La « Lettre aux Amis du Monde » paraît trois fois par an, en 4 langues : anglais, espagnol, français, portugais.
Vous pouvez lire la présentation ci-dessous pour en savoir plus ...

Les enfants nous bousculent et nous engagent

A Madrid, les enfants du groupe Tapori1 Ventilla ont entendu leurs mères discuter vivement entre elles. Elles parlaient de la Charte sociale européenne2. Mais qu’est-ce que cette charte ? Le groupe Tapori a décidé d’en savoir plus. Ce n’est pas facile de comprendre un texte pour adultes, mais les enfants décident de ne pas... Lire la suite
Traduit en :

Ensemble, il est possible de donner à notre terre un avenir durable. Osons-le !

Le 17 octobre 2018, vous avez à nouveau été nombreux à vous mettre ensemble pour célébrer la Journée mondiale du refus de la misère et rendre visible les efforts de tous ceux qui sont engagés pour dire non à la pauvreté tout au long de l’année. Dans ce numéro nous présentons quelques échos reçus des quatre coins du monde. Nous proposons... Lire la suite
Traduit en :

Il est important que nous défendions nos droits, que nous exprimions nos besoins

"Pour moi, la pauvreté est liée à des quartiers dont on ne s’occupe pas, où il n’y a pas de ressources pour les familles telles des bibliothèques, des bonnes écoles, ou même des bons magasins. Dans les magasins, la plupart des produits d’épicerie sont périmés. Les commerçants pensent que nous nous contentons de vivre ainsi,... Lire la suite
Traduit en :

Vivre le 17 octobre dans un pays où je suis de passage, où personne ne connaît cette Journée...Comment ?

Voilà que j’apprends qu’un groupe de personnes souffrant de maladies chroniques va se rassembler pour une marche. Je sais bien ce que la maladie chronique signifie de sentiment de perte, perte de la santé qui ne sera plus jamais comme avant. Et aussi, angoisse pour le malade pauvre : se soigner, avec quelles ressources ? Malgré cela,... Lire la suite
Traduit en :

Repenser la lutte contre la pauvreté et les droits de l’homme

Ce titre est aussi le thème du deuxième Forum Joseph Wresinski pour l’Amérique latine et les Caraïbes, que nous avons tenu à Guatemala City. Pendant cinq jours, près de 50 personnes de neuf pays ont travaillé ensemble. Nous avons conclu le forum en réfléchissant à la manière dont nos pays et nos communautés peuvent identifier des engagements... Lire la suite
Traduit en :