Thème pour 2016
De l'humiliation et l'exclusion à la participation : Eliminer la pauvreté sous toutes ses formes

Sélectionnez un pays pour afficher son thème et découvrir les événements liés

(33)

BORDEAUX - Lundi 17 Octobre 2016 - Des associations chantent et témoignent pour refuser la misère

Compte-rendu de l'événement

Le 17 octobre de 16h à 19h place Saint Projet en plein cœur de Bordeaux s’est tenu une manifestation rassemblant plusieurs associations actives localement pour combattre la misère. Différentes animations se sont mêlées pour sensibiliser les Bordelais à nos actions respectives et convergentes.

Des musiciens du groupe Soaly Africa, proches de La Cabane à Gratter, ont assuré l’ambiance musicale et attiré le chaland. Leurs morceaux de musique rythmés et entrainant ont été ponctués de témoignages de militants du Quart Monde lus par l’équipe d’ATD Quart Monde pour témoigner de ce que vivent les plus pauvres et exclus au quotidien. En parallèle, l’association Mine de Rien proposait une zone de gratuité offrant à tous des vêtements, chaussures et autres. La manifestation s’est terminée par une représentation de la chorale solidaire Au Clair de la Rue.

Les membres d’autres associations (la Manne Europe, le Secours Populaire, le Secours Catholique, l’Epicerie Solidaire) étaient également présents même si le créneau horaire choisi ne leur a pas permis de prendre part plus activement. Cela a notamment rendu possible des prises de contact entre ces différents mouvements en vue de futurs partenariats ou vocation de bénévoles…

Durant toute la manifestation, des panneaux installés autour d’une tente prêtée par la mairie permettaient de présenter les différentes associations présentes et ont servi de support aux conversations engagées avec les passants.

Enfin des médias (RCF, France 3 Aquitaine, Arte) ont recueilli des témoignages avant ou pendant la manifestation.

http://france3-regions.francetvinfo.fr/aquitaine/gironde/bordeaux/benevoles-atd-quart-monde-presentent-leur-combat-place-saint-projet-1111183.html

Nota: d’autres interviews ont été données (à RCF, Radio Campus Bordeaux pour ATD et ARTE pour la chorale Au clair de la Rue) mais nous n’avons pas réussi à trouver les enregistrements correspondants sur Internet.

Description de l'événement

Le lundi 17 octobre de 16h00 à 19h00, des associations se retrouveront Place Saint Projet, en plein cœur de Bordeaux, autour de musique et de témoignages pour exprimer leur refus de la misère. Une zone de gratuité sera également installée.

Le Secours Populaire, la Cabane à Gratter, Mine de rien, la Manne Europe, l’Épicerie Solidaire, Au Clair de la Rue, ATD Quart Monde ... seront présents pour manifester leur engagement contre la misère et sensibiliser l'opinion localement.

Venez nombreux!!

Place Saint Projet
BORDEAUX
France
(37)

Tours - Lundi 17 Octobre 2016 - Mobilisation citoyenne à Tours

Compte-rendu de l'événement

Pour les associations humanitaires, il faudrait d’abord lutter contre les idées fausses sur les pauvres.

Deux femmes, entourées de leurs jeunes enfants, n'ont sans doute jamais entendu parler de l'appel du père Joseph Wresinski, il y a trente ans, qui a abouti à cette Journée internationale du refus de la misère.

Mais la misère, en tout cas l'extrême pauvreté, ces deux mamans qui vivent près d'ici, dans le quartier du Sanitas, à Tours, savent bien que ça ressemble à leur quotidien. Alors, marquant une pause dans leur promenade, elles se sont arrêtées sur le parvis de la place de la Liberté, là où le collectif des organisations caritatives et solidaires a dressé son mini-village associatif, hier, pour l'occasion. L'endroit n'a pas été choisi par hasard. C'est un lieu de passage dans un quartier marqué par la pauvreté. « La misère, c'est quand l'individu est atteint dans sa dignité », observe Claire Carré, d'ATD Quart-monde.« Une fois par an, cette journée mondiale permet de mettre un focus sur les associations qui se mobilisent, poursuit la bénévole. Nous travaillons beaucoup pour combattre les préjugés. »

