Thème pour 2021
Construire l'avenir ensemble : mettons fin à la pauvreté persistante en respectant toutes les personnes et notre planète

Vous trouverez sur cette page :

  • Témoignages: prises de parole de personnes vivant la grande pauvreté, ...
  • Présentation: le sens de la Journée, son esprit, ...
  • Moments forts: activités, prises de paroles, gestes significatifs, ...
  • Contactez-nous: pour toute question liée au 17 octobre.
  • Boîte à outils: affiche, note explicative, textes de référence, vidéos, ...

Sélectionnez un pays pour voir ce qui s’est vécu les années précédentes

Neuchâtel - Samedi 17 Octobre 2020 - "La soupe au Caillou" en collaboration avec CSP, CNP, SAVI et CARITAS

Le 17 Octobre à Neuchâtel, un programme s'étend sur toute la journée autour du theme "LA SOUPE AU CAILLOU", il y aura une soupe offerte en matinée, suivie des entretiens croisés avec des intervenants de CNP, CSP, SAVI et CARITAS, et une Exposition en fin de journée.

Neuchâtel
Suisse

Rouen - Samedi 17 Octobre 2020 - Témoignages d'acteurs de la lutte contre l'exclusion

A l'occasion de la Journée mondiale du refus de la misère à Rouen et en Seine-Maritime, diffusion d'une session en direct sur internet (Facebook Live), à la place du rassemblement habituel dans les rues de Rouen, annulé à cause du coronavirus.

Témoignages d'acteurs de la lutte contre l'exclusion : Echanges France-Bénin, ATD - Quart-monde, Secours populaire, Emmaüs, Centre abbé Pierre et Amnesty international.

Samedi 17 octobre de 11h15 à 12h15.

Lien pour suivre la session en direct (page Facebook du Centre abbé Pierre - Emmaüs d'Esteville (Seine-Maritime) : https://www.facebook.com/CAPE-576302452471185

Rouen
France

Ouagadougou - Samedi 17 Octobre 2020 - Commémoration du 17 Octobre, en trois parties, à Ouagadougou

Avec le contexte du Covid 19, il n’est pas prévu de grand rassemblement  du  17 Octobre cette année, en Burkina Faso, mais une célébration en trois temps.

En matinée, un recueillement d’une dizaine de personnes à Manega sur la dalle africaine sacrée des droits de l’Homme.

Une autre délégation se dirigera vers Ouagadougou chez un ami du Mouvement pour l’aider dans la reconstruction de sa maison détruite par les inondations du mois d’août. Pour finir, les deux délégations se retrouveront à la cour aux cent métiers d’ATD Quart Monde pour suivre ensemble en direct la retransmission de la commémoration du 17 Octobre par les Nations Unies.

Ouagadougou
Burkina Faso

Bukavu - Samedi 17 Octobre 2020 - Fabriquant des briques à daube en faveur des familles victimes des inondations

L’Association des Amis d’ATD Quart-Monde en République Démocratique du Congo à Bukavu a choisi de vivre le 17 octobre de cette année auprès des familles victimes des inondations à Uvira. L’objectif sera d’initier un chantier de solidarité en fabriquant des briques à daube en faveur de ces familles. Un temps autour de plantation des arbres sera prévu.
La ville d'Uvira a connu des catastrophes naturelles causées par des pluies diluviennes qui se sont abattues sur la ville en avril dernier. Nombreuses familles ont perdu le leurs ainsi que leurs biens.  Leurs maisons étaient emportées par les eaux des rivières qui ont quitté leurs lits. Le lac Tanganyika s’était déversé dans différents quartier de la ville. Les familles victimes ont pris refuge dans les écoles et églises où, on pourrait encore trouvé de la place d’accueil. La question de logement reste incertaine même actuellement. Le gouvernement n'a pas encore trouvé la solution jusque-là pour ces familles sans abri. Le Mouvement ATD Quart Monde s’est mobilisé pour soutenir ces familles en initiant dans l'urgence, un chantier de solidarité qui a consisté à fabriquer les briques d'adobe afin de soutenir une dizaine des familles fragiles et très touchées par la calamité parmi celles qui ont été victimes. En août dernier. Une invitation communautaire appelé « MULARI » consistant à fabriquer des briques dans le souci de permettre à ces familles d’avoir un toit. Des membres du groupe de familles solidaires, des jeunes animateurs Tapori de Kavumu, de Goma, et de Bukavu ont fait le voyage à Uvira pour soutenir la réalisation de ce chantier. Plusieurs personnes et six organisations sur place ont prêté main forte à cette action. Durant quatre jours qu’a pris cette activité, plus de 6000 briques ont été produit et la construction d'une maison en sticks d’arbre et en boue. Cette activité était la première phase pour la célébration de la journée du 17 octobre. Elle a était réalisée au mois d’aout car, la fabrication de briques se fait pendant la saison sèche, c’est pourquoi, il fallait bien se mobiliser comme il y avait encore le soleil. Cette action représentait la première phrase pour célébrer la Journée mondiale du refus de la misère pour cette année. Le 17 octobre prochain consistera la deuxième phase de cette action : une rencontre autour des familles victimes des inondations sera organisée. Elle permettra à ces familles de prendre la parole, de témoigner et de s’exprimer devant les autorités et autres organisations de la société civile.

