La « Lettre aux Amis du Monde » paraît trois fois par an, en 4 langues : anglais, espagnol, français, portugais.
Vous pouvez lire la présentation ci-dessous pour en savoir plus ...

«Apprendre à bâtir des espaces de rencontre»

La misère est le résultat d'une absence de rencontre entre les personnes en grande pauvreté et celles qui ne connaissent pas cette situation. Il faut donc apprendre à bâtir des espaces de rencontre dans la durée car ignorer et se priver de l'expérience et de l'intelligence de ceux qui vivent dans la misère constitue un gâchis inacceptable. C'est... Lire la suite
Traduit en :

«Osons la justice ! Osons la paix ! »

Aujourd’hui, s’érigent partout de nouveaux murs. Là, haute frontière bétonnée entre des peuples, rendant quasi impossible la circulation et la rencontre des personnes ; ici, barrières d’acier en zone industrielle prêtes à se fermer pour empêcher toute installation à des communautés qui n’ont nulle part où aller. Partout ces murs font... Lire la suite
Traduit en :

Des porteurs de paix dans le monde entier

Sur tous les continents, des hommes et des femmes refusent la violence de la misère et s'engagent pour bâtir des points de rencontre où il devient possible de se reconnaître d'une même humanité. Dans tous nos quartiers, des habitants résistent à la violence. Ne sont-ils pas les premiers acteurs de la paix ? Nous devons trouver le courage de rompre... Lire la suite
Traduit en :

Éliminer l’extrême pauvreté, une utopie ?

Depuis des siècles, la misère hante notre humanité. Depuis des siècles, des enfants, des hommes et des femmes sont ravagés par la faim, enfermés dans l’ignorance, enchaînés dans la dépendance et l’humiliation. Le monde s’est affolé devant le spectre de la récession économique et de ses conséquences dramatiques. N... Lire la suite
Traduit en :