Thème pour 2018
S’unir avec les plus exclus pour construire un monde où les droits de l’homme et la dignité seront universellement respectés.

Cette année quelques changements ont été apportés à la page 17 octobre.

Vous y trouverez :

  • Témoignages: prises de parole de personnes vivant la grande pauvreté, ...
  • Présentation: le sens de la Journée, son esprit, ...
  • Moments forts: activités, prises de paroles, gestes significatifs, ...
  • Contactez-nous: pour toute question liée au 17 octobre.
  • Boîte à outils: affiche, note explicative, textes de référence, vidéos, ...

Pour voir plus d'événements en France, c'est ici: https://www.atd-quartmonde.fr/17oct2018/

Sélectionnez un pays pour voir ce qui s’est vécu les années précédentes

Vannes - Mercredi 17 Octobre 2018 - Inauguration réplique de la Dalle

Compte-rendu de l'événement

Refus de la misère : une copie de la dalle du Trocadéro à Vannes

Extrait de l’intervention du Collectif 17 octobre Vannes

Pour rendre hommage aux « victimes de la faim, de l'ignorance, et de la violence », une dalle a été posée à Paris en 1987, au Trocadéro, sur le parvis des droits de l'Homme. Elle est un témoignage de solidarité avec celles et ceux qui ne se résignent pas à accepter leur vie telle qu'elle est, elle est un appel à l'action pour celles et ceux qui ne se résignent pas à accepter le monde tel qu'il va.

La dalle inaugurée [ici], procède de cette conviction que seule la solidarité permettra de vaincre la misère. Scellée sur le parvis de cette gare, elle habille désormais un espace de passages et de rencontres, où se côtoient tous les milieux sociaux, où souvent se posent les sans-abris, où arrivent aussi des migrants.

Pour tous ceux qui partagent notre idéal, nous espérons qu'elle sera un lieu de fraternité avec les victimes de la misère, et d'engagement citoyen pour construire un monde plus juste par l'application effective des droits de l'Homme pour tous.

Cette dalle est désormais notre bien commun qu'il nous appartient de faire vivre.

Nous remercions chaleureusement de leur investissement les associations, les bénévoles, les agents publics, les citoyens qui ont donné de leur temps et de leurs compétences pour permettre à ce projet d'aboutir.

Nous saluons plus particulièrement Nono, qui nous a offert le sourire de notre invitation, M. Bertin, marbrier, et ses compagnons, qui partagent le même engagement à Pipriac, la SNCF qui a accepté d'être légèrement perturbée ce soir dans son fonctionnement, et la maison des DOM-TOM pour son accueil.

Enfin, nous remercions publiquement les trois collectivités territoriales qui nous ont accompagnés et financièrement soutenus : le Conseil départemental du Morbihan, Golfe du Morbihan-Vannes agglomération, et la ville de Vannes.
Mme la vice-présidente, M. le président, M. le maire, vos contributions ont été déterminantes pour l'aboutissement du projet.

Elles peuvent l'être tout autant pour combattre la misère, à écouter Victor Hugo : « Je suis de ceux qui pensent et qui affirment qu’on peut détruire la misère. Détruire la misère oui, cela est possible, les législateurs et les gouvernants doivent y songer sans cesse. »

Aussi, à l'unisson de l'appel de cette journée : « de la déclaration à l'action », nous vous proposons d'aller au-delà de la déclaration d'engagement contre la misère qu'exprime ce soutien financier de nos trois collectivités.

Ensemble, renforçons les actions pour lutter contre la misère sur notre territoire. Chacune des associations ici représentées est disponible pour un dialogue avec vous sur le sens et la forme des politiques qu'il vous faut conduire pour lutter contre la pauvreté.

Car, comme le soulignait Geneviève De Gaulle-Antonioz, longtemps présidente d'ATD Quart monde, « La seule réponse possible, la seule voie consiste à nous rassembler pour vouloir et mettre en œuvre plus de démocratie. C'est l'ardente attente des plus pauvres que
d'en être les artisans. »

Quelques phrases du livret « Droit de Parole - Paroles de droits »

« Les droits de l’Homme », c’est le droit d’apprendre et d’être formé afin de pouvoir réaliser ses rêves sans être orienté ou placé d’office juste pour satisfaire quelques statistiques que ce soit. »

« On est obligé de se battre pour faire valoir son droit à rester, son droit à un logement. On vit au jour le jour, on ne sait pas si on ne va pas crever. Et pourtant « L’urgence, c’est d’attendre » nous dit-on. »

« Il faut toujours se justifier, j’ai demandé un logement, on m’a demandé une lettre de motivation…je préfère retourner dans mon fossé. »

« Quand on a des enfants, ça aide à repartir, les enfants c’est le moteur. »

« J’ai fait confiance à l’assistante sociale et elle m’a fait confiance. »

« Mieux vaut un petit chez soi qu’un grand chez les autres.