Préjugés ?
« Mais oui, du type : ces gens-là sont responsables de leurs difficultés. Ils font plein d'enfants pour toucher des allocations. Ils coûtent cher à la société. Ils viennent chez nous pour toucher le RSA Tout cela n'est que préjugés. Ces gens-là viennent chez nous pour travailler et vivre comme tout le monde. Et l'équité pour tous coûterait moins cher que de financer la pauvreté. » 
Sa collègue, Béatrice Longathe se rassure un peu : 
« Nous sommes beaucoup plus nombreux à défendre les droits de l'homme et la dignité humaine. Beaucoup de gens viennent nous voir pour nous témoigner de leur engagement. » 
Autre bénévole à ATD et à l'épicerie sociale à Tours, Pierre Robert, se désole, lui, à la lecture d'un article du Figaro :« 77 % des 21.000 lecteurs récemment sondés souhaitent que les bénéficiaires du RSA donnent de leur temps en bénévolat. Mais tous ces lecteurs touchent la Sécurité sociale, est-ce qu'ils font du bénévolat pour autant ? » 

   

Description de l'événement

Nous avons prévu le 12 octobre une conférence-débat avec l'intervention de Christophe Géroudet, une mobilisation citoyenne le 15 octobre dans Tours et le 17 octobre, dans un centre social,un café citoyen, un mur d'expression autour de la poésie, un atelier artistique et créatif, une expo de peinture et une expo-photos d'Amnesty etc ... et à 18h un rassemblement autour de la reconstitution de la dalle du Trocadéro avec des témoignages de personnes d'Emmaüs et d'un centre d'Hébergement.  

Tours
France
(76)

Dieppe - Lundi 17 Octobre 2016 - dévoilement d'une plaque sur le parvis de l'hôtel de ville

Compte-rendu de l'événement

À Dieppe, la solidarité se cultive. La Ville et les associations locales de solidarité ont célébré ensemble la Journée mondiale du refus de la misère le 17 octobre. Un moment symbolique et protocolaire, s’est tenu autour du dévoilement d’une plaque en hommage à Joseph Wresinski, sur le parvis de l’hôtel de ville tout juste inauguré. Le texte se veut un rappel de la pensée du fondateur d’ATD-Quart-monde autant qu’une invitation à agir : « La misère est l’œuvre des hommes, seuls les hommes peuvent la détruire. » 

Toutefois l’action la plus importante de cette journée n’était pas la plus spectaculaire, puisqu’il s’agissait de lancer une démarche ambitieuse et inédite à l’échelle locale. Un projet a été lancé par les directions municipales de la Culture et des Solidarités, autour de la question culturelle, vu sous l’angle de l’accès à la culture, comme de la reconnaissance de toutes les formes de culture, en particulier des cultures populaires. 

Ce projet doit permettre aux personnes en situation précaire de témoigner de leur situation en construisant une conférence théâtralisée, permettant de raconter le vécu, tout en le mettant à distance. Ce projet devrait permettre de construire et un récit et une représentation sous forme de spectacle présenté en 2017, après plusieurs mois d’échanges conduits par la coopérative d'éducation populaire Le Contrepied, basée en Bretagne et les associations dieppoises accompagnant les personnes en situation de pauvreté. Organisme de formation, Le Contrepied mettra en œuvre ses méthodes pédagogiques actives, où l’importance de l’expérimentation, de la création par les personnes prend toute sa place. Il développera le pouvoir de comprendre et d’agir des personnes avec le souci constant de respecter la dignité des personnes.

Ce projet permettra également aux acteurs culturels de Dieppe de prendre conscience d’une réflexion des personnes en situation de pauvreté sur la politique culturelle et, on l’espère, d’enrichir leur réflexion pour un accès toujours plus large aux ressources culturelles. 

Description de l'événement

Une plaque sur laquelle est gravée la citation du Père Joseph Wresinski :

"La misère est l'oeuvre des hommes, seuls les hommes peuvent la détruire" sera dévoilée à 17h30.

Auparavant les associations de solidarités apporteront leur témoignage sur l'accès aux pratiques culturelles, la transmission du savoir et des savoir-faire, les ateliers créatifs, le chant, la musique, les spectacles....

parvis de l'hôtel de ville
Dieppe
France

Dakar - Samedi 15 Octobre 2016 - Une journée de courage face à la misère

Compte-rendu de l'événement

Pour cette année, nous avons célébré le 17 octobre en deux moments, le 15 octobre au Musée Théodore Monod où nous avons pu visiter le Musée, participer à une œuvre artistique et partager nos expériences par des causeries.  Puis le 17 octobre à l'Antenne régionale du Mouvement ATD Quart Monde avec un échange autour de l'extrême pauvreté.

