Thème pour 2015
"Construire un avenir durable : S'unir pour mettre fin à la pauvreté et à la discrimination."
Javascript est requis pour visualiser cette carte.

Sélectionnez un pays pour afficher son thème et découvrir les événements liés

Port au Prince - Vendredi 16 Octobre 2015 - Journée Internationale pour l'Élimination de la Pauvreté

Compte-rendu de l'événement

Les célébrations du 17 octobre se sont bien déroulées en Haïti.
Il y a eu une bonne participation.
Cette année, nous avons préparé avec quelques familles un témoignage collectif...

Cliquer sur le témoignage pour le lire

Description de l'événement

L’Office de la Protection du Citoyen (OPC) serait très honoré de votre présence à la célébration de la Journée Internationale pour l’Élimination de la Pauvreté.

Cette commémoration organisée par l’OPC conjointement avec l’ATD Quart Monde Terre et Homme de Demain Haïti et Lakou DON BOSCO se situe dans le cadre des actions de l’Office visant à sensibiliser tous les acteurs de la société à la promotion des Droits Sociaux Economiques et Culturels.

Au programme : Témoignages, Chants, Théâtre.

Cette activité aura lieu le vendredi 16 octobre 2015 au local de Lakou DON BOSCO, Boulevard Harry Truman, zone Théâtre National à compter de 10h AM

En guise de mobilisation, une conférence de Presse conjointe se tiendra au local de l’OPC  sis à l’Avenue John Brown # 145, Lalue le mardi 13 octobre 2015 à 10h du matin.

Boulevard Harry Truman, Bicentenaire LAKOU DON BOSCO
Port au Prince
Haïti

Bangui - Samedi 17 Octobre 2015 - Dites à tous qu'on est là, toujours soudés

Compte-rendu de l'événement

Petit récit du 17 octobre à Bangui

Le 17 octobre à Bangui a été une très bonne journée. Pas de pluie, pas de soleil trop fort, et surtout pas de troubles qui auraient dissuadé les gens de venir alors que nous avions eu quelques tirs dans les jours précédents.

A partir de plusieurs conversations, témoignages, un message collectif avait été bâti. Il en dit long de la vie et de l'espoir des gens d'ici.
Après la lecture de ce témoignage, de celui du Sénégal et celui des enfants rythmé par les couplets du chant freedom repris en choeur, on s'est partagé en trois groupes : Sous la paillote, les gens étaient invités à peindre des cercles de papier. Dans l'avenir, ces dessins seront repris pour décorer les fûts de récupération des eaux de pluie. C'était chouette de voir ensemble des personnes assez différentes, de différentes organisations.
C'était une belle manière de concrétiser la phrase du témoignage collectif : « les riches savent des choses. Mais ils ne savent pas toutes les choses. Nous les pauvres, on sait aussi des choses. Mais on ne sait pas tout. Il faut qu'on mette ces connaissances ensemble, et ça pourra marcher correctement ! »

On a aussi été reliés à un petit groupe de personnes de Liège, en Belgique. Au sein de ce groupe, un monsieur venait de se faire expulser de son logement l'avant-veille. Alors que Françoise Barbier lui avait suggéré de reporter notre échange, il lui avait dit « non, c'est pas parce que j'ai des problèmes que je pense pas aux autres ! ».
De cet échange, on retiendra en particulier la manière dont M. Parfait s'est senti concerné par la situation d'expulsion vécue par cet homme. Choqué, il disait : « Mais... on ne peut pas jeter une personne dans la brousse, la jeter dans l'eau... Une personne doit pouvoir être quelque part. Nous, dans notre mouvement, on ne jette personne ».
Et c'était fort d'entendre les gens de Liège dire que la semaine prochaine, ils allaient faire des démarches pour demander un relogement, et qu'ils diraient aux administrations concernées que même en Centrafrique, des gens trouvent choquant qu'on puisse être ainsi « jeté ».

Le troisième atelier, c'était pour regarder des extraits de la vidéo « la misère est violence », dans sa version en langue sango.

Un quatrième atelier réunissait quelques enfants : ils étaient peu nombreux car compte tenu de la « santé » du pays, tout le monde préférait ne pas se déplacer avec des enfants en cas de problèmes sur le chemin. On a juste lu quelques témoignages que la dizaine d'enfants actuellement réfugiés à la Cour avaient préparé et fait un petit atelier de coloriage du logo.

A la fin, on s'est retrouvé pour chanter « la vie est belle !», on a pu partager un repas, et chacun est reparti chez lui avec un exemplaire du témoignage de Centrafrique sous le bras.

