Thème pour 2014
Ne laisser personne de côté : réfléchir, décider et agir ensemble contre la misère
Javascript est requis pour visualiser cette carte.

Sélectionnez un pays pour afficher son thème et découvrir les événements liés

Secteur Mbazi - Vendredi 17 Octobre 2014 - APROJUMAP : Plus de dix ans dans le refus de la misère

Compte-rendu de l'événement

Au milieu des collines du secteur Mbazi, dans le district de Huye, sud du Rwanda, se sont retrouvées réunies des personnes autour de la journée internationale contre la misère. La célébration de la journée a mêlé tradition dont les célèbres danses rwandaises, messe, moments de joie comme les défilés des divers groupes de participants comme les familles, les associations partenaires et le coeur de la journée que furent les témoignages des familles engagées dans les actions menées par APROJUMAP et les interventions d'officiels. Ce fût une occasion de rassembler des membres de toutes les parties de la société rwandaise et l'occasion d'entendre la voix des plus démunis, qui ont partagé avec fierté leur combat et leur réussite. Ainsi, une jeune fille-mère de famille disait « j'étais fille-mère, j'avais honte de ma situation, je vivais seule, j'avais honte de participer aux réunions de la communauté car je ne pouvais pas trouver d'habit propre, présentable. Grâce à l'encadrement et la formation reçue d'APROJUMAP, j'ai retrouvé la dignité, j'ai relevé la tête. Aujourd'hui lorsque je marche dans la rue, il y en a qui me confondent aux institutrices... »

Une mère de famille d'une soixantaine d'année disait que APROJUMAP l'a trouvé dans un dénuement total. Avec son encadrement, et son appui dans l'agriculture et l'élevage, aujourd'hui elle est fière de sa production agricole qui lui permet de prendre en charge sa famille. Dans le temps elle travaillait pour les voisins afin d'avoir des semences ou de l'argent. Ce n'est plus le cas. Elle disait qu'elle est fière d'être indépendante dans sa vieillesse.

Un veuf disait que APROJUMAP l'a trouvé dans une situation de chagrin immense, après la perte de sa femme qui lui avait laissé un bébé de 1 mois. Avec l'encadrement d'APROJUMAP il est sorti de son enfermement, il a rejoint d'autres avec lesquels ils ont crée une coopérative dont il a même assuré la présidence pendant un certain temps. Ils cultivent le riz et sont contents de la récolte. Ils sont très solidaires, ce qui lui a donné un nouveau espoir.

Eugène Niyigena, le coordinateur APROJUMAP rappelait que la commémoration de cette journée correspondait avec la célébration du 10ème anniversaire d'APROJUMAP, dont la mission est « l'Amour pour tous les peuples du Monde ».

Il a également rappelé que tous les actions d'APROJUMAP en faveur des familles très démunies sont faites sous la lumière de la philosophie du Mouvement ATD Quart Monde depuis le début : se mettre ensemble, défendre les droits de tous et particulièrement des plus faibles.

La journée a été aussi marquée par « la vache voyageuse » : dans la politique nationale de « one cow one family », APROJUMAP a octroyé la vache voyageuse aux familles pauvres. Ainsi, à la mise bas, la famille garde le veau et la vache mère continue la route chez le voisin, pour une prochaine mise bas. Cela permet aux familles pauvres d'avoir accès au fumier organique.

Ce jour-là, 10 vaches voyageuses ont été remises officiellement aux nouvelles familles, et les beaux poèmes dédiées aux vaches ont été chantées par un jeune homme en collaboration avec une maman, signe d'évolution des mœurs au Rwanda, car dans le temps passé, c'était le propre des hommes.

'L'homme est le remède de l'homme ». Ces mots, inspirés du Sénégal « Nit ay nit garab am » étaient peints en grand sur une banderole, pour rappeler que la misère ne peut être vaincue que par la mobilisation de tous sans laisser quiconque abandonné. La journée rappelait l'importance de ne rien décider politiquement ou socialement sans tenir en considération l'expérience des plus démunis.

