Thème pour 2016
De l'humiliation et l'exclusion à la participation : Eliminer la pauvreté sous toutes ses formes

Sélectionnez un pays pour afficher son thème et découvrir les événements liés

Sakoula - Samedi 22 Octobre 2016 - Célébration de la journée Mondiale du Refus de la Misère au centre Delwendé

Compte-rendu de l'événement

La journée a commencé de manière festive par une parade avec des percussionnistes, un jongleur et des marionnettes géantes, nous avons marché dans le village de Sakoula  et  emmené les gens jusqu’au Centre Delwendé, lieu de la fête.

Le Centre Delwendé accueille des femmes bannies de leur village, souvent à cause d’accusation de sorcellerie. Le centre était installé depuis de nombreuses années près du centre-ville de Ouagadougou, mais suite à des inondations, il a été déménagé dans un village à l’extérieur de la capitale.
Les membres du Mouvement ATD Quart-Monde, ont été touchés par le témoignage de Mme Madeleine, accueillie au Centre Delwendé, qui nous expliquait que ce déménagement a entraîné pour les femmes une  perte de repère et surtout des liens qu’elles avaient pu créer dans leur ancien quartier. Le thème 2016 de la Journée mondiale du refus de la misère étant « De l’humiliation et l’exclusion à la participation », le comité de préparation a pensé célébrer cette journée là-bas afin de permettre aux mamans du Centre de témoigner de leurs efforts pour résister à l’exclusion et rester utiles à la société et de tisser des liens avec les habitants du village de Sakoula qui les accueille désormais.

Après la parade, la cérémonie a pu commencer, avec en guise d’introduction une pièce de théâtre qui reprenait le thème du jour : deux amis viennent saluer un mariage. Ils commentent l’accueil fait aux autres : une personne riche qui fait de gros cadeaux est accueillie avec tous les honneurs, une personne pauvre qui donne le petit quelque chose qu’elle a dans la poche est reçue très sobrement… Puis arrive un homme vivant la misère, qui hésite à saluer et qui ne le fait pas car il n’a même pas une pièce à offrir…Il est alors reconnu par un des amis qui l’invite à se joindre à eux, mais son ami refuse de serrer la main au nouveau venu. Ils finissent par se comprendre, et s’assoir tous ensemble pour boire à la santé des mariés. La morale est qu’on peut tous être humiliant si on ne fait pas attention, et qu’on peut tous lutter contre l’exclusion si on le veut.

Puis nous avons eu plusieurs discours, et aussi de la musique avec une chanson « Bala  mam ne fo, ya boumba yembre » composée spécialement pour l’occasion par 3 jeunes musiciens, la chanson dit : « Ne me méprise pas, ne m’humilie pas, riche pauvre, jeune vieux, tout homme est un homme, toi et moi on est la même chose ». Les témoignages n’ont malheureusement pas pu être tous lus, mais ceux qui ont pu être dit ont beaucoup touché les participants. Nous avons terminé en travaillant tous ensemble à l’œuvre collective réalisée avec un pochoir, chacun a pu tourner la manivelle pour imprimer le dessin sur le mur du Centre Delwendé.

Pendant ce temps il y avait un atelier enfants, une centaine étaient présents avec quelques mamans. Ils ont entendu une histoire, sur le fait que chacun a un rôle à jouer dans la communauté, et que l’union fait la force ! Nous avons symbolisé cela à travers une œuvre collective à laquelle chaque enfant a participé en laissant l’empreinte de sa main. Même les bébés présents ont laissé leur trace !

Merci au Centre Delwendé, au chef de Sakoula, à la troupe de danse du Centre Delwendé, aux musiciens, au marionnettiste, à toutes les personnes qui ont bien voulu témoigner, à tous ceux qui ont travaillé pour que la journée soit belle et à tous ceux qui sont venus participer pour dire non à l’exclusion et à l’humiliation !

burkina_faso_17octobre2016

Description de l'événement

« Moi je subis l’humiliation parce que je vis la pauvreté mais malgré cela je lutte. »

« Nous les plus pauvres, nous voulons que nos voix soient entendues. »

« Même dans la misère, un homme a des idées. »

« Je veux que l’on voie mes efforts avant mes problèmes. »

Célébration de la journée Mondiale du Refus de la Misère au centre Delwendé

  • 7h30 : Départ de la Cour aux Cent Métiers à Paspanga
  • 9h00 : Parade festive au marché de Toudoubweogo et autour du Centre Delwendé à Sakoula
  • 10h00 : Début de la Cérémonie Au    programme :    animation    musicale,    témoignages,    théâtre, création d’une œuvre collective, animation pour les enfants du village
  • 12h00 : Fin de la Cérémonie

Participez au refus de la misère et de l’exclusion Venez Nombreux !!!