D’autres membres du Mouvement souhaitent célébrer le 17 octobre notamment à :
A Goma : les enfants Tapori et de la bibliothèque organiseront une visite au centre de rééducation des Enfants en conflit avec la loi (couramment appelé Prison des mineurs).  Cet établissement héberge depuis des années plus d’une centaine d’enfants soit appréhendés pour un délit de droit commun, soit retrouvés dans la rue. Bien que l’on parle de rééducation, il n’est pas souvent le cas. Les enfants se sentent dans une réelle prison sans réelle ouverture vers l’avenir.
Le 17 octobre sera l’occasion pour les amis de Goma pour lancer une la mobilisation communautaire auprès des services municipaux pour la délocalisation de la décharge d’immondices située au Quartier Lac vert, vers des endroits non habités, puisqu’ils en existent à Goma. La mobilisation portera aussi sur l’entretien quotidien des poubelles publiques dans des marchés afin de sauver ces populations gagne-petit qui sont exposés au quotidien aux maladies. Elle pourrait s’étendre sur une année : « Nous tous sommes conscients également qu’une action solitaire serait longue. C’est la raison pour laquelle nous estimons que la première étape de ce plaidoyer devra être la mobilisation d’autres structures citoyennes autour d’eux pour prendre en mains cette préoccupation et engager avec les autorités urbaines une série de dialogues constructifs ».  Précise Chirac.
A Bukavu : Les membres des familles solidaires à l’occasion du 17/Octobre leur activité se focalise beaucoup dans les questions du changement climatique. Ils projettent à faire le ramassage de déchets plastiques disséminés dans leur quartier pour lutter contre la pollution de leur agglomération.
Cette année l'Association FERAPAD  s'est associé aux amis d'ATD Quart Monde à UVIRA et autres partenaires pour commémorer en synergie la journée du 17 Octobre. Les membres de l'association avont participé à la fabrication des briques pour les sinistrés d'Uvira et ils y seront encore jusqu'à la date du 17 pour la suite des travaux commémorant la journée.

Bukavu
Congo (Kinshasa)

Montreal, Toronto, Moncton,St Jean sur Richelieu - Samedi 17 Octobre 2020 - divers événements au Canada

Au niveau canadien : Chaque année, le collectif Dignity for all mobilise des citoyens et des communautés de partout au pays afin de commémorer la journée du 17 octobre. Cette année, un panel aura lieu en ligne. Les membres du panel partageront des obstacles et des recommandations pour mettre fin à la pauvreté et aux systèmes intersectionnels d'oppression au Canada.

Membres du panel:

Janine Harvey, militante communautaire (Ulukhaktok, NWT)
Daniel Marineau, ATD Quart Monde (Montréal, QC)
Khaldah Salih, Black Legal Action Centre (Toronto, ON)

Cliquez-ici pour vous inscrire au séminaire web.

À Moncton, au Nouveau-Brunswick : En raison de la pandémie, aucun rassemblement n'aura lieu. Néanmoins, le Chapitre de Moncton du Front commun pour la justice sociale a rédigé un communiqué de presse (voir en pièce jointe) afin d'inciter la population à réfléchir aux enjeux de justice sociale. Il offre de nombreux exemples de gestes posés par les personnes en situation de pauvreté pour faire reculer la misère.

À St-Jean-sur-Richelieu, au Québec : La Journée mondiale du refus de la misère sera soulignée cette année à la Maison des jeunes de St-Jean-sur-Richelieu. Les jeunes seront impliqués dans l'affichage de bannières à l'effigie de la Journée. Ce sera l'occasion de discuter avec la population et de distribuer de petits rubans portant le logo du 17 octobre. Aussi, la commémoration virtuelle de l'ONU sera diffusée sur les ondes de la chaîne Télévision du Haut-Richelieu.

Montreal, Toronto, Moncton,St Jean sur Richelieu
Canada