Thème pour 2017
Répondre à l'appel du 17 octobre pour éliminer la pauvreté: un chemin vers des sociétés pacifiques et inclusives

Sélectionnez un pays pour afficher son thème et découvrir les événements liés

Rochefort - Dimanche 15 Octobre 2017 - « On n'est pas tout seul »

Compte-rendu de l'événement

A l'occasion de ce 17 octobre 2017, Journée mondiale du refus de la misère, le mouvement LST a rappelé la manière dont l'organisation de notre société réprime les plus pauvres, dans un contexte d'inégalités croissantes et d'insécurité d'existence accrue.

Nous vous invitons à visiter le site internet de LST renvoyant à la page 17 octobre 2017:

http://www.mouvement-lst.org/2017-10-17_journee_mondiale_refus_misere.html

En pièce jointe: 
-Vous pourrez découvrir Le Journal Main Dans La Main (octobre-novembre 2017) qui est un numéro spécial de la Journée Mondiale du Refus de la Misère (spécial 17 octobre 2017). Vous y trouverez toutes les actions menées dans différentes régions. Mais également les prises de paroles au Parlement de Wallonie et témoignages; des reportages photos des différentes actions avec les impressions des familles, militants...

Et une vidéo ici: https://www.matele.be/la-pauvrete-s-accroit-meme-en-milieu-rural
 

Description de l'événement

Le 15 octobre et 21-22 octobre, de 10h-22h

Afin de mettre en évidence la parole des gens et des initiatives de changement et de solidarité, durant deux week-ends, on retrouvera des pièces de Théâtre-Action créées par plusieurs compagnies locales ou d’ailleurs ainsi que des rencontres, débats, lectures de témoignages, ateliers théâtre, exposition photos, stands...

La résistance face aux lois du travail et du chômage croisera les chemins du combat des agriculteurs, en lutte permanente pour leur survie ; l’isolement provoqué par le manque, la pauvreté croisera les acquis sociaux nés des luttes sociales.

Pour LST, ce sera l’occasion de présenter la création collective de l’atelier théâtral du groupe des jeunes et tenir un stand autour de notre campagne qui dénonce la transparence imposée aux plus pauvres.

https://www.facebook.com/events/370615016703309/

Rue de Behogne 5 Centre culturel
Rochefort
Belgique

Huy - Samedi 14 Octobre 2017 - Brocante et Représentation: « Du gravier dans les chaussures ».

Compte-rendu de l'événement

A l'occasion de ce 17 octobre 2017, Journée mondiale du refus de la misère, le mouvement LST a rappelé la manière dont l'organisation de notre société réprime les plus pauvres, dans un contexte d'inégalités croissantes et d'insécurité d'existence accrue.

Nous vous invitons à visiter le site internet de LST renvoyant à la page 17 octobre 2017:
http://www.mouvement-lst.org/2017-10-17_journee_mondiale_refus_misere.html

En pièce jointe: 
-Vous pourrez découvrir Le Journal Main Dans La Main (octobre-novembre 2017) qui est un numéro spécial de la Journée Mondiale du Refus de la Misère (spécial 17 octobre 2017). Vous y trouverez toutes les actions menées dans différentes régions. Mais également les prises de paroles au Parlement de Wallonie et témoignages; des reportages photos des différentes actions avec les impressions des familles, militants...

Et une vidéo ici: https://www.matele.be/la-pauvrete-s-accroit-meme-en-milieu-rural
 

Description de l'événement

Depuis plusieurs années, LST s'associe à l'action de la Ville de Huy, signataire de la Charte internationale du 17 octobre, en collaboration avec différentes associations de la région.

Ce samedi 14 octobre 2017, durant toute la journée, LST et d’autres associations de la région de Huy tiendront un stand dans le cadre de la brocante annuelle du SEF (Service d’Entraide Familial). Ce moment sera l’occasion aussi de nous rassembler avec nos personnages transparents.

A 18h : première représentation de la création collective de l’atelier théâtral du groupe des jeunes de LST : « Du gravier dans les chaussures ».

Quai d'Arona 5
Huy
Belgique

Namur - Mardi 17 Octobre 2017 - Transparence

Compte-rendu de l'événement

A l'occasion de ce 17 octobre 2017, Journée mondiale du refus de la misère, le mouvement LST a rappelé la manière dont l'organisation de notre société réprime les plus pauvres, dans un contexte d'inégalités croissantes et d'insécurité d'existence accrue.