Pour venir : remonter la rue qui passe devant le centre médical Schiphra à Tanghin, dépasser le cimetière de Toudoubweogo, après les rails suivre la ligne électrique jusqu’au Centre Delwendé à Sakoula.

Centre Delwendé
Sakoula
Burkina Faso

Manéga - Lundi 17 Octobre 2016 - Cérémonie d’hommage aux victimes de la misère

Compte-rendu de l'événement

Voici des photos de la cérémonie d’hommage de la Journée Mondiale du Refus de la Misère au Burkina-Faso, le 17 octobre sur la dalle Africain Sacrée du Quart-Monde à Manéga.

Une délégation d’une vingtaine de personnes avait fait le déplacement et ont été accueillis par les chefs du village, et Me Pacéré Titinga.

Sur la dalle en l'honneur des victimes de la misère, nous avons lu le message de la déléguée générale d'ATD Quart Monde, puis il y a eu des prises de parole et des témoignages. Nous avons conclu par une minute de silence à la mémoire de ceux qui nous ont quittés cette année.

Un témoignage lu ce jour :

« Un homme était très humilié dans son propre village. Les gens du village le traitaient comme s’il n’avait pas été natif de ce village et personne ne voulait l’écouter. Il a même voulu quitter son village, son lieu d’origine, tellement il y avait de fausses accusations contre lui. Mais comme dit le proverbe « Le mensonge court tous les jours et la vérité le rattrape en un jour ». Les gens se sont aperçus que ce qu’on disait sur lui n’était pas vrai et alors ils ont décidé de lui faire confiance. »

Aujourd’hui cet homme fait partie des personnes à qui les gens du village viennent demander des conseils.

Description de l'événement

« Moi je subis l’humiliation parce que je vis la pauvreté mais malgré cela je lutte. »
« Nous les plus pauvres, nous voulons que nos voix soient entendues. »

« Même dans la misère, un homme a des idées. »
« Je veux que l’on voie mes efforts avant mes problèmes. »

Célébration de la Journée Mondiale du refus de la misère 2016
Programme
Cérémonie d’hommage aux victimes de la misère sur la dalle sacrée du Quart-Monde à Manéga

http://www.musee-manega.bf/fr/dallequartmonde/fdalle.htm

sur la dalle sacrée du Quart-Monde Musée de Manéga
Manéga
Burkina Faso

Bobo-Dioulasso - Lundi 17 Octobre 2016 - Célébration de la Journée Mondiale du Refus de la Misère à Bobo-Dioulasso/Burkina Faso

Compte-rendu de l'événement

Ce 17 octobre 2016, l'association SEEPAT en partenariat avec le Musée de l'eau et l'IRC ont célébré la journée mondiale du refus de la misère sur la problématique de l'accès des pauvres à l'eau potable et à l'assainissement.

Plusieurs organisations et services partenaires ont pris part à cette manifestation.

Nous avons fait:

  • Une marche de mobilisation en faveur de l'accès des pauvres à l'eau potable et à l'assainissement au cours de laquelle un message "fort" a été transmis à monsieur le Gouverneur de la région des Hauts-Bassins.
  • Une conférence publique sur la problématique de l'accès à l'eau potable et à l'assainissement et la promotion des droits humains liés à l'eau potable et à l'assainissement.

    Cette conférence a été animée par le service communal de l'eau, l'IRC et le musée de l'eau. La direction régionale de l'eau des Hauts-Bassins a apporté un appui considérable.

Description de l'événement

Notre association a prévu de célébrer la journée mondiale du refus de la misère de cette année à Bobo-Dioulasso.

09H00 : Marche de mobilisation en faveur de l’accès des pauvres à l’eau potable et aux latrines (Place Tiéfo-Amoro au Gouvernorat de Bobo-Dioulasso)

15H00 : Conférence publique à l’ENEP de Bobo-Dioulasso.  

Thèmes : Problématique de l’accès à l’eau potable et à l’assainissement et promotion des droits humains (Approche fondée sur les droits humains).

Bien cordialement. Le Président de SEEPAT

Association « Sauvons l’Environnement, l’Eau Potable et l’Assainissement pour Tous » SANOGO Hassimi

Bobo-Dioulasso
Burkina Faso