Description de l'événement

L'année 2014, une année spéciale car nous célébrons le 10ème anniversaire de l'existence d'APROJUMAP (Association pour la PRomotion des JUMelages et de l'Amitié entre les Peuples). Nous serons très heureux de nous unir avec 60 nouvelles familles bénéficiaires identifiées depuis le début de cette année parmi les plus démunies des cellules Rugango, Kabuga et Nyakagezi des secteurs Mbazi et Huye du District de Huye. Il sera question de regrouper au-moins 700 personnes pour l'événement comprenant les autorités locales administratives et religieuses, les membres du Comité de Jumelage, les partenaires de l'APROJUMAP dont Broederlijk Delen qui a permis à APROJUMAP d'avancer avec ces nouvelles familles. Il y aura enfin plusieurs bénéficiaires anciens et nouveaux, selon que les projets se sont poursuivis d'il y a plus de dix ans connus tous sous le nom des Amis d'ATD. Cette journée sera précédée pas des actions de solidarité organisées au cours de la semaine dans tous les secteurs administratifs où APROJUMAP est présente. Ces actions vont regrouper et les bénéficiaires et la population locale ainsi que le staff d'APROJUMAP. Il s'agira entre autres actions de construire des maisons pour les sans-abris, de creuser des fossés de lutte anti-érosive, de cultiver des champs communs pour ces nouveaux bénéficiaires, d'entretenir des routes, etc. A la journée proprement dite, les cérémonies débuteront par une messe d'action de grâce, après laquelle des témoignages d'anciens et nouveaux bénéficiaires seront entendus, en plus des exhibitions culturelles montrant la fierté de nos bénéficiaires à se mettre ensemble pour mener un combat contre la misère : Des rêves qui deviennent des réalités, des défis qui trouvent des solutions, ... Des autorités auront également un mot à dire, en restant toujours dans le thème "Ne laisser personne de côté : réfléchir, décider et agir ensemble contre la misère". Enfin, APROJUMAP et les bénéficiaires partageront un repas convivial avec les invités, lequel repas aura été préparé par les 60 nouvelles familles bénéficiaires. Quelle fierté pour ces familles de pouvoir, pour la première fois de leur vie, être le centre d'intérêt de ces cérémonies grandioses ! Inchallah !

Soyez des nôtres ! 

Eugène Niyigena, Coordinateur d'APROJUMAP

Secteur Mbazi
Rwanda
(31)

SAINT ORENS DE GAMMEVILLE - Vendredi 17 Octobre 2014 - Journée mondiale du refus de la misère

La collectivité de SAINT ORENS DE GAMMEVILLE se mobilise avec plusieurs acteurs locaux pour organiser une rencontre avec les habitants sur le thème : « Quand chaque geste devient une économie dans notre logement ».

Au-delà d’une information générale portant principalement sur la consommation énergétique, les publics pourront bénéficier ensuite d’une information individualisée sur trois ateliers :

  • Factures, tarifs et tarifs sociaux
  • Les charges liées au logement
  • Les éco gestes
  •  

Vendredi 17 octobre - 18h

salle du conseil municipal de la mairie annexe

Mairie Annexe
SAINT ORENS DE GAMMEVILLE
France
(51)

REIMS - Vendredi 17 Octobre 2014 - Tous en chantier pour détruire les préjugés sur l'exclusion

De 16h à 18h : rendez-vous près du tramway « OPERA » pour des ateliers, des stands, des jeux, des débats, des vidéos animés par les associations du Collectif 17 octobre Reims, et du théâtre de rue avec les comédiens de TRAC. Entrez dans le parcours de la "belle galère" pour changer de regard...