Il y avait plusieurs personnes de la plate forme inter religieuse, des membres d'organisations de droits de l'homme, d'autres associations que nous avons connues sur les sites de déplacés... La vieille chèfe du quartier aussi, ainsi qu'un reporter du réseau des journalistes centrafricains pour les droits de l'homme, qui nous a consacré toute une émission.

***********************

Article publié sur le site du Réseau des Journalistes pour les Droits de l'Homme

http://rjdh.org/les-personnes-demunies-interpellent-le-gouvernement/

Le monde célèbre ce 17 Octobre 2015 la journée internationale pour l’élimination de la pauvreté et du refus de la misère. En Centrafrique, l’ONG Agir Tous pour la Dignité (ATD) Quart Monde, dénonce la marginalisation des familles pauvres.

« Malgré les efforts consentis dans les pays ou des progrès scientifiques ont été réalisés pour atteindre les Objectifs du Millénaires pour le Développement, la discrimination et les inégalités ont augmenté », alerte Joël Karpandji membre du mouvement ATD Quart Monde.

« Nous qui vivons dans une extrême pauvreté, on est toujours rejeté par les autres à cause de nos habits déchirés, même au niveau de la justice, nous n’avons pas de considération », a dénoncé pour sa part Louise Mokonou, membre de cette structure nationale.

Des activités ont été organisées pour la célébration de cette journée. Selon les membres de ATD Quart Monde, l’objectif est d’interpeller le gouvernement et ceux qui sont riches de prêter attention aux personnes démunies car ils peuvent contribuer au développement du pays.

Le thème retenu sur le plan international pour cette journée est, « construire un avenir durable, s’unir pour mettre fin à la pauvreté et la discrimination ».

Description de l'événement

"Nous tenons à faire notre grand rassemblement du 17 octobre, avec tout ce qu'on a vécu, il sera exceptionnel. Dites à tous qu'on est là, toujours soudés autour de notre mouvement, pour nous soutenir. (…) Et nous vivrons le 17 octobre, selon nos possibilités."

Guillaume, (quelques semaines avant le 17 octobre)

TÉMOIGNAGE DE CENTRAFRIQUE POUR LA JOURNÉE MONDIALE DU REFUS DE LA MISÈRE - 17 OCTOBRE 2015

extraits :

"Nous savons que le progrès, le vouloir-vivre-en-commun, le respect du bien commun, l'acceptation des étrangers, sont des valeurs que nous devons cultiver si nous voulons construire un avenir durable. (...)

Dans la devise centrafricaine il y a ce mot : «unité». Pour combattre la pauvreté, on a besoin de partager les idées avant d'agir et de se mettre ensemble, parce que seul on n'y arrivera pas. (...)

Nous avons à parler, mais pas par la bouche, car la bouche qui crie ne tarde pas à être fatiguée et elle s'éteint. Il nous faut donc parler par des actes. Pas par des destructions, mais par des constructions."

(Ce témoignage collectif a été rédigé à partir de paroles et de réflexions échangées lors de différentes rencontres entre membres du Mouvement ATD Quart Monde dans ces dernières semaines.)

Voir l'intégralité du témoignage dans la pièce jointe.

Bangui
République centrafricaine

Riviere Noire - Dimanche 18 Octobre 2015 - batir enn lavenir dirab: ansam anou fini ar povrete ek diskriminasion

Compte-rendu de l'événement

Bonjour à tous

Voir en PJ

Le compte rendu de notre activité dans le cadre de La journée du Refus De La Misère 2015 

Description de l'événement

Ce Dimanche 18 Octobre 2015

14h-16h00

Pour La première fois à  Rivière Noire qui regroupe plusieurs Ong's de la régions, les fondations, le conseil du village organise La Journée du Refus de La Misère sur le terrain de Pétanque a l'entrée de la cité  EDC

Plusieurs régions de l’île seront invitées à participer à travers leurs témoignages, musique, Expo de Peinture et Sculptures...

Comme invité d'honneur (sous réserve):

M.Cassam Uteem: Président ATD Quart Monde International et ancien président de la république de Maurice

Les Partenaires:LEAD,Kolektif Rivier Nwar                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                               ,Village du Pont de Tamarinier, Pepite d'or, Zenes TiRivier Noire, Association Anba Pie, Enl Foundation, Village Council, La Balise Marina,Village Les Salines,Village Anoska, Cite Ste Catherine,Village La valette,

Cite EDC Terrain Petanque
Riviere Noire
Maurice
(37)

Tours - Samedi 17 Octobre 2015 - Venez Vous Exprimer, Echanger, Partager, Jouer

Compte-rendu de l'événement

Une journée familiale, pleine d'échanges et de bons moments ( café citoyen, mur d'expression, repas partagé, jeux et danses pour se retrouver, mais aussi des témoignages et poésies pour s'exprimer) au coeur du quartier du Sanitas.