Quelque échos sur les deux journées.

Mot de bienvenue du conservateur du musée : Ce musée a pour mission d'accompagner les visiteurs pour leur faire découvrir le musée et aussi leur permettre de se découvrir. Se rappeler une chose , aller au fond de chaque individu, il y a quelque chose qu'il faut atteindre, au fond il y a toujours quelque chose de culturel. L’œuvre d'aujourd'hui, c'est votre présence, votre passage qui va marquer cette journée au musée.

Quelques personnes ont pris la parole autour du thème de ce 17octobre. Quand on est pauvre, on a pas de pouvoir, ils sont exclus et rejetés.  Il y a un lien entre pauvreté et les plus vulnérables qui nous pousse à aller dans le sens de ATD Quart Monde. Accompagner quelqu'un c'est un droit et un devoir.  On ne nait pas citoyen, on le devient, par des prises de conscience. Les droits de l'homme ne vont pas avancer si les droits ne sont pas respectés.

La misère c'est l'angoisse permanente, dans l'angoisse on se perd, on doit  être orienté.  Tout le monde a droit à sourire, le protéger et le promouvoir.

Un réseau social c'est une richesse inestimable, si tu te retrouves avec un besoin financier, tu as besoin d'humain, eux ils vont t'aider. Quelqu'un qui vit l'extrême pauvreté il manque de matériel et de ressources humaines.

Témoignages L'amour est la source qui pousse l'homme à aider. L'homme a des besoins vitaux qui le satisfont et que ce manque inscrit donc la pauvreté ou la fatigue.

Témoignage, suite : Un handicapé, il avait un peu une déformation du visage.  Il était tout le temps dans son coin.  Après  mon approche, mes consolations, mon affection, mes discours, il a fini par céder et s’ouvrir aux gens du quartier.

Nous avons clôturé la journée avec cette citation de Djibril Badiane

Cette paix que nous avons besoin, doit nous préoccuper tous. On m'a insulté,... j'ai vu rouge,... j'ai frappé... J'ai vu du sang. Le sang n'est pas un bon présage. Il faut le calme, avoir le respect de l'autre, rester calme qu'importe la circonstance. Si tu n'as pas confiance entre les individus, pas confiance aux gens, à la société. On ne sait pas quand il va nous arriver une injustice. Parler à l'un et l'autre. Cher jeune, ami et militant, à tous ceux qui luttent contre la pauvreté, par ces mots que je déclare clos, il faut continuer. Retourner dans vos quartiers pour aider. ATD compte sur vous pour porter le flambeau partout où vous allez.  

Description de l'événement

Dans le cadre de la Célébration du 17 octobre, « Journée Mondiale du Refus de la misère », le Mouvement International ATD Quart Monde en partenariat avec le Musée Théodore Monod vous invitent à honorer de votre présence

La journée de Courage face à la misère où les familles qui vivent l’extrême pauvreté puissent s'exprimer pour témoigner leur courage et découvrir un lieu culturel de Dakar,

    le Samedi 15 octobre 2016
    au Musée Théodore Monod de l’IFAN, à Dakar

    à 10h30, cérémonie officielle à 13h

    Ce sera l'occasion d'entendre le courage qu'il faut pour affronter l'extrême pauvreté, tant par les familles qui vivent l'extrême pauvreté que par ceux qui y font face avec elles.

    Programme:

    10h30 à 13h: Carrefours causerie, Oeuvre artistique collective et visite du musée

    13h à 14h30: Cérémonie officielle avec témoignage

    Place Soweto Rond point de l'Assemblée Nationale
    Dakar
    Sénégal
    (43)

    Le Puy en Velay - Lundi 17 Octobre 2016 - "La pauvreté, c'est pas ce qu'on dit, parlons en!"

    Compte-rendu de l'événement

    - la journée commence par un pique-nique sur les hauteurs du Puy et une balade-paysagère animée par le groupe RSA du CCAS, plus de 50 personnes  suivent nos guides qui prennent confiance en eux au fur et à mesure de la balade : volcanisme, plantes rares, patrimoine bâti...

    - on se retrouve à 17h30 à la salle Jeanne d'Arc pour écouter "hors d'ici" des textes sur l'urgence de la fraternité, accompagné par Titi la rengaine et son orgue de barbarie, surprenant et émouvant tant les textes de scènes vécues! plus de 150 personnes participent.