A 18h15 : rassemblement citoyen autour de la Dalle du refus de la misère, parvis nord de la cathédrale.

rue Tronsson Ducoudray
REIMS
France
(95)

Eaubonne - Samedi 11 Octobre 2014 - Après-midi d'animation en Val d'Oise

Compte-rendu de l'événement

Avec le soutien de la ville d’Eaubonne, les délégations du Val d’Oise du Secours Catholique, ATD Quart Monde, Amnesty International, CCFD-Terre Solidaire, l’ASET95, La Case de Villiers le Bel ont invité à un grand rassemblement sur le thème

ENSEMBLE VERS UN MONDE SANS DISCRIMINATION

Combattre nos préjugés, c’est combattre la pauvreté.

Pour la troisième année consécutive, au cœur de la ville d’Eaubonne, sur le parvis de la médiathèque Maurice Genevoix, plus de 200 personnes, citoyens, élus, témoins de la grande pauvreté se retrouvent ce samedi 11 octobre pour dire ensemble leur refus de toute discrimination pour cause de pauvreté. Ils reconnaissent l’égale dignité de tous et mettent en lumière ceux qui se battent chaque jour contre la misère, à commencer par ceux qui la subissent.

Dans une ambiance solennelle, festive et conviviale, se succèdent animation et lecture de témoignages, célébration officielle en présence de nombreux représentants, espaces de rencontre et de dialogue, jeux, flash-mob, chants, créations et dessins collectifs où chacun, enfant, jeune, adulte, devient partenaire d’une réalisation commune.

Un espace de trois expositions sur les enfants de Palestine et la scolarisation d’enfants Roms complète l’ensemble de cette journée. On y trouve les dures réalités quotidiennes, les pires moments de leur vie, mais aussi « la rage de s’en sortir », « une telle envie d’apprendre », « j’aime étudier, je sais que c’est ma chance », « la dignité à son niveau le plus haut »…

Un dernier temps fort nous rassemble autour d’un mur de paroles, œuvre commune réalisée au cours de l’après-midi, à partir de ce que chacun peut faire pour combattre les préjugés et changer de regard sur les pauvres et la pauvreté. Rêves de paix et de bonheur sont largement exprimés.

Autant de paroles, de gestes, de regards posés au cours de la journée, dans un esprit de « vivre-ensemble », qui doivent nous permettre de nous demander comment au jour le jour lutter contre toute forme de discriminations sociales et bâtir un monde plus juste dans lequel chacun se sente reconnu et vraiment partenaire.

Description de l'événement

Pour la 3ème année consécutive, le collectif du 17 octobre en Val d'Oise organise un après midi d'animation autour du thème

              Combattre nos préjugés, c'est combattre la pauvreté

  •    - Ateliers, oeuvre collective
  •    - Exposions
  •    - Débats, rencontres,témoignages
  •    - Jeux coopératifs, contes et histoires
  •    - Flash mob

          de 14h à 18h

          Temps forts à 15h et 17h

          Temps officiel à 16h

Evènement organisé par les délégations du Val d’Oise : d’ATD Quart Monde, Amnesty International, le Secours Catholique, le CCFD-Terre solidaire, l'ASET95  et la Case de Villiers-le-Bel, et avec le soutien de la Ville d’Eaubonne.

Place du 11 novembre Parvis de la médiathèque Maurice Genevoix
Eaubonne
France
(22)

Saint-Brieuc - Vendredi 17 Octobre 2014 - Rencontres sportives et artistiques contre les exclusions

Compte-rendu de l'événement

Le 17 octobre 2014 à Saint-Brieuc, notre rassemblement s'est déroulé en trois temps:

  • rencontres sur l'espace multi-loisirs à deux pas de notre local rue Balzac;
  • marche solidaire ;
  • rassemblement citoyen place des Droits de l'Homme.

Des jeunes venus du lycée du Sacré Coeur, du lycée Marie Balavenne et du Centre Emploi Formation d'Adalea se sont retrouvés dès midi et demi.

