Thème pour 2018
S’unir avec les plus exclus pour construire un monde où les droits de l’homme et la dignité seront universellement respectés.

Cette année quelques changements ont été apportés à la page 17 octobre.

Vous y trouverez :

  • Témoignages: prises de parole de personnes vivant la grande pauvreté, ...
  • Présentation: le sens de la Journée, son esprit, ...
  • Moments forts: activités, prises de paroles, gestes significatifs, ...
  • Contactez-nous: pour toute question liée au 17 octobre.
  • Boîte à outils: affiche, note explicative, textes de référence, vidéos, ...

Pour voir plus d'événements en France, c'est ici: https://www.atd-quartmonde.fr/17oct2018/

Sélectionnez un pays pour voir ce qui s’est vécu les années précédentes

Taipei - Mercredi 17 Octobre 2018 - A l'école des pauvres pour agir

Compte-rendu de l'événement

Chers amis,

Les activités du 17 octobre ont commencé à Taipei le 4 octobre à 4 heures du matin par une activité nommée, « Ceux qui ont construit cette cité ». Il y a eu une exposition qui a durée du 4 octobre au 28 dans deux lieux différents de cette ville. C’est le collectif « A l’école des Pauvres pour Agir » qui a organisé toutes ces activités.

Conférence de presse

Le 5 octobre, c’était la conférence de presse. Notre ami Joseph Sun a pris la parole en disant, «En 1985 à Paris, j’ai rencontré le Mouvement ATD Quart-Monde qui s’engage pour les familles très pauvres à travers le monde. Depuis, cet appel des pauvres ne me quitte plus. En 2014, je suis devenu le vice-président de Yuan de Contrôle, cet appel est revenu et d’une manière très forte. En 2016, je suis retourné visiter les volontaires permanents que j’ai rencontré il y a 30 ans. J’ai visité Paris guidé par un historien qui nous expliquait l’histoire des pauvres de la ville. Je me suis dit qu’il nous faut aussi connaître l’histoire des pauvres de Taipei. Ainsi, depuis 2017, nous avons initié une série d’activités nommée « Taipei des Pauvres » pour que l’histoire de cette ville soit complète, nous devons regarder toutes les façades de cette ville. Le message que nous voulons transmettre est ceci : la pauvreté n’est pas l’affaire des autres, c’est notre affaire.»

CHEN Zi-Yi (陳姿宜), une jeune étudiante en maîtrise en travail social ayant vécu la pauvreté a eu le courage de prendre la parole devant le public, «Quel impact la pauvreté a-t-elle eu sur moi ? Auparavant, je ne connaissais pas le chemin de la promotion social par les études. J’ai fait une composition lorsque j’avais 15 ans, « Une fois que j’aurai quitté le collège je vais travailler pour subvenir aux besoins de ma famille. » Mon professeur m’a donné ce commentaire « Ce petit diplôme n’est pas fait pour cela. ». A cette époque, ma mère était fière que je puisse faire le recyclage pour payer mes propres frais d’études. Mais mon professeur trouvait que ce n’était pas normal. Ainsi, nous avons reçu l’aide sociale. C’est avec l’identité de famille pauvre que j’ai pu continuer à payer mes études universitaires. Mais un jour, ma mère m’a dit que cette aide avait été coupée soudainement sans explication. J’étais paniquée. La pression était grande. Je suis allée me renseigner auprès de l’administration de l’école. On m’a répondu, « Tu n’es pas aussi pitoyable que l’on croyait. » J’ai été obligée de travailler très fort pour continuer mes études, de refuser, par exemple, toutes les sorties avec mes amis... Pourquoi je désirais faire des études de travail social ? C’est sûr que j’aimerais aider les gens, mais au fond, j’aimerais aussi comprendre le processus de toutes ces décisions concernant l’aide sociale. Pourquoi on est considéré comme famille pauvre un jour et par la suite on est refusé soudainement ? Pourquoi on considère les pauvres comme ceux qui ne font pas d’efforts ? ...»

L’exposition « Taipei des pauvres »

Les jeunes de ce collectif ont été créatifs pour attirer l’attention du public afin de susciter des débats, comme par exemple, la soirée de solidarité, des documentaires, des jeux virtuels, des dessins pour expliquer l’exclusion sociale...

Voir le compte rendu et photos ci-dessous.

Description de l'événement

A Taipei, la Journée mondiale du refus de la misère se déroulera en plusieurs temps:

-Le 4 octobre: activité nommée, « Ceux qui ont construit cette cité ».
-Du 04-28 octobre: exposition dans deux lieux différents de cette ville.

Taipei