Quelques actions de CADF à l'Est de la RDC
logo_cadf.png

Quelques actions de “Complément d'Action pour le Développement Familial” (CADF) à l'Est de la RDC.

Depuis quelques temps, CADF a lancé des activités dans la province du Nord-Kivu, à Goma notamment. Une équipe de bénévoles de CADF travaille pour apporter l'assistance à quelques personnes vivant dans des conditions particulièrement difficiles.

Nous avons installé à Goma une Antenne avec un Centre Médical CADF et une succursale (poste de secours) dans le Territoire de Masisi (à Bweremana). Une autre succursale est encours dans le Territoire de Walikale, dépendant de l'Antenne de Goma.

Dans notre centre médical, tout comme dans le poste de secours, sous la coordination d'un Médecin et son équipe, nous accueillons et apportons des soins de secours aux femmes et enfants victimes de viol et de violences sexuelles (SGBV). Nous y accueillons aussi des enfants (orphelins) victimes de la malnutrition souvent sévère.

Nous organisons, en collaboration avec les communautés locales, la prise en charge médicale selon nos moyens de bord, l'hospitalisation, la prise en charge alimentaire, l'accompagnement psychosocial et l'accompagnement judiciaire pour les victimes de viols et violences sexuelles (SGBV).

Étant donné que nous n'avons pas de financement extérieur, nous avons mobilisé les communautés pour qu'elles adhèrent à l'idée d'autofinancement par la mise en place des champs communautaires. Nous avons négocié avec les autorités locales sur la base des besoins exprimés par les populations locales. Et les autorités locales nous ont attribué des espaces agricoles à Bweremana (Masisi) au bord du Lac-Kivu, ainsi qu'une habitation à utiliser comme poste de secours médical.

A Walikale, les chefs coutumiers nous ont accordé aussi un espace pour faire des champs. Plus de 25 hectares de terre sont déjà mis à la disposition de CADF.

Avec ces terrains, nous avons mobilisé les habitants qui ont commencé à faire le défrichage de la forêt, à labourer la terre et à planter des haricots, du maïs et du soja.

Les produits de ces champs vont nous aider à nourrir les enfants mal nourris et les orphelins hébergés par nos centres, ainsi que les femmes victimes des violences sexuelles hébergées momentanément chez CADF. Une partie des récoltes pourra servir à développer un programme d'autonomisation économique des femmes victimes d'exploitation sexuelle dans la région.

Conscients et convaincus des actions visibles déjà posées en faveur de leurs ressortissants démunis et vulnérables par CADF à Goma, les villageois (surtout les femmes) n'hésitent pas à aller travailler bénévolement pour venir au secours des enfants de leurs contrées. Je vous enverrai des illustrations prochainement.

Quelques enfants orphelins et mal nourris (22), hébergés par CADF dans des familles d'accueil à Goma sont accompagnés à l'école primaire par nos volontaires bénévoles. Par des cotisations, CADF leur apporte une contribution minimale pour les frais de scolarité et fait le plaidoyer auprès de 3 écoles primaires de Goma, afin que ces enfants ne soient pas chassés de l'école par manque d'argent. Au lieu de payer 30$ par enfants par trimestre, CADF supporte 22$ par enfants par trimestre et bénéficie de l'avantage que ces enfants ne peuvent pas être exclus malgré le non paiement des frais scolaires.

Une formation d'Alphabétisation fonctionnelle couplée avec l'éducation au VIH a été initiée au Centre CADF de Goma en faveur de 16 femmes victimes de viols et violences sexuelles, et déclarées séropositives après les viols connus. Six volontaires en alphabétisation s'alternent pour leur apprendre des notions de lecture et d'écriture.

Si ces expériences réussissent, CADF ne manquera pas à étendre l'expérience dans les provinces du Sud-Kivu et du Katanga où des demandes similaires ont été enregistrées.