Thème pour 2020
Agir ensemble pour gagner la justice sociale et environnementale pour tous

Vous trouverez sur cette page :

  • Témoignages: prises de parole de personnes vivant la grande pauvreté, ...
  • Présentation: le sens de la Journée, son esprit, ...
  • Moments forts: activités, prises de paroles, gestes significatifs, ...
  • Contactez-nous: pour toute question liée au 17 octobre.
  • Boîte à outils: affiche, note explicative, textes de référence, vidéos, ...

Sélectionnez un pays pour voir ce qui s’est vécu les années précédentes

Bangkok - Samedi 17 Octobre 2020 - Affiche 17 octobre en Thailandais

Affiche 17 octobre en Thailandais.

Bangkok
Thaïlande

BANGUI - Samedi 17 Octobre 2020 - Rencontres et messages familles dont la justice n'est pas équitable et victimes des effets néfastes de non-respect de l’environnement

C’est sous le respect strict des mesures des barrières contre le covid-19 que l’équipe du Mouvement ATD Quart monde en République centrafricaine compte célébrer la journée mondiale du refus de la misère. La journée portera sur le thème « Agir ensemble pour gagner la justice sociale et environnementale pour tous ». Les familles seront au centre de cette célébration en rédigeant des messages qui vont être présentés auprès des maires de 8 arrondissements de Bangui. Il s'agit de trois villes : Bangui, Boali et Bossangoua. puis avec les maires de quelques communes autour de la capitale.
L'objectif sera faire véhiculer les messages des familles les plus pauvres dont la justice n'est pas équitable mais également sont victimes des effets néfastes de non-respect de l’environnement. C'est avant tout une démarche de connaissance en rassemblant des témoignages dans chaque lieu avec une attention spéciale pour les familles qui ont la vie très difficiles. Une délégation composée des membres, familles et amis sera constituée afin de livrer les doléances aux maires et pour les gagner comme amis des familles.
Il y aura des messages de chaque lieu puis un message commun où on cherche de rester dans le thème sans nous enfermer pour donner libre cour aux paroles des familles et leurs amis.
Cette journée doit comporter deux moments forts :

  • Premièrement : Les différentes rencontres avec les maires de 8 arrondissements de BANGUI envie de permettre aux familles et les autres membres du Mouvement d'échanger sur les messages commun que les membres du mouvement particulièrement les familles vont  rédigés en mémoire de cette journée tout en suivant leurs réalités quotidiennes sur la justice sociale et l’environnementale.
  • Deuxièmement : Le moment de la presse, consistera à organiser les émissions radio diffusées, les interviews qui porteront sur la journée du 17 octobre, sous le thème de la justice sociale et de l’environnementale.

Pour y arriver il y a un comité de pilotage qui sera mis en place afin de permettre que tout le monde apporte son idée. Ce comité aura comme tâche :

  • Identifier les personnes des différents sites qui prendront les contacts avec les maires de 8 arrondissements de BANGUI
  • Planifier les rencontres locales
  • Sélectionner les différents membres qui vont participer
  • Accompagner les écritures de chaque site dans le but de faire un message commun qui renferme toutes les idées des familles sur la justice sociale et l’environnementale
  • Organiser les interviews  et les émissions radio diffusées
  • Planifier le déroulement des rencontres avec les Maires de 8 arrondissements de BANGUI
BANGUI
République centrafricaine

Treyvaux - Samedi 17 Octobre 2020 - Projection de la vidéo de l'ONU

  • Le 17 octobre : une projection de la vidéo de l'ONU suivie par un acte symbolique en s'inspirant du vélo à deux roues (justice sociale/ justice climatique) proposé par la France.Cette journée sera l'occasion pour se réunir avec les fidèles du 17 octobre en plus des jeunes qui se seront réunis toute la journée pour préparer la rencontre du 24 octobre.
  • Le 24 octobre : une suite de rencontre de l'an dernier à Bern (https://www.atd-quartmonde.ch/une-delegation-denfants-au-palais-federal/) sera organisée avec une nouvelle rencontre avec Marina Carobbio.

Suisse, Treyvaux

Treyvaux
Suisse

Bukavu - Samedi 17 Octobre 2020 - Fabriquant des briques à daube en faveur des familles victimes des inondations

L’Association des Amis d’ATD Quart-Monde en République Démocratique du Congo à Bukavu a choisi de vivre le 17 octobre de cette année auprès des familles victimes des inondations à Uvira. L’objectif sera d’initier un chantier de solidarité en fabriquant des briques à daube en faveur de ces familles. Un temps autour de plantation des arbres sera prévu.
La ville d'Uvira a connu des catastrophes naturelles causées par des pluies diluviennes qui se sont abattues sur la ville en avril dernier. Nombreuses familles ont perdu le leurs ainsi que leurs biens.  Leurs maisons étaient emportées par les eaux des rivières qui ont quitté leurs lits. Le lac Tanganyika s’était déversé dans différents quartier de la ville. Les familles victimes ont pris refuge dans les écoles et églises où, on pourrait encore trouvé de la place d’accueil. La question de logement reste incertaine même actuellement. Le gouvernement n'a pas encore trouvé la solution jusque-là pour ces familles sans abri. Le Mouvement ATD Quart Monde s’est mobilisé pour soutenir ces familles en initiant dans l'urgence, un chantier de solidarité qui a consisté à fabriquer les briques à daube afin de soutenir une dizaine des familles fragiles et très touchées par la calamité parmi celles qui ont été victimes. En août dernier. Une invitation communautaire appelé « MULARI » consistant à fabriquer des briques dans le souci de permettre à ces familles d’avoir un toit. Des membres du groupe de familles solidaires, des jeunes animateurs Tapori de Kavumu, de Goma, et de Bukavu ont fait le voyage à Uvira pour soutenir la réalisation de ce chantier. Plusieurs personnes et six organisations sur place ont prêté main forte à cette action. Durant quatre jours qu’a pris cette activité, plus de 6000 briques ont été produit et la construction d'une maison en sticks d’arbre et en boue. Cette activité était la première phase pour la célébration de la journée du 17 octobre. Elle a était réalisée au mois d’aout car, la fabrication de briques se fait pendant la saison sèche, c’est pourquoi, il fallait bien se mobiliser comme il y avait encore le soleil. Cette action représentait la première phrase pour célébrer la Journée mondiale du refus de la misère pour cette année. Le 17 octobre prochain consistera la deuxième phase de cette action : une rencontre autour des familles victimes des inondations sera organisée. Elle permettra à ces familles de prendre la parole, de témoigner et de s’exprimer devant les autorités et autres organisations de la société civile.