Description de l'événement

17 octobre:
Inauguration d'une réplique de la Dalle par le collectif 17 octobre de Vannes et sa région

Au Pays de Vannes, des citoyens souhaitent rejoindre et renforcer le mouvement mondial du refus de la misère, dont la réplique de la Dalle à l’honneur des victimes de la misère sera le témoignage.

Un collectif s’est constitué. Il est ouvert à toute organisation, à tout mouvement qui souhaite soutenir le projet.

Les missions du collectif

Faire entendre la voix des personnes vivant la misère et l’exclusion en s’engageant avec elles dans la durée pour que l’égale dignité de tous soit respectée.

Interpeller régulièrement les responsables politiques, économiques, sociaux et culturels et s’adresser à tous les citoyens pour que soit appliquée dans notre département la loi d’orientation de 1998 relative à la lutte contre les exclusions.

Veiller à ce que la réplique de la dalle qui sera déposée en 2018 devienne chaque jour davantage un lieu de commémoration de tous ceux qui s’engagent auprès des plus pauvres, qui partagent l’ambition de dénoncer, combattre et éradiquer la misère par la participation citoyenne de tous.

"Là où des hommes sont condamnés à vivre dans la misère, les droits de l'homme sont violés. S'unir pour les faire respecter est un devoir sacré".
Joseph Wrésinski

Le mercredi 17 octobre :
Le déroulement de l’événement sur l’esplanade de la gare se précise de la façon suivante

  • A partir de 16 heures, des « Porteurs de paroles » iront à la rencontre de personnes, les interpelleront par des questions en rapport avec l’événement du 17 octobre et recueilleront leurs paroles qui seront ensuite mises en valeur.

  • A partir de 17 heures,

    • Une animation musicale par un groupe de musiciens de Vannes qui interpréteront un chant arabe traduit en Français.

    • Une danse collective autour d’un arbre de mai pour illustrer la richesse du tissage de nos différences.

    • Une chorale à constituer rassemblée autour de Loo Magali pour interpréter un chant polyphonique engagé.

  • A 18 heures, inauguration officielle de la dalle en présence du Maire de Vannes et des Présidents de GMVA et du Conseil Départemental. Suivra un pot de l’amitié.

  • Vers 19 heures, repas partagé.

  • A 20 heures, concert « Loo » de Magali et Basile, harpe celtique, batterie et chant dont deux chants interprétés avec la chorale précédemment constituée.

Jeudi 18 octobre: un film à ne pas manquer: BOX 27

Le jeudi 18 octobre à 20 heures au cinéma La Garenne à Vannes, projection du film BOX 27 suivie d’un débat.

Vincent élève seul son fils de 10 ans. Un amour indéfectible les lie l’un à l’autre. Mais sous les belles apparences se cache une réalité douloureuse : père et fils vivent nichés dans le box d’un parking souterrain, dans une grande précarité. Alors, quand les services sociaux découvrent que Vincent leur a menti sur leurs conditions de vie, c’est l’engrenage, la chute infernale. Vincent risque de perdre la garde de son fils, sa raison de vivre…

A ce jour, le collectif 17 octobre regroupe :

ATD Quart Monde, l'Atelier coopératif et citoyen, le CCFD, le CMR, la Diaconie 56, Emmaüs, l’Entraide Protestante, Habitat et Humanisme, la Ligue des Droits de l'Homme, Mine de Rien, le MNCP, le Pacte Civique, Société Saint Vincent de Paul, la Sauvegarde 56, le Secours Catholique, Vannes Relais. Et tous les citoyens qui se reconnaissent dans ce collectif et ont signé la charte.

