et dans un magasin qui refusaient de les laisser entrer. J’ai été trouver la responsable de cette association qui m’a dit : « Vous Monsieur, vous tenez avec les puants». Je lui ai répondu que oui, j’étais fier de tenir avec eux ! Ça m’a fait très mal.  C’est pour ça que j’ai proposé que ce 17 octobre on aille ensemble à la rencontre de lieux où les familles se sentent respectées, pour qu’elles soient fières des lieux où elles vont, fières de nous les présenter. On échangera sur le thème : comment faire pour ne laissez personne de côté ? » Vincent G, Liège Belgique

01/10/2014
Vincent G, Liège
Belgique

Personne ne m'a jamais dit ça!

« L'autre jour en ville, un monsieur que j'ai déjà vu me demande une pièce. Il me demande : je peux m'asseoir près de vous ? Bien sûr. Mais je n'ai pas de pièce, je n'ai déjà rien pour moi ! Il me dit qu'il est dans la pauvreté. Je lui dis que moi aussi, «  nous on la combat la pauvreté, je suis militante d'un mouvement! » Il me dit : Que faire ? Je lui dis : je peux vous écouter. Et vous dire  que c'est  jamais rester plus bas que vous êtes, c'est toujours remonter la pente. C'est se dire : je dois essayer de m'en sortir moi même, avec l'aide de quelqu'un. Moi, je ne peux que vous aider en vous remontant le moral. Les gens ils vont vous donner des pièces, mais est ce que ça va vous aider ?.... » Alors je lui dis d'aller à Thermos, pour s'abriter la nuit. Je le salue en disant: Je vous souhaite courage, et comme tout le monde, d'avoir la dignité. Peut être que la prochaine fois  je vous verrai autrement , que vous soyez mieux. Il m'a répondu : personne ne m'a jamais dit ça! »

01/10/2014
Bernadette F. , Liège