Nous vous invitons à visiter le site internet de LST renvoyant à la page 17 octobre 2017:
http://www.mouvement-lst.org/2017-10-17_journee_mondiale_refus_misere.html

En pièces jointes: 
-Vous pourrez découvrir Le Journal Main Dans La Main (octobre-novembre 2017) qui est un numéro spécial de la Journée Mondiale du Refus de la Misère (spécial 17 octobre 2017). Vous y trouverez toutes les actions menées dans différentes régions. Mais également les prises de paroles au Parlement de Wallonie et témoignages; des reportages photos des différentes actions avec les impressions des familles, militants...
-Vous pourrez lire aussi l'introduction au Parlement Wallon et des des témoignages.

Et une vidéo ici: https://www.matele.be/la-pauvrete-s-accroit-meme-en-milieu-rural

Description de l'événement

Ce 17 octobre 2017, rassemblement au Parlement de Wallonie. Au programme : témoignages relatifs notamment aux formes de « transparence » imposées aux plus pauvres, commémoration autour de la Dalle en l'honneur des victimes de la misère, interpellations des autorités et temps de rencontre.

9h à 15h : stand d'information de LST sur la Place de l'Ange à Namur.
9h30 : Rassemblement Place de l'Ange et départ vers le Parlement.
11h00-12h00 : Commémoration et interpellations au Parlement.

Rejoignez-nous nombreux pour ce temps fort d'hommage et d'appel aux décideurs politiques. Bienvenue à tous !

http://www.mouvement-lst.org/2017-10-17_journee_mondiale_refus_misere.ht...

Namur
Belgique

Bouaké - Samedi 21 Octobre 2017 - Marche pour le refus de la misère à Bouaké

Compte-rendu de l'événement

Au matin du 21 Octobre 2017 sous un soleil accablant nous nous sommes rassemblés devant le siège d’ATD Quart Monde, appelé Maison des Arts et de la Famille. Environs 400 enfants et représentants d’ONG se sont mis en branle avec dans leurs mains une banderole arborant le thème mondial de l’année : « Répondre à l’appel du 17 Octobre pour éliminer la pauvreté. Un chemin vers des chemin pacifiques et inclusives », des pancartes avec des écriteaux tels que : Stop à la Pauvreté, la Misère est l’œuvre des hommes, s’unir pour la détruire est un devoir humain.

La marche a continué ainsi au son d’une fanfare commise pour l’occasion avec des forces de l’ordre pour la sécurisation.

Une fois au palais du Carnaval, et après l’installation de tous les invités la série d’allocutions commença.

Nous assistons pour la première allocution, la représentante du Maire de la Commune de Bouaké. Dans son adresse elle a salué l’initiative de l’activité. Poursuivant, elle a appelé à une mobilisation de tout le monde à se pencher sur le cas des personnes dont le quotidien rime avec le mot pauvreté.

Encore une fois encore nous visualisons une vidéo sur une partie du parcours du Père Joseph Wresinski.

Ce fut ensuite le tour de la Marraine d’ATD QUART MONDE de se mettre sur le podium. De prime abord elle salue la mobilisation dont a fait preuve la population et les ONG de la place présentent à la cérémonie. Puis elle a invité la société ivoirienne en particulier celle de sa localité (Bouaké) à apporter aux personnes vivant dans la misère l’amour et l’affection, au-delà des aides matériels. « Ces personnes ont besoin de notre amour, de notre affection, elles ne doivent pas se sentir abandonnées par la société. Nous devons leur donner la joie de vivre », dira-t-elle. Dans sa lancée elle révèle qu’il y a beaucoup de personnes qui vivent dans des conditions difficiles, n’ayant pas le minimum pour vivre, se nourrissant à peine et qui éprouvent des difficultés de toutes sortes.

Des prestations d’artistes, d’enfants, de sketchs émaillerons ensuite la cérémonie avant que le Représentant de l’évêque de l’archevêché de Bouaké ne prenne la parole. Avec un regard d’homme de Dieu, il a appelé l’assemblée au partage. « Dieu donne sans compter, alors donnons sans compter ».

C’est sur ces paroles divines que la cérémonie pris fin avec une photo d’ensemble avec tous les enfants venus à la cérémonie.

Fait à Bouaké, le 22 Octobre 2017

Baba KONE
Chargé de Suivi/Evaluation (Association Jekawili)

Description de l'événement

Une marche pour marquer le refus de l’extrême pauvreté aura lieu le samedi 21 octobre à Bouaké, en Côte d’Ivoire. Cette cérémonie sera suivie d’une cérémonie au Palais du Carnaval en présence des autorités de la ville et avec la participation des enfants, des familles et des amis du mouvement ATD Quart Monde à Bouaké.

Marche à partir de 8h00 (suivie d’une cérémonie au Palais du Carnaval).

