Thème pour 2018
S’unir avec les plus exclus pour construire un monde où les droits de l’homme et la dignité seront universellement respectés.

Cette année quelques changements ont été apportés à la page 17 octobre.

Vous y trouverez :

  • Témoignages: prises de parole de personnes vivant la grande pauvreté, ...
  • Présentation: le sens de la Journée, son esprit, ...
  • Moments forts: activités, prises de paroles, gestes significatifs, ...
  • Contactez-nous: pour toute question liée au 17 octobre.
  • Boîte à outils: affiche, note explicative, textes de référence, vidéos, ...

Pour voir plus d'événements en France, c'est ici: https://www.atd-quartmonde.fr/17oct2018/

Sélectionnez un pays pour voir ce qui s’est vécu les années précédentes

Kabare - Mercredi 17 Octobre 2018 - Séance d'échanges et réflexions

Compte-rendu de l'événement

Dans le cadre de la mise en œuvre des activités de la Journée Mondiale du refus de la misère, célébrée chaque année, ORUD a organisé des séances d’échange et de réflexion avec les jeunes et les femmes militant pour le bien-être des personnes exclus et enfants abandonnés et vulnérables dans le territoire de Kabare, Province du Sud-Kivu en RDC.

Les séances ont été organisées d’une manière participative pour étudier les mesures pour lutter contre la pauvreté, tout en incluant les personnes exclues et d’autres groupes marginalisés se trouvant dans la zone.

CONTACT AVEC LE CHEF D’ETABLISSEMENT

Avant le début de cette activité, nous avons contacté le chef d’établissement pour essayer de lui faire un briefing sur le bien-fondé de l’organisation de cette journée en faveur des élèves. Notre entretien a duré 43 minutes. Après notre échange, le préfet a félicité le Coordinateur et a vraiment encouragé l’initiative prise, car selon lui, c’est la première fois qu’il rencontre une organisation qui se soucie des élèves dans son établissement et qui renforce leurs capacités, surtout en célébrant cette journée avec eux. Il a terminé en demandant au Coordinateur une bonne continuité des activités de ce genre pour édifier les élèves sur certains aspects liés à leur éducation, les impliquer davantage dans d’autres activités et leur venir en aide souvent en apportant un appui matériel nécessaire pour améliorer la qualité de l’enseignement.

Célébration de la journée mondiale du refus de la misère à l’Institut Maendeleo

Dans son programme, ORUD considère l’éducation comme étant l’une des piliers de développement très important. C’est pourquoi, il était opportun de célébrer cette journée avec les élèves de cet établissement scolaire pour susciter en eux un esprit de responsabilité en tant que génération ayant une lourde charge à réaliser dans l’avenir, en se focalisant sur les enfants exclus des établissements scolaires fautes de moyens et matériels nécessaires.

Accueil des participants/Elèves

Nous avons accueilli dans l’une des salles de classe un nombre important des élèves de cette école. Nous avons atteint un effectif de 52 élèves avec une représentativité de 22 filles.

Mot d’ouverture

Pour commencer cette journée, le mot d’ouverture a été prononcé par le Coordinateur ORUD qui s’est présenté, ensuite qui a fait un briefing sur l’organisation ORUD. Dans ses mots, il a parlé de la création, des objectifs principaux et les domaines d’actions, dont l’éducation des enfants. Il a ensuite demandé aux élèves de s’impliquer davantage car ils sont l’espoir de demain pour la nation congolaise. Aider les enfants à pousser loin leurs idées et réflexions qui les aideront à l’amélioration de leurs conditions de vie, surtout de ceux-là qui sont dans une pauvreté aigue (ce sont là, les plus exclus dont leurs droits sont bafoués). Pensons aux enfants issus des familles plus pauvres et/ou exclus de la société, a-t-il dit.

Pour terminer, le Coordinateur a parlé sur l’importance de participer à la célébration de la journée mondiale du refus de la misère, qui s’organise le 17 octobre de chaque année dans le monde.

Exposé sur l’éducation des enfants dans la communauté

Avant de commencer son exposé, le facilitateur a donné aux élèves les points essentiels de son agenda. Nous pouvons citer :

  • Aperçu sur l’enfant et la journée du 17 octobre 2018,

  • Responsabilités des parents envers leurs enfants,

  • Responsabilités des corps enseignants envers les enfants,

  • Droits et devoirs des enfants,

  • Conséquences relatives à la violation des droits de l’enfant,

  • Défis à relever,

  • Recommandations.

Il a entré dans le sujet en se penchant sur la situation des enfants en République Démocratique du Congo, plus particulièrement dans le territoire de Kabare. Également, il a parlé du rôle à jouer par les élèves sur l’éducation des enfants et collègues quel que soit son statut social et sur le processus de la scolarisation des enfants démunis. Il les a exhorté de s’aimer les uns et les autres. Mais, les tâches les plus importantes reviennent aux parents et corps enseignants qui ont donc un grand rôle par rapport à celui des élèves, car ce sont eux les premiers responsables.

