Thème pour 2014
Ne laisser personne de côté : réfléchir, décider et agir ensemble contre la misère
Javascript est requis pour visualiser cette carte.

Sélectionnez un pays pour afficher son thème et découvrir les événements liés

(75)

Paris - Vendredi 17 Octobre 2014 - Dons de livres, échange et discussions , repas chaud

Compte-rendu de l'événement

 

Nous voulions vous donner quelques nouvelles suite à l'action du 17 octobre. Nous vous communiquons quelques photos...
 

Ce fut une soirée très riche, nous avons rassemblé une vingtaine de volontaires et échangé / aidé une cinquantaine de personnes. Notre idée était de donner nourriture et livres gratuitement à tous ceux qui le voulaient. Nous avons également diffusé le communiqué de la journée du 17 et échangé avec les gens de notre équipe sur la façon de lutter contre la misère. Ce qui nous est apparu, c'est que les plus démunis sont avant tout en quête de relations humaines plus que de nourriture dans le 5e.
 

Dans cette optique, nous allons orienté nos prochaines actions pour donner plus d'importance aux relation humaines et à la vie de quartier, afin de tisser des liens sociaux entre les habitants du 5e, qu'il soient logés ou non, autour de Noël et en plus de nos maraudes habituelles.
 

En vous souhaitant une bonne et belle journée, à l'année prochaine !

Antoine

Description de l'événement

L'association Nouvelle Acropole souhaite s'associer à cette journée en proposant des repas et livres gratuitement, devant l'église Saint Médard, en bas de la rue Moufetard à partir de19h.

Cela sera aussi l'occasion d'échanger et d'apprendre les uns des autres autour de la lutte contre la misère.

L'évenement est organisé par l'équipe du volontariat social, qui fait régulièrement des maraudes dans le quartier. Bonne ambiance garantie :-)

141 rue Mouffetard Devant l'Eglise Saint Médard
Paris
France

Port Louis - Vendredi 17 Octobre 2014 - Commémoration de la Journée Mondiale du Refus de la Misère et des dix ans du Dévoilement de la stèle à l’Honneur des Victimes de la Misère

Compte-rendu de l'événement

Ensemble, nous sommes capables »

«  Il y a 10 ans, à Maurice, les familles très pauvres et tous ceux qui s’engagent avec elles, ont voulu inscrire dans la pierre ce message du refus de la misère sur une stèle, rappelait encore Nathalie Gendre. Une maman de Maurice avait dit alors : « Le pain rassis, l’eau sucrée, je connais. Attendre dans la cour de l’école parce que vos parents n’ont pas pu donner les sous de l’écolage, je connais aussi. Aller à la maternité en autobus pour accoucher, je connais. Voir un papa rentrer le soir les mains vides parce qu’il n’a rien trouvé, sentir dans son regard comment il est blessé, je connais aussi. Cette stèle, c’est une partie de moi, c’est une partie de nous. Cette stèle avant qu’elle ne soit là, on l’avait dans notre tête, dans nos rêves. Maintenant qu’elle est là, elle est peut-être dans la mémoire de tous, pour que personne n’oublie. »

En présence de divers représentants d’ONGs, de citoyens, des 3 délégués de l’île de la Réunion à Maurice : Nathalie Grondin, Roseline Samaria et Jean-Louis Véry, de Jacqueline Plaisir, Déléguée générale adjointe du Mouvement International, des personnes ayant connu la pauvreté ont pris la parole au pied de la Stèle. Chacune des interventions a souligné l’importance d’être pris en considération et de réfléchir les projets en concertation avec les personnes qui ont l’expérience de la pauvreté. D’une île à l’autre, Maurice, Madagascar, La Réunion, les témoignages ont mis l’accent sur l’existence de relogements sans possibilité d’insertion économique, ou dans des conditions d’insalubrité, ont évoqué les questions d’éducation ou de travail, appelant à un changement de regard sur les personnes ayant la vie difficile et une autre manière de concevoir les politiques.