Pour en savoir plus: Facebook ATD Quart Monde Bouaké

Bouaké
Côte d'Ivoire

Bouaké - Mercredi 18 Octobre 2017 - Panel de discussion

Compte-rendu de l'événement

PANEL DU 18 OCTOBRE A L’AMERICAN CORNER DU CAMPUS 2 DE L’UNIVERSITE ALASSANE OUATTARA (UAO)

Panel organisé par un groupe d’étudiants avec l’appui d’un professeur de Lycée, nous notons trois (03) panélistes :

  • Un (01) membre de la Ligue Ivoirienne des Droits de l’Homme (LIDHO), M. Kouman

  • Un (01) représentant des étudiants en sociologie et anthropologie de l’UAO, M. Konaté

  • Un (01) représentant des étudiants en Droit de l’UAO, M. Brindou

L’assistance était constituée par des étudiants avec les ONG locales amies d’ATD Quart Monde, l’Association Jekawili, la Délégation Fondation Akwaba, l’ONG M.E.SA.D (Mouvement pour l’Education, la Santé et le Développement)…….., ONGs très impliquées dans la préparation des différentes activités.

Après l’allocution de la marraine d’ATD Quart Monde Mme Yéo Diané, qui n’a pas manqué d’exhorter les participants à avoir un esprit de partage à l’égard des personnes qui croupissent sous le poids de la misère.

Nous avons ensuite assisté à une projection de film qui retraçait les actions du fondateur d’ATD Quart Monde, le Père Joseph Wresinski. Le thème développé par les panélistes a porté sur : « Répondre à l’appel du 17 Octobre pour éliminer la pauvreté : Un chemin vers des sociétés pacifiques et inclusives. »

Une série de questions posées par le modérateur a permis aux panélistes de développer ce thème. Il s’est agit de :

1) Qu’est-ce-que la pauvreté ?

En réponse, il a été dit que c’est la perte d’autonomie, l’incapacité de vivre selon les normes de la société ; la pauvreté est relative.

Cette définition a été illustrée par des exemples précis et le manque dans un domaine donné.

La pauvreté est toutes formes d’aberrance et selon les normes en vigueur, est considéré pauvre toute personne ayant un revenu journalier inférieur à 1 euro (655,957 FCFA).

2) Y-a-t-il des personnes pauvres dans nos communautés et quel est l’indicateur de mesure ?

L'un des panéliste a dit qu’il parlerait plus de précarité dans sa communauté que de pauvreté.

Les deux autres panélistes eux ont répondu par l'affirmative, l'un se basant sur l’alimentation (1 repas par jour) pour répondre par l’affirmative. En somme, tout dépend de l’angle où l’on se trouve pour le définir. L'autre disant qu'elle est multiforme ; si tu as les moyens mais pas la capacité de l’avoir alors tu es pauvre.

3) Faire un lien entre la pauvreté et la dignité

Tous ont parlé d’équitabilité.

4) Pauvreté, paupérisation peuvent-ils être un facteur de risque de cohésion sociale, de paix ?

Tous les panélistes ont répondu que cela pouvait l’être ; la pauvreté menace la paix.

5) Comment construire une société inclusive et pacifique à Bouaké ?

Pour l'un, l’accent doit être mis sur la satisfaction des besoins, valoriser les potentiels, impliquer les bénéficiaires d’une action, inculquer l’éducation civique, reconnaître le mérite des gens dans le milieu où ils sont.

Pour le second, il faut associer la communauté dans la prise de décision.

Quant au troisième, il faut avoir le même projet, la même vision des choses et les moyens pour y parvenir.

Après les séries de questions posées par le modérateur aux panélistes, ce fut celles des participants pour éclairer les lanternes.

Un partage d’expériences a par la suite été fait par un membre du mouvement ATD quart monde.

Enfin, les recommandations ci-dessous ont été à l’endroit des participants :

- Action en faveur des pauvres;

- Solidarité ;

- Amitié avec les personnes pauvre, en situation de difficulté. L’occasion a aussi été donnée au public de réagir. Et pour finir nous avons écouté un témoin de la naissance du Mouvement ATD Quart Monde à Bouaké.

Description de l'événement

Panel organisé par un groupe d’étudiants avec l’appui d’un professeur de Lycée, avec trois panélistes :

  • Un membre de la Ligue Ivoirienne des Droits de l’Homme (LIDHO), M. Kouman

  • Un représentant des étudiants en sociologie et anthropologie de l’UAO, M. Konaté

  • Un représentant des étudiants en Droit de l’UAO, M. Brindou

AMERICAN CORNER CAMPUS 2 DE L’UNIVERSITE ALASSANE OUATTARA
Bouaké
Côte d'Ivoire