Thème pour 2016
De l'humiliation et l'exclusion à la participation : Eliminer la pauvreté sous toutes ses formes

Sélectionnez un pays pour afficher son thème et découvrir les événements liés

Ahougnanssou - Lundi 17 Octobre 2016 - Visite d'une famille, Côte d'Ivoire

Compte-rendu de l'événement

Rapport du 17 octobre 2016 à Bouaké

Dans le cadre du 17 octobre 2016, l’équipe “d’ATD QUART MONDE BOUAKE“ s’est rendue chez Madame P.

Nous avons décidé de nous rendre chez cette dame. Elle est fille unique, veuve, mère de trois enfants dont deux décédés et il ne reste qu’une fille, sans emploi. Avec sa pension de vingt trois mille CFA (39 USD), elle élève dignement ses petits fils. En effet tous sont scolarisés, un à l’université, les autres dans des lycées et collèges et les tous petits à l’école primaire.

Après un chaleureux accueil, notre équipe lui a expliqué que nous voulions être chez elle ce 17 Octobre. Elle a commencé à nous parler de sa vie en débutant par son enfance.

Elle dit :<<Nous étions à « Katiola» et étant petite, j’ai toujours voulu aller à l’école comme les autres et ma mère me disait qu’elle n’a pas d’argent pour m’inscrire, coudre ma robe et m’acheter mes fournitures scolaires. Et têtue que je suis, je boudais et refusais même souvent de manger jusqu’à ce qu’elle décida un jour de m’inscrire. Elle dit à mon grand frère, qui ne vit plus, d’aller m’inscrire. C’est ainsi que j’ai fini par accéder à l’école de la mission Catholique de Katiola, sans robe d’école, mais avec mon pagne que j’attachais à mon cou. Pendant les vacances, je partais au champ avec ma mère pour chercher les feuilles que je vendais pour préparer la rentrée scolaire prochaine. C’est de cette façon que je suis allée à l’école jusqu’en classe de CM2. Malheureusement j’ai été souffrante pendant la composition, ce qui m’a conduite à l’échec au CEPE. Je suis allée à Tiébissou (ville du centre de la Côte d’Ivoire, au sud de Katiola) pour reprendre le CM2 et ça n’a pas marché une seconde fois et donc je suis revenue à Katiola où j’ai travaillé dans une station d’essence. C’est là que j’ai rencontré un homme, nous nous sommes fréquentés pendant trois ans avant de nous marier. Celui-ci est décédé en 1998. Aujourd’hui, je vis avec mes petits-enfants et ma fille qui me reste et je vis en comptant sur la providence par l’intermédiaire de la Caritas qui me vient en aide quand elle peut ainsi que certains de mes voisins de quartier.

Je vous en prie vous êtes les bienvenus chez moi quand vous voulez et merci infiniment d’avoir pensé à moi car je croyais être rejetée mais je me rends compte que ce n’est pas du tout le cas>>.

Ainsi voici l’histoire de cette brave dame. Quant à nous, les membres du mouvement “ATD QUART MONDE“, nous avons eu cette idée de nous rendre chez cette dame juste pour lui tenir compagnie cette journée du 17 octobre 2016, de lui faire comprendre qu’elle n’est pas la seule qui vit dans cette situation et de lui confirmer qu’elle n’est pas rejetée par la société mais au contraire, il y a des gens qui pensent beaucoup à elle et qui la portent profondément dans leur cœur.

Après avoir partagé un délicieux rafraîchissement qu’elle nous a offert, nous nous sommes quittés dans la joie et dans la paix tout en pensant d’y retourner une autre fois.

Description de l'événement

Visite d'une famille isolée

Ahougnanssou
Côte d'Ivoire