A leurs côtés, des enseignants des deux lycées et des formateurs d'Adalea, nombreux et très proches des jeunes, des membres d'Amnesty International, de Vie Nouvelle, de Culture Z'A Tous (anciennement Culture du Coeur), du CCFD et d'ATD Quart Monde et des personnes travaillant au Foyer de Jeunes Travailleurs du Marronnier, au Centre Social ou à 'ANRU. Quelques jeunes et adultes du quartier Balzac se sont joints à eux.

Le vice-président du Conseil général, Christian Provost, est venu saluer les participants.

Une centaine de personnes, en majorité des jeunes, ont participé à ce premier temps.Des mini matchs de foot et de basket se sont déroulés dans une grande simplicité et une très bonne ambiance.

Une exposition d'expressions de jeunes d'Adaléa, du Foyer de Jeunes Travailleurs du Maronier interpelait les visiteurs.

Après la marche le petit goûter offert aux jeunes marcheurs par la mairie a été bien apprécié.

Place des Droits de l'Homme nous avons été rejoints par le Maire de Saint-Brieuc, Bruno Joncour, plusieurs adjoints et d'autres élus du conseil municipal ainsi que de nombreuses personnes notamment engagées dans Amnesty International,  le Secours Catholique, Vie Nouvelle, la Ligue des Droits de l'Homme, Culture Z'A Tous, Adalea, le CCFD, Poursuivre, l'Asti, Vivre au Pluriel, la Société de Saint Vincent de Paul, l'Action Catholique Ouvrière,  A Tire d'Aile, ATD Quart Monde ainsi que Mgr Moutel, évêque de Saint-Brieuc et Tréguier.

Des témoignages de jeunes portaient sur leur difficulté à trouver leur place dans cette société, sur les SDF et les autres personnes en difficulté qu'on ne voit pas car on ne veut pas les voir, sur les clichés sur les émigrés, les pauvres, certains quartiers, clichés qui  compliquent une vie déjà difficile...

Un très beau témoignage d'un jeune du quartier Balzac enregistré par Léandre de la MJC a frappé par sa pertinence et l'appel à s'unir lancé.

Deux slameurs ont touché les participants par une forte présence, des mots très justes et beaucoup de talent.

Tous les témoignages invitaient à refuser les divisions et à s'unir.

Pendant le pot à la mairie, les participants étaient contents de prolonger cette journée autour d'échanges.

Un jeune couple disait avoir été touché par cette manifestation. Avec des mots différents, tout ce qui a été dit leur parlait, aussi bien le message du Maire que les paroles des jeunes ou le texte de Joseph Wresinski.  Ce jeune couple vient de perdre son logement et se retrouve SDF.

Parallèlement, une petite exposition présentait des expressions recueillies avant le 17 octobre.

Description de l'événement

A Saint-Brieuc, les jeunes de l'agglomération sont plus particulièrement invités à participer à cette journée.  

Les enfants et les jeunes sont invités à dire comment ils refusent que certains enfants, certains jeunes, soient traités différemment des autres et ce qu’ils proposent, ce qu’ils inventent pour que chacun trouve sa place.

Nous invitons les associations et institutions à exprimer en quelques mots (sur une feuille A3) quelle forme prend leur engagement contre l'exclusion sociale. Ces feuilles seront exposées place des Droits de l'Homme le 17 octobre.

Le vendredi 17 octobre

Dès midi, pique-nique sur l'espace multi loisirs rue Balzac

A partir de 13 h,  rencontres de jeunes autour d'activités sportives et artistiques.

  • Des témoignages de jeunes recueillis avant le 17 octobre seront complétés par des paroles recueillies sur place.
  •  
  • 15h45: début de la marche contre les discriminations en direction de la place des Droits de l'Homme (derrière la mairie).
  •  
  • 16h30 - 17h 30 rassemblement officiel devant la réplique de la Dalle du Trocadéro suivi d'un verre de l'amitié.
Balzac puis place des Droits de l'Homme (derrière la mairie)
Saint-Brieuc
France