Contact :

Collectif 17 octobre Vannes et sa région
ATD Quart Monde
Rue Guillaume Le Bartz ­ 56000 VANNES
Courriel : atd [dot] vannes [at] gmail [dot] com
Site web : www.17octobrevannes.wordpress.com

En pièces jointes :
-La charte du collectif 17 octobre de Vannes et sa région
-Le flyer "Pourquoi une dalle à Vannes"

Vannes
France
(39)

Dole - Mercredi 17 Octobre 2018 - « Construire un monde où les Droits de l’Homme et la dignité seront respectés »

Compte-rendu de l'événement

Une centaine de personnes et d’enfants, (venant de Dole, du Grand Dole, de Poligny, Mesnay, Dijon et d’autres villes de Franche Comté), des élus, et des personnes de différentes associations se sont rassemblés pour dire « Non » à la misère et rappeler que des droits fondamentaux sont encore bafoués. Ils peuvent devenir effectifs si on s’engage ensemble et qu’on lutte contre les extrêmes dit un participant.
Plusieurs témoignages ont été lus durant le rassemblement autour de la Dalle : celui de Bernadette sur le droit au travail ; de Lili qui a vécu à la rue et qui aspire à une vie digne, de Cathy, enseignante qui a travaillé avec ses élèves sur les articles de la déclaration universelle des Droits de l’Homme de 1948. Un groupe a fait une lecture et mis en scène le texte la misère pour les nuls que chacun s’était approprié dans les semaines précédentes.
Les personnes présentes ont écrit des paroles fortes sur les feuilles de l’arbre pour les droits : des feuilles marrons avec des exemples de droits non respectés, des feuilles vertes qui disent des droits qui nous tiennent à cœur :
Des droits bafoués :

  • Le droit d’être debout : les humiliations vont contre ce droit vital (Nathalie)
  • Pouvoir manger à sa faim (un enfant de CM1/CM2)
  • Droit à la culture pour tous (Christine)
  • Le droit de désobéir à une loi injuste (Claude)
  • Droit à l’éducation pour tous (Bernard et Marie Odile)
  • La paix dans chaque pays (un enfant de CM1/CM2)
  • Droit des migrants mineurs à être accueillis et scolarisés autant qu’ils en ont besoin (Elisabeth)
  • Droit à la santé pour tous (Colette)

Des droits qui nous tiennent à cœur :

  • Le droit de s’amuser (Zoé, un enfant)
  • Droit à un travail pour tous même sans diplôme (Elisabeth)
  • Droit d’expression pour ceux à qui on ne donne jamais la parole (Mireille)
  • Le plus important, c’est de vivre en famille (Mirjeta)
  • Pas de condamnation ni jugement par rapport à la race, la religion, la couleur (Assia)
  • Apprendre à lire pour avoir un métier (Mathilde, un enfant)
  • Avoir un travail fixe, c’est la sécurité (Thibaut)
  • Vacances pour tous (Monique)
  • Pour l’amitié entre les enfants de tous milieux, qu’aucun enfant ne se retrouve sans ami (Dominique)

Des fleurs : pour signifier le renouveau et l’espoir

Une exposition à la mairie de Dole était poursuivie jusqu’au 20 octobre.

  

Description de l'événement

Le  Comité  17 octobre de Dole  invite à participer à diverses manifestations pour la journée mondiale du refus de la misère :

Au programme :

Du 16 au 19 octobre :  
Exposition dans le hall de la Mairie de Dole :  « Construire un monde où les Droits de l’Homme et la dignité seront respectés »;

Le 17 octobre :

  • 17h 30 : Rassemblement citoyen autour de la réplique de la Dalle duTrocadéro, en l’honneur des victimes de la misère, Place des Tanneurs à Dole.
  • 19h : Repas partagé à la salle des Arquebusiers.

Pour cette occasion, un Arbre pour les Droits a été réalisé en bois par un jeune et un enfant avec des adultes du quartier des Mesnils Pasteur à Dole. Des adultes du quartier, et d’autres personnes de la région Franche Comté ont confectionné des feuilles en laine, tissu et cartons pour accrocher les messages préparés sur le thème des droits inscrits dans la déclaration universelle des Droits de l'Homme de 1948. Ils illustrent des témoignages de droits bafoués ou de droits respectés avec des points forts exprimés : est-ce que j’ai pu faire respecter un droit ? Quel est le  droit qui me tient le plus à cœur et pourquoi...Des classes de CM1 et CM2 ont pris un temps de réflexion sur le thème pour dire chacun quel est le droit qui le touche le plus et ce qu'il a envie de dire à sa lecture.  D’autres enfants ont regardé la lettre de Tapori de octobre/décembre 2018 : Différents mais égaux : agissons ensemble pour faire respecter les droits de chacun.

