Proposer un engagement à des jeunes, pour le bien-être et le développement de notre pays
rdc_4_min.jpg
Lettre aux Amis du Monde numéro 105

A Nous l’Avenir est un regroupement de neuf organisations d'encadrement des jeunes de 15 à 30 ans. Nous avons décidé en 2009 de créer un réseau de structures d’encadrement de jeunes pour favoriser des échanges d’idées entre eux. L’idée est de travailler dans une ambiance de confiance, sans discrimination de race, ni de sexe, et leur permettre de trouver eux-mêmes des solutions qui conviennent à leurs préoccupations.

Nous travaillons à l’accompagnement et à la promotion de la jeunesse dans différents domaines d’activités, afin qu’elle soit capable de contribuer et de participer dans la non-violence aux actions de développement de notre pays. Et ainsi, avec elle, promouvoir la démocratie, les droits humains et lutter contre toutes formes de violences.

Pendant cette période difficile, notre organisation ne baisse pas les bras. Beaucoup de nos membres se lancent dans la culture maraîchère. Et pour cela, nous avons disposé de semences de légumes de qualité que nous partageons gratuitement, en donnant la priorité aux ménages les plus démunis.

Dans le domaine de l’assainissement nous avons récemment organisé trois jours de nettoyage du marché public Ndekezulu. C’est l’un des plus anciens marchés de la commune de Nzinda, ville de Kikwit. En 2014, il a été doté de pavillons en dur, construits par la Coopération Technique Belge. Depuis 2017, le marché est abandonné, et les marchands préfèrent exposer leurs produits le long de la chaussée, à 50 mètres de là. Il n’est donc plus fréquenté et est devenu une poubelle remplie d’ordures, de déchets de toutes sortes.

A Nous L’Avenir qui est basée dans le même quartier, s’est donnée comme prérogative entre autres de lutter contre l’insalubrité urbaine et a décidé de dégager toutes les ordures et déchets de cet endroit. Pendant trois jours nous avons mené des activités d’assainissement du marché : sarclage des herbes, nettoyage des ordures et incinération des déchets. Nous avons réussi à rendre propre l’environnement du marché Ndekezulu et le valoriser pour inciter les marchands à le fréquenter. Nous permettons aussi d’éviter les maladies dues à l’insalubrité. Au total 25 jeunes dont 15 filles ont participé aux travaux.

Nous sommes unis pour le combat contre la misère, peu importe le temps que ça nous prendra.

Cyrille Mupasa, coordonnateur de « A nous l’avenir », République Démocratique du Congo

Mots clés :