« L’école est gratuite à l’Île Maurice, mais pour les parents qui font face à la pauvreté elle ne l’est pas. C’est le manque de moyens, c’est le rejet de l’enfant qui n’a pas d’uniforme, c’est d’être relégué au fond de la classe parce qu’on vous considère ‘une bourrique’. Nous aurions encore beaucoup à dire. Nous voulons avoir le droit à l’éducation, nous voulons que les jeunes sachent lire et écrire. Ainsi ils n’auront pas à aller dans un bureau pour mettre leur pouce sur un papier qu’ils n’auront pas compris. Une autre personne nous a dit : « Le rêve que je veux pour mes petits, si je vis toujours, c’est de les voir réussir, qu’ils ne restent pas toujours en arrière, qu’ils aient une place dans la société ». Autour de moi, des parents ne savent ni lire ni écrire. C’est une forme de violence dans leur vie quotidienne.  »

Des parents d’un quartier de Maurice ont raconté leur expérience d’un projet de formation où ils n’ont pas été consultés. Ils n’ont pas pu y participer à cause d’inondations dans leur quartier, et de leur crainte de laisser leurs enfants seuls. On leur a reproché de n’y avoir pas assisté et même menacés de suspendre le projet, si tous ne venaient pas, ce qui a généré des tensions dans la communauté.« Passez un peu de temps avec nous, apprenez à connaître notre réalité » ont-ils voulu signifier à la société et aux autorités.

http://www.atd-quartmonde.org/La-region-de-l-Ocean-Indien-reunie.html
 

Description de l'événement

Deux activités sont au programme

10h00 à 16h00  

Une exposition sur l’historique des commémorations des « Journée du Refus de la Misère » à l’ile Maurice depuis 1992

16h00 à 18h30       

Des temps de lecture, de silence, de partage interculturel, de témoignages qui rendent hommage à des personnes quoique socialement très fragilisées, ont un message porteur de valeurs et de courage.  

Port Louis Waterfront
Port Louis
Maurice

Antananarivo - Vendredi 17 Octobre 2014 - 17 et 18 octobre à Tananarive. Madagascar. Journée internationale pour l’élimination de la pauvreté

Compte-rendu de l'événement

« Réfléchissons, décidons, agissons avec ceux qui connaissent la misère. »

Le 17 octobre était commémoré cette année en partenariat avec l’hôtel de ville de Tananarive et le PNUD, le programme de développement des Nations Unies. Le Président de la délégation spéciale de la communauté urbaine de Tananarive, un responsable du PNUD et la ministre de la population étaient présents à la conférence donnée par des membres du Mouvement autour du thème du 17 octobre de cette année.

Monsieur Jean-Pierre a témoigné : « Vivre dans la misère c’est comme des crevasses aux pieds : ça fait mal et ça fait honte. Surtout le manque de considération par des personnes qui sont nos égaux. Nos droits sont violés, nous vivons dans la violence de la misère. (…) Le fait de ne pas réfléchir, ni de décider, ni d’agir ensemble est une grande maladie mortelle et nous avons la responsabilité de la déraciner. Si nous arrivons à nous unir, nous arriverons à éliminer ce fléau. »

Il a aussi exprimé son rêve d’une stèle comme à Maurice pour rendre honneur à tous ceux qui luttent au quotidien contre la misère et en paient parfois le prix de leur vie, et pour faire grandir ce courant du refus de la misère.