Parmi les conséquences, il a épinglé :

  • Présence des enfants de la rue ;

  • Mariages précoces ;

  • Utilisation des enfants comme domestiques dans certains ménages ;

  • Exploitation sexuelle des mineurs ;

  • Absence d’une alimentation de base.

  • Etc.

Défis à relever :

  • Abandon de l’école par les enfants ;

  • Hébergement des enfants dans les familles d’accueil sans suivi ;

  • Irresponsabilité de certains parents et du gouvernement.

Recommandations des élèves aux parents et partenaires du système éducation:

  • Nous demandons aux parents à bien éduquer les enfants dès le bas âge pour éviter une éducation ratée ;

  • Aux organisations de sensibiliser davantage les parents et les membres des familles d’accueil sur les droits et le respect de la dignité humaine ;

  • D’apporter un appui à la scolarisation des enfants issus des familles plus pauvres afin d’éviter toute forme d’exploitation des enfants.

Célébration de la journée mondiale du refus de la misère avec les jeunes et femmes rurales.

Ceci était l’œuvre du Coordinateur et du chargé de programmes ORUD. Cette activité a réuni une vingtaine des jeunes et femmes qui œuvrent dans le domaine de l’entrepreneuriat (agriculture, élevage, menuiserie et coupe-couture) dans le groupement de Miti. Mais la principale activité était centrée sur la célébration de la journée du 17 octobre 2018.

Accueil et présentation des invités

Parmi les invités venus de Bukavu, nous signalons la présence de l’équipe du Réseau International des Jeunes Leaders Francophones de la République Démocratique du Congo (RIJLF-RDC). Au niveau du territoire de Kabare, la séance a connu la participation de 7 jeunes issus de la formation en menuiserie, 30 jeunes femmes de la coupe-couture, 26 de l’alphabétisation et 50 femmes des Associations Villageoises d’Epargne et de Crédit (AVEC).

Exposé par rapport à la journée du 17 octobre 2018

Trois points essentiels ont été pris en compte pour faciliter un échange et une réflexion entre les participants dans la salle, il était que de donner un briefing sur la Journée Mondiale du refus de la misère et de faire une visite conjointe sur le terrain ORUD-RIJILF, dans le cadre d’inspection des activités sur le terrain.

Par rapport au premier point, le facilitateur s’est beaucoup penché sur le thème : « S’unir avec les plus exclus pour construire un monde où les droits de l’homme et la dignité humaine seront universellement respectés ». Il a insisté sur l’implication, la participation des personnes exclues et autres groupes marginalisés dans le processus de prise de décision. Pour y arriver, nous devons être unis et solidaires pour éradiquer la misère et la pauvreté dans nos villages et partout dans le territoire de Kabare. Nous avons profité également de l’occasion pour véhiculer les messages auprès des participants à travers les feuillets.

En ce qui concerne les visites, nous avons inspecté les activités de nos membres bénéficiaires qui pratiques les activités de l’élevage, l’agriculture et éducatives pour le rattrapage des enfants exclus de l’école. Plusieurs défis sont encore à relever pour booster les personnes vulnérables dans les activités de revenu. Commencé à 8h°°, cette journée s’est clôturée à 17h°° heure locale.

Conclusion

Nous voici à la fin de notre rapport, malgré les multiples difficultés connues pour la réalisation des activités. Les séances de réflexion avaient pour thème principale «S’unir avec les plus exclus pour construire un monde où les droits de l’homme et la dignité humaine seront universellement respectés », avec comme sous thème : « Echanges de réflexion avec les jeunes et femmes militant en faveur des personnes exclues, enfants abandonnés et vulnérables » dans le territoire de Kabare. Nous remercions toute l’équipe ORUD et ses partenaires, à l’occurrence le Réseau International des Jeunes Leaders Francophones (RIJLF) dont nous sommes membre.

Description de l'événement

A l'Organisations Rurales Unies pour le Développement (ORUD) nous comptons organiser une séance d'échanges et de réflexions avec les jeunes et femmes qui militent pour le bien-être des personnes exclues et enfants abandonnés et vulnérables dans le territoire de Kabare, Province du Sud-Kivu.

Il y aura trois activités:
-Avec les élèves de Miti
-Avec les jeunes et femmes d'Ishungu
-Avec les jeunes et femmes de Miti (eux-mêmes nous ont sollicités pour célébrer ensemble cette journée)

-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-

ORUD est une organisation de droit congolais qui travaille pour la protection et le développement socio-économique de la population/personnes désœuvrées et vulnérables, surtout celles vivant dans les milieux ruraux en RDC, particulièrement dans la Province du Sud-Kivu.

Elle travaille à travers différents domaines d’actions en faveur des jeunes et femmes, notamment : Education, santé, environnement, sécurité agro-alimentaire, droits humains, renforcement des capacités et entrepreneuriat.

http://www.adeconsult.net/orud/fr/

Kabare
Congo (Kinshasa)