Dole
France

Rennes - Mercredi 17 Octobre 2018 - Célébration autour des droits

17 octobre, 14h-17h, à la Maison Quart Monde, 21 passage des Carmélites:
Prises de parole, Jeux, Contes, Echanges en lien avec les droits

20 octobre, 11h-18h, au Mail François Mitterand:
Théâtre de l'invisible, Expo photos, Prises de parole, Poèmes, contes, chorales, Animations autour de la cigogne des droits.

Thé citoyen autour de témoignages de personnes ayant la vie difficile.

21 passage des Carmélites Maison Quart Monde
Rennes
France
(75)

Place du Trocadéro Paris - Mercredi 17 Octobre 2018 - De la déclaration à l'action

Le mercredi 17 octobre prochain, des citoyens et citoyennes se rassembleront sur le Parvis des Libertés et des Droits de l'Homme au Trocadéro à Paris de 18h30 à 20h pour la Journée mondiale du refus de la misère.
Cette année encore, la parole des personnes en situation de précarité sera au cœur de l'événement. Avec 48 partenaires nous tenons à rappeler que la grande pauvreté est une violation des droits humains et que la mobilisation de toutes et de tous est essentielle pour que les droits soient effectifs pour tous;
Au programme :

  • Prise de paroles de personnes en situation de précarité, de citoyens et de représentants associatifs et politiques qui se battent ensemble pour le respect des droits fondamentaux.
  • Animation musicale et Chorale. 
Place du Trocadéro
Place du Trocadéro Paris
France

Strasbourg - Mercredi 17 Octobre 2018 - Séminaire "Un droit au logement décent pour tous"

Pour célébrer la Journée internationale pour l’éradication de la pauvreté, le 17 octobre 2018, la Conférence des OING organise un séminaire autour de l’article 31 de la Charte sociale européenne qui stipule que toute personne a droit au logement.

Ce droit constitue une préoccupation, pour les décideurs politiques, les travailleurs sociaux, les bailleurs… mais avant tout, les ayants droit qui aujourd’hui sont des personnes de tous âges, jeunes, familles, mères seules et leurs enfants. Le non-respect du droit au logement a des conséquences graves sur la santé des personnes concernées, sur leur accès au marché de l’emploi, à la scolarisation, à la protection, à l’intimité, à l’autonomie, tout simplement à une vie digne. L’article 31 est donc une pierre angulaire dont le respect garantit les droits fondamentaux tels qu’énoncés dans la Charte sociale européenne.

Le séminaire est organisé par le groupe de travail transversal ‘Pauvreté’, coordonné par Miguel Cabral de Pinho. Nous aurons l’occasion de croiser les regards et les points de vue afin de tisser une vision des contraintes et des avancées et de proposer des pistes d’action à l’ensemble des acteurs concernés.

La réunion aura lieu le 17 octobre 2018, de 9h à 13h en salle 3 du Palais du Conseil de l’Europe.  

Afin d’assurer l’accès au lieu de la réunion, l’inscription est obligatoire. Inscription ouverte au plus tard jusqu'au lundi 8 octobre, en indiquant vos coordonnées (nom, prénom, courriel, téléphone) et le nom de votre OING à Hélène Rozet (helene [dot] rozet [at] atd-quartmonde [dot] org)

L’objectif de nos associations engagées avec des personnes ayant vécu ou vivant actuellement le mal-logement, le non-accès au logement, le logement précaire est que la parole de ces personnes soit entendue et partagée.

Accès : les travaux sur le Parvis du Palais de l’Europe rendent l’entrée principale inaccessible. Il faut se rendre sur la gauche du Palais, (Allée Spach). Merci de venir 30 minutes à l’avance (8h30) pour avoir le temps de récupérer un badge (pièce d’identité nécessaire) et d’accéder à la salle.

Pour en savoir plus: https://www.coe.int/fr/web/ingo/-/international-day-for-the-eradication-of-pover-2

Strasbourg
France