Une journée par an où les plus pauvres ont la parole pour redonner de l'espoir à ceux qui cherchent et luttent parfois dans l'isolement. Pour ne plus entendre cette interrogation persistante relayée par l'un des comédiens sur scène: "qui suis-je pour eux?, mais plutôt : "Je prends le risque du bonheur?" "Il ne m'a jamais rejeté".

Description de l'événement

  • 14h00 : Début des ateliers de fraternité : troc-livres et animations pour les enfants, jeux d'extérieur (MDJT Maison des jeux de Touraine), café citoyen, mur d'expression, poèmes et témoignages ...
  • 15h00 Danse groupe Afropop B.Kobo.  
  • 16H30 Pièce de théâtre « J’existe » par l’association les Sans-Casquette.
  • 18h : Rassemblement pour l’hommage aux victimes de la misère, lecture et reconstitution du texte de la dalle du Trocadéro (en référence à la dalle inaugurée sur le parvis du Trocadéro à Paris lors de la 1ère Journée Mondiale du Refus de la Misère  en 1987, témoignages de personnes ayant vécu dans la précarité et qui grâce à leur courage et la fraternité montrent qu’il est possible de sortir de la résignation et de la fatalité.)
  • 18h30 : Echange, rencontre, partage.
  • 19h30 : Fin de la manifestation

Les partenaires de cette journée sont:

Associations organisatrices : Amnesty International, Mouvement français pour un revenu de base, Association «Comme à la maison », ATD Quart-Monde, Cria Affic, Compagnie de théâtre « les Trois Casquettes », Emmaus, Entr’aide ouvrière, Secours Catholique.

Partenaires – Acteurs du quartier : Bibliothèque Paul Carlat, Centre Social Plurie(les), centre de vie, Association des habitants du Sanitas, Compagnie de théâtre « les sans casquette », Epicerie sociale, Maison des jeux de Touraine, Mairie de Tours.

10 Place Neuve Centre de vie du Quartier du Sanitas
Tours
France

Beyrouth - Samedi 17 Octobre 2015 - le centre « Beitouna » se prépare avec ses membres pour célébrer la Journée

Compte-rendu de l'événement

http://www.elnashra.com/news/show/

مسيرة لجمعية "بيتنا" رفضاً للبؤس في النبعة: تعبير سلمي وصرخة حق!

http://www.elnashra.com/news/show/

جمعية بيتنا تحتفل باليوم العالمي للبؤس بمسيرة من النبعة نحو ضهر الجمل

http://www.elnashra.com/multimedia/photos/#3269

مسيرة لجمعية بيتنا في اليوم العالمي للبؤس

See video
See video

Description de l'événement

Sous le thème « Construire un avenir durable : S’unir pour mettre fin à la pauvreté et à la discrimination », le centre « Beitouna » se prépare avec ses membres comme chaque 17 octobre pour célébrer la « Journée mondiale du refus de la misère ».
La célébration aura lieu le Samedi 17 Octobre à 15h00.

Au programme :

  • Marche et minis sketchs;
  • Chansons et témoignages,
  • Pancartes portant des phrases exprimées par les membres du « Beitouna » : 
    «La force reçue des autres m'a aidée à garder confiance dans le lendemain » L.
    « On est comme une communauté, on fête ensemble »J.
    « Tout le monde célèbre notre fête » Ja.
    « Je viens de Nabaa la tête haute grâce à Beitouna » G.
    « Je ne recule devant rien pour sauver la paix, chacun reçoit des autres, c'est de là que vient la force » Ch.
    « Je suis venu du fond de la misère, j'ai eu d'autres avec moi pour être fort" A.
    « Quand nous voyons les problèmes des autres, nous cessons de penser que je suis seule à avoir des problèmes »S.
    « Parler ce n'est pas faire de la politique, chacun essaye de s'en sortir » F. 

Les membres des comités des papas et des mamans à Beitouna communiquent sur Facebook pour faire connaître à tous ceux qui ont été en lien avec eux la journée du refus de la misère.

Rendez-vous :
Quartier Nabaa, Centre Beitouna

Jardin public de Sin El Fil
Beyrouth
Liban