Mme Justine a parlé de la solidarité qu’elle met en œuvre avec d’autres personnes de son quartier, après des années de solitude. « Je suis membre d’ATD Quart Monde depuis plusieurs années et je suis habituée à m’ouvrir à d’autres. J’aime aider les autres pour, ensemble, éliminer l’extrême pauvreté et l’exclusion de la société. Avant je luttais seule car je n’avais pas d’amis avec lesquels je pouvais partager mes malheurs. On se sent soulagé lorsque l’on s’ouvre aux autres et lorsque l’on peut aider d’autres personnes, même si on vit soi-même dans la difficulté. »

Des enfants Tapori ont également témoigné avec force de ce qu’ils vivent avec d’autres enfants, à travers l’amitié et des projets menés ensemble. Emilien : « Au sein du groupe TAPORI, j’ai la liberté de m’exprimer et ainsi j’ai partagé avec mes amis les formes d’exclusion que je vivais. Entre amis, nous nous sommes rapprochés et nous avons réfléchi ensemble comment éliminer cette discrimination pour que tous les enfants aient les mêmes droits. Pour éviter qu’une personne ne soit isolée, il faut favoriser les rencontres ; il faut faire l’effort de se rapprocher d’elle car pour elle, le fait de savoir qu’il y a quelqu’un avec laquelle elle peut échanger constitue une force inouïe. »

A travers les prises de parole de personnes qui travaillent dans le projet de coopérative artisanale MMM ( Miasa Mianatra Miaraka : Travailler et apprendre ensemble) et qui ont participé à l’évaluation des Objectifs du Millénaire pour le Développement en bâtissant avec d’autres des propositions pour l’ONU, c’est la fierté d’être entendu et de participer avec d’autres à des projets qui changent la vie pour les très pauvres qui émergeait : « J’invite aussi les dirigeants à bien regarder les gens qui sont en grandes difficultés, ceux qui n’ont pas assez de connaissances académiques, les enfants qui errent dans la rue, ceux qui dorment au bord de la rue, ceux qui vivent dans les campagnes et qui n’ont pas d’accès à l’école, les personnes qui enseignent dans les régions difficiles. J’invite tous les dirigeants à donner la même égalité de chance à tout le monde” concluait Safidy, un participant et militant.

Description de l'événement

Le Mouvement ATD Quart monde Madagascar fêtera, ce 17 octobre 25 ans de présence et d’action à Madagascar. Cette journée marquera le démarrage d’une année jubilaire qui ira du 17 octobre 2014 au 17 octobre 2015. Différentes manifestations auront lieu au cours de cette année.

Deux premiers temps forts sont prévus les 17 et 18 octobre par le Mouvement ATD Quart Monde en partenariat avec le PNUD (Programme des Nations-Unies pour le Développement), la CUA (Hôtel de ville de la Commune Urbaine de Antananarivo) et la Fondation Telma.

Le thème retenu est : « Ne laisser personne de côté : réfléchir, décider et agir ensemble contre la misère ».

Vendredi 17 octobre dans le salon d’apparat de l’Hôtel de ville

9H-12H : commémoration officielle

14H-17H : conférence débat sur le thème « : « Ne laisser personne de côté : réfléchir, décider et agir ensemble contre la misère ».

Samedi 18 octobre sur le parvis de l’Hôtel de ville

9H-17H, expositions et stands avec diverses associations et organismes engagés dans la lutte contre la misère.

See video
Parvis et Salon d’apparat de l’Hôtel de ville
Antananarivo
Madagascar
(35)

RENNES - Vendredi 17 Octobre 2014 - JOURNÉE DU REFUS DE LA MISERE

Compte-rendu de l'événement

Après s'être rassemblé place Hoche le cortège de 200 personnes s'est dirigé vers le jardin du Thabor.

La chorale "L'air de rien" a apporté  une note festive en invitant les participants à reprendre des chants au cours de cette après midi.

La Caravane Compagnie a donné une pièce de théâtre de 20 minutes sur le stand de la Fondation Abbé Pierre. Cette pièce intitulée " Au pire tu traces" reprenait les paroles de jeunes à la rue.

Amnesty International et AGIRabcd avaient un stand commun qui était  consacré à la lutte contre les préjugés.

Enfin le stand d'ATD   a mis en valeur le travail réalisé par un militant auprès des collégiens de différents établissements d'enseignement publics et privés.Le travail expérimental effectué  par le mouvement sur l'école de Trégain a aussi été évoqué.