    - puis vient le temps fort de la journée " le débat participatif" autour de nos 6 arbres à palabres sur le thème "pauvreté et préjugés" et la surprise, 250 personnes participent activement , elles circulent autour des 6 arbres à palabres pour discuter sur les thèmes suivants "Ceux qui vivent à la rue, l'ont choisi", "On vit bien avec le RSA", "Si on veut travailler on trouve", "Les pauvres ne font pas ce qu'il faut pour se nourrir correctement", "Les pauvres se désintéressent de l'école".

    Le débat s'installe calmement , le public enrichi nos arbres à palabres, c'est super, les témoignages des personnes en précarité sont écrit sur des A3 (car ils n'ont pas voulu les dire!)

    - à 20h on se regroupe tous (on doit être 300!) pour un débat mouvant sur le thème "Avec la CMU, tout le monde a  accés aux soins" , aprés un apport théorique (c'est quoi la CMU...) on se partage en 2 camps , les pour et les contre et on débat pendant + d'une 1/2h.

    - le préfet et le maire du Puy viennent nous rejoindre, ils écoutent attentivement les comptes-rendus des 6 arbres à palabres.

    - apéro et buffet bio, tout le monde se mélange et discute autour d'un verre de cidre bio , encore un temps fort ou des gens très différents se parlent.

    - puis c'est autour de nos 3 manouches de monter sur scène pour un spectacle de flamenco et rumba qui se finira en dans flamenco.

    il est 23h, c'est fini, on se quitte en se promettant de continuer à réfléchir tous ensemble sans attendre le 17/10/17.

    Xavier Robert, coordinateur ATD 43, 06 52 94 42 34

    Description de l'événement

     - un collectif de 8 structures coordonné par ATD43, à savoir: ATD43, CCAS du Puy en Velay, Emmaus, Habitat et Humanisme, Resto du coeur, La Clé 43, Secours Catholique, Secours Populaire

    - un thème : combattre les préjugés sur les pauvres et la pauvreté

    - 2 objectifs :

       . faire prendre conscience à l'opinion publique et aux élus qu'un certain nombre de préjugés non fondés, font mal aux personnes concernées et brisent les liens de solidarité

       . donner les moyens aux personnes en difficulté d'être écoutées et d'exprimer des situations vécues de discrimination liès à ces préjugés

    - un enjeu  central: mobiliser des personnes en difficulté sur ce projet

    - une méthode:

       . co-formation de 12 animateurs issus des 8 structures pouvant animer des groupes de paroles

       . création de 6 groupes de parole , composés de personnes en difficulté (2/3) et d'alliées-bénévoles (1/3) , avec envieon 10 personnes par groupe

       . animation de ces 6 groupes de parole du 1/05/16 au 17/10/16 avec une méthode d'animation commune (rivière du doute, arbre à probléme) avec comme support 7 préjugés issus du livre ATD (3 à 4 réunions par groupe)

    un temps fort le lundi 17 octobre

    - 13h: pique-nique à l'assemblée d'Ours puis visite d'un sentier d'interprétation du paysage commenté par le groupe RSA du CCAS

    - 17h : salle Jeanne d'arc au Puy en velay,  débat et réflexion

          . 17h30 : spectacle "hors d'ici" lecture de texte sur l'urgence de la fraternité accompagné d'un orgue de barbarie

          . 18h30 à 20h : exposition des "6 arbres à probléme" des 6 groupes de paroles + expo ATD, visite du public puis débat en petits groupes hétérogénes sur les préjugés travaillés par les 6 groupes de parole

          . à 20h : retour devant les élus et la presse du travail des 6 groupes

          . 20h15 : repas collectif gratuit

          . 21h : soirée " rumba et flamenco" avec 3 jeunes manouches (guitares, chants, caron) accompagné par un contrebassiste de l'école de musique)

    à savoir

    - tout le monde est invité à n'importe quel temps de la journée

    - tout est gratuit

    - le temps fort c'est de 18h30 à 20h avec un dialogue organisé entre les personnes ayant travaillés sur les préjugés depuis 5 mois et le public

    - le groupe de 8 structures souhaitent continuer ce travail aprés le 17/10

    contact : Xavier Robert, coordinateur ATD 43, 0652944234

    salle Jeanne d'arc
    Le Puy en Velay
    France