D’autres membres du Mouvement souhaitent célébrer le 17 octobre notamment à :
A Goma : les enfants Tapori et de la bibliothèque organiseront une visite au centre de rééducation des Enfants en conflit avec la loi (couramment appelé Prison des mineurs).  Cet établissement héberge depuis des années plus d’une centaine d’enfants soit appréhendés pour un délit de droit commun, soit retrouvés dans la rue. Bien que l’on parle de rééducation, il n’est pas souvent le cas. Les enfants se sentent dans une réelle prison sans réelle ouverture vers l’avenir.
Le 17 octobre sera l’occasion pour les amis de Goma pour lancer une la mobilisation communautaire auprès des services municipaux pour la délocalisation de la décharge d’immondices située au Quartier Lac vert, vers des endroits non habités, puisqu’ils en existent à Goma. La mobilisation portera aussi sur l’entretien quotidien des poubelles publiques dans des marchés afin de sauver ces populations gagne-petit qui sont exposés au quotidien aux maladies. Elle pourrait s’étendre sur une année : « Nous tous sommes conscients également qu’une action solitaire serait longue. C’est la raison pour laquelle nous estimons que la première étape de ce plaidoyer devra être la mobilisation d’autres structures citoyennes autour d’eux pour prendre en mains cette préoccupation et engager avec les autorités urbaines une série de dialogues constructifs ».  Précise Chirac.
A Bukavu : Les membres des familles solidaires à l’occasion du 17/Octobre leur activité se focalise beaucoup dans les questions du changement climatique. Ils projettent à faire le ramassage de déchets plastiques disséminés dans leur quartier pour lutter contre la pollution de leur agglomération.
 

Bukavu
Congo (Kinshasa)

New-York - Samedi 17 Octobre 2020 - Global Commemoration for the Int'l Day for the Eradication of Poverty 2020

Journée Internationale pour l’Élimination de la Pauvreté 2020: « Agir ensemble pour gagner la justice sociale et environnementale pour tous »

Les personnes qui vivent dans l’extrême pauvreté sont souvent les plus touchées par les changements climatiques et environnementaux. Alors qu’elles agissent déjà pour résister à la pauvreté, aujourd’hui, elles font également face aux conséquences de ces nouveaux défis.

Cependant, leurs efforts et expériences passent souvent inaperçus ; leur capacité à poser des actes positifs est ignorée et leur voix n’est pas entendue, notamment dans les instances internationales.

Le 17 octobre, Journée Internationale pour l’Élimination de la pauvreté, les Nations Unies se mobilisent pour que leurs savoirs, leurs contributions et leur expérience soient reconnues et célébrées. Cette année, une commémoration mondiale en ligne partagera des messages vidéo de personnes et communautés vivant dans la pauvreté et confrontées aux effets néfastes de la dégradation de l'environnement et du changement climatique et se mobilisant pour y faire face. Leurs expériences rappellent que l’injustice sociale et l’injustice environnementale vont souvent de pair. Des lors, les solutions qu’elles appellent sont elles aussi étroitement liées. Les mettre en œuvre nécessite la mobilisation de tous.

Programme de la commémoration en ligne

  • Message vidéo du Secrétaire général de l'ONU, Mr. Antonio Guterres.

  • Message vidéo de personnes ayant l’expérience de la pauvreté en Amérique latine exprimant que la seule justicedurable concilie justice sociale et justice environnementale.

  • Message vidéo de l'Ambassadeur de Rivière, Mission permanente de la France auprès de l'ONU.

  • Message vidéo de personnes ayant l’expérience de la pauvreté en République Démocratique du Congo, confrontés à des inondations dévastatrices mais agissant au sein de leur communauté pour résister et reconstruire ensemble.

  • Musique “With My Own Two Hands” de Ben Harper

  • Message vidéo de militants ayant l’expérience de la pauvreté en Belgique, engagés dans un processus participatif avec une agence fédérale belge sur le thème de la durabilité.

  • Message vidéo de l'Ambassadeur Tiare, Mission permanente du Burkina Faso auprès de l'ONU.

  • Message vidéo de Mme Tatiana Valovaya, Directrice générale du Bureau des Nations Unies à Genève.

  • Message vidéo de Mme Isabelle Perrin, directrice générale d'ATD Quart Monde - appel à l'action.

Informations pratiques

Pour suivre la commémoration mondiale, deux possibilités :

  • La vidéo de la commémoration mondiale sera mise en ligne sur la chaîne Youtube d'ATD Quart Monde, pour qu’elle puisse être suivie par tous les publics partout dans le monde à l’heure qu’ils souhaitent.

  • Un évènement interactif global sera organisé sur Facebook Watch Party a 10h heure de New York et 16h heure de Paris.

Pour obtenir l’accès à ces liens et aux détails techniques, merci de vous enregistrer sur cette Page Eventbrite.

New-York
États-Unis