Thème pour 2018
S’unir avec les plus exclus pour construire un monde où les droits de l’homme et la dignité seront universellement respectés.

Cette année quelques changements ont été apportés à la page 17 octobre.

Vous y trouverez :

  • Témoignages: prises de parole de personnes vivant la grande pauvreté, ...
  • Présentation: le sens de la Journée, son esprit, ...
  • Moments forts: activités, prises de paroles, gestes significatifs, ...
  • Contactez-nous: pour toute question liée au 17 octobre.
  • Boîte à outils: affiche, note explicative, textes de référence, vidéos, ...

Pour voir plus d'événements en France, c'est ici: https://www.atd-quartmonde.fr/17oct2018/

Sélectionnez un pays pour voir ce qui s’est vécu les années précédentes

Bukavu - Mercredi 17 Octobre 2018 - Emissions radio, Dialogue à Egalité et Restitution générale

Compte-rendu de l'événement

La journée du 17 octobre est une journée très spéciale où des personnes à travers le monde se rassemblent et mettent en lumière les efforts consentis par les personnes vivant dans la grande pauvreté afin qu’elles viennent témoigner de leurs vies, de leurs expériences, de leurs intelligences devant d’autres membres de la société, pour que ces derniers puissent s’imprégner de leurs combats et qu’ils prennent conscience de les rejoindre dans le combat quotidien de la lutte contre la misère.

Se joignant au message du père Joseph Wresinski gravé sur la dalle de Trocadero « Là où les hommes sont condamnés à vivre dans la misère les droits de l’homme sont violés, s’unir pour les faire respecter est un devoir sacré », le Mouvement ATD Quart Monde en RDC a célébré cette journée du 17 octobre en différentes phases notamment la rencontre avec les députés provinciaux, les différentes émissions radio et télévision diffusées, le dialogue à égalité qui rassemble les différentes personnalités notamment les juristes, les professeurs d’universités, les acteurs politiques, les journalistes, les étudiants, les docteurs, les enseignants,… avec les personnes vivant dans l’extrême pauvreté afin que tous ensemble regardent dans la même direction pour éradiquer la misère.

Pour cette année, la coordination de l’AAAQM/RDC a voulu célébrer cette journée avec d’autres personnes oubliées et écrasées par le poids de leurs semblables. Notamment les portes faix- handicapés, etc. Ces derniers travaillent à la frontière entre la RDC et le Rwanda et entretiennent des liens avec les membres du mouvement en RDC. Ces portes faix handicapés se réunissent en association des handicapés qui se prennent en charge afin de faire face à la misère. Ils sont organisés à travers leur comité qui veille au bon fonctionnement de leur organisation. Parmi eux il y a des aveugles, les infirmes et d’autres sont vraiment des vrais handicapés qui sont incapables de transporter les fardeaux dans les bicyclettes.
Ce qui a amené le mouvement à le rejoindre, c’est leur manière de songer aux autres sans distinction. Ceux qui ont de la force de transporter et ceux qui n’en ont pas à cause de leurs handicapes se mettent ensemble pour faire quelque chose. Après le travail, ils se mettent tous ensemble pour partager équitablement ce qu’ils ont gagnés au courant de la journée. Ces personnes vivent au taux du jour et ce travail le permet de donner une bonne éducation à leurs enfants, de les nourrir, de payer le logement, les soins de santé pour leurs familles… c’est pour cette raison que nous avons songé à ces amis afin qu’ils nous partagent leurs intelligences vis-à-vis du combat quotidien contre la misère.

Aussi, nous avons songé aux amis de CIHERANO. Ce dernier est un village situé à plus de 55Km de la ville de Bukavu. C’est un milieu qui a connu les cas des violences faites aux femmes et aux hommes. A cause de ces atrocités qu’à connu ce milieu, la pauvreté et la misère l’ont envahi. Mais face à cette situation les habitants de ce milieu n’ont pas fermé les bras et ils ont commencé à agir afin de faire face à la misère.

Aussi au cours de cette journée le mouvement a invité la coordinatrice d’EKABANA (Foyer des enfants accusés de la sorcellerie) pour partager sur les écartées de la société. Les personnes sont écartées par les autres et pourtant elles ont de l’intelligence, du savoir faire et savoir être.

Enfin, au cours de cet échange nous avons profité de l’exposé de Maitre avocat au barreau de BUKAVU, Georges MUSONGELA qui avait partagé sur la voix d’un pauvre est égale à celle d’un riche. Avec toutes ces catégories des personnes nous avons formé un seul panier où nous avons abordé la thématique de la journée du 17 octobre 2018 « s’unir avec les pus exclus pour construire un monde où les droits de l’homme et la dignité seront universellement respectés » cet échange à égalité a été faite en mémoire de la célébration de la journée mondiale du refus de la misère 2018.

Pour lire la suite du rapport, voir le document ci-dessous, avec des photos.

Description de l'événement

Sous le thème « S’unir avec les plus exclus pour construire un monde où les droits de l’homme et la dignité seront universellement respecté », nous comptons célébrer le 17 octobre en 3 phases :

1ere phase : Des émissions radio diffusées prendront tous les mois d’octobre afin de véhiculer les messages du 17 octobre 2018 et de permettre aux plus exclus de s’exprimer, de prendre la parole en expliquant ce qu’ils font au quotidien pour barrer la route à l’exclusion et d’appeler d’autres personnes à les rejoindre dans le combat de la lutte contre la misère. Les émissions se passeront dans les chaines des différentes radios de la place où nous auront accès. 

La deuxième phase : Avec l’activité du dialogue à égalité nous allons exploiter le thème du 17 octobre afin de permettre aux personnes exclues de prendre la parole, de s’exprimer et d’échanger les idées sur la thématique en invitant des grandes personnalités publiques, privées, des universitaires, des confessions religieuses. Les familles solidaires et d’autres personnes vivant dans la pauvreté comme les handicapés porte faix à la frontière entre la RDC, les responsables des enfants accusés de la sorcellerie seront invités à cet échange. 

La dernière phase : Avec la présence des parents des enfants Tapori, les enfants d’EKABANA, des familles solidaires, des jeunes d’ATD Quart Monde et d’autres amis du mouvement en RDC, sous le thème du 17 octobre 2018 toujours, nous comptons faire la restitution générale des moments forts du 17 octobre ainsi que des jeux, des danses, des chants des enfants et des témoignages.

Exceptés ces 3 phases, les membres des familles solidaires profiteront de lancer une campagne contre l’insalubrité appelée « ramassage des sachets et autres immondices »dans leur milieu, car ces sont eux qui sont les premières victimes de la saleté. 

Organisateur: l'Association des Amis d'ATD Quart Monde Bukavu (AAAQM)

Bukavu
Congo (Kinshasa)