L'après midi s'est terminée par des chants et la  lecture d'un très beau poème  de Joël militant à Rennes. 

Description de l'événement

Le 17 octobre prochain, sera organisée à Rennes, la journée du refus de la misère. A cette occasion,  ATD Quart Monde s'associe à d'autres partenaires : notamment la Fondation Abbé Pierre, la Ligue des Droits de l'Homme, Agirabcd, Amnesty International; serons également associés les collégiens et lycéens.

Notre objectif est de dénoncer les préjugés, de changer le regard de chacun et  de valoriser différentes formes d'actions qui luttent contre les discriminations  pour  rendre à chacun sa dignité.          

C'est le sens du 17 octobre, journée du refus de la  misère, à laquelle vous êtes invités à participer et dont voici le programme:

·         rassemblement place Hoche à 15h30

·         cheminement vers le jardin du Thabor accompagné par les chants de l’atelier commun entre  la chorale « L’Air de Rien » et ATD.

·         haltes aux différents stands des associations qui  présenteront, devant l'Orangerie,  actions et témoignages

·         Clôture  avec des chants repris en chœur avec la chorale autour du  kiosque vers 18h30 

Place Hoche et Jardin du Thabor
RENNES
France

Sainte Clotilde - Vendredi 17 Octobre 2014 - 25ème anniversaire de la Dalle de Champ Fleuri 17 et 28 octobre

Compte-rendu de l'événement

A l’occasion des 25 ans de la Dalle sur le parvis des Droits de l’homme.

Avant de commencer, j’ai une pensée particulière pour tous ceux qui se sont rassemblés un jour devant cette dalle pour dénoncer les injustices envers l’homme et pour vouloir bâtir un monde de paix et de fraternité.

Homme, Femme,
qui que tu sois,
j‘en appelle à ton honneur, à ta dignité.
Allons debout !
Regarde ton voisin, ton ami, ton frère.
N’a‐t‐il pas du prix à tes yeux ?
Celui que tu croises tous les jours,
celui que tu vois mais ne regardes pas,
Celui que tu entends mais n’écoutes pas.
N’est‐ce pas deux mondes qui se croisent ?
Se croisent seulement ? Y aurait‐il deux mondes sur ce monde où nous vivons ?
Y a‐t‐il deux peuples ?
Ne peut‐il y avoir un peuple, un seul peuple sur ce monde ?
Toi qui as, toi qui n’as pas.

lire la suite du témoignage de Dominique Versini, Président de ATD Quart Monde Réunion

Description de l'événement

PROGRAMME

/// Vendredi 17 octobre à Champ Fleuri ///

14h - 17h: Dialogues autour de la Dalle

  • Présence sur la Dalle, stand sur le 17 octobre dans le monde : témoignages et prises de position sur les différents continents. Possibilité pour chaque visiteur d'apporter ses idées sur le thème de cette année : « Ne laisser personne de côté : Réfléchir, décider et agir ensemble contre la misère »

17h : Temps de commémoration :

  • Lecture du texte de la Dalle

  • Lecture de témoignages, et de réactions collectées dans l'après midi

/// Mardi 28 octobre à Champ Fleuri ///

10 h  Animations avec les enfants et les jeunes

Echanges autour de l'histoire de la Dalle de Champ Fleuri et du Mouvement ATD Quart Monde

Université populaire : « Ne laisser personne de côté : réfléchir, décider, agir ensemble contre la misère »

Echanges autour des droits de l'homme avec Amnesty

International

12h-13h30 : Pique-nique partagé sur la pelouse de Champ Fleuri

13h30-15h : Reprise des activités

15h : Musique, chorale, danses

16-17h30 : Commémoration avec des interventions de délégués de l'Île Maurice, de Madagascar, de la Réunion, et de Jacqueline Plaisir, déléguée générale adjointe du Mouvement international ATD Quart Monde.

2 rue du Théâtre
Sainte Clotilde
Réunion