Thème pour 2019
Agir ensemble pour donner aux enfants, à leurs familles et à la société les moyens de mettre fin à la pauvreté

Vous trouverez sur cette page :

  • Témoignages: prises de parole de personnes vivant la grande pauvreté, ...
  • Présentation: le sens de la Journée, son esprit, ...
  • Moments forts: activités, prises de paroles, gestes significatifs, ...
  • Contactez-nous: pour toute question liée au 17 octobre.
  • Boîte à outils: affiche, note explicative, textes de référence, vidéos, ...

Pour voir plus d'événements en France, c'est ici: https://www.atd-quartmonde.fr/17oct2019/

Sélectionnez un pays pour voir ce qui s’est vécu les années précédentes

Bukavu - Dimanche 20 Octobre 2013 - la place des jeunes dans la construction de la paix

Compte-rendu de l'événement

Pour célébrer la journée internationale du refus de la misère (17 octobre) cette année, l’équipe d’animation du groupe des Enfants de la Mission Amitié et Paix (EMAP/Tapori de Muhungu) a prévu deux activités dont l’une avec les enfants et l’autre avec les jeunes.

Avec les enfants, il a été prévu une rencontre (le dimanche 13 octobre 2013) autour de la lettre de Tapori du mois de septembre 2013. A cette occasion, les enfants ont tout d’abord répondu aux différentes questions contenues dans ladite lettre. Ces questions s’inspirent du thème de la campagne Tapori 2013 intitulé « tous constructeurs de la paix ». Ces questions sont :

Qu’est – ce que ça peut vouloir dire « vivre en paix » ?

Qu’est – ce qu’il faut pour vivre en paix dans un village, un quartier, une communauté ?

D’après vous, qu’est – ce qui manque actuellement dans votre ville ou votre quartier ? Quelque chose qui pourrait aider à apporter la paix.

De quoi vous vous sentez loin (l’école, l’hôpital, centre – ville, parc,…) ?

A votre avis, quels genres de lieux, de structures, sont nécessaires pour que tout le monde puisse se sentir bien ? Qu’est – ce que vous aimeriez construire dans votre village idéal, un village où tous peuvent vivre en paix ? Pourquoi est – ce important ?

Pour répondre à ces questions, les jeunes animateurs ont constitué cinq petits groupes d’enfants guidés chacun par un ou deux jeunes animateurs. Chaque petit groupe avait à répondre à une seule question parmi les cinq proposées.

Ensuite, les enfants sont passés par l’étape de dessiner leur village de la paix. Cette étape a consisté en ce que chaque enfant présent à la rencontre dessine un dessin sur du papier, lequel dessin devait traduire ce que l’enfant aimerait que ça existe dans le village. Sur chaque dessin réalisé, l’enfant pouvait aussi y inscrire son nom. Après, l’étape suivante a consisté à coller les différents dessins réalisés sur du gros papier en vue d’obtenir le village de la paix. Chaque enfant était fier de voir son dessin sur le gros papier et vite les enfants ont proposé le nom de leur village de la paix. Celui retenu est : « village de la collaboration».

Avec les jeunes, une journée de réflexion a eu lieu le dimanche 27 octobre 2013. Elle a porté sur le thème « la place des jeunes dans la construction de la paix ». Dans son mot d’introduction, Bénédict (jeune animateur et modérateur du jour) a présenté les raisons d’être de ce thème. Tout d’abord, il a rappelé aux participants (en majorité du groupe EMAP de Muhungu, 2 jeunes du groupe Lumière de Kadutu et 4 jeunes du groupe Etoile de Burhiba) que le mot paix est une partie du nom EMAP, et que en parler n’est qu’une occasion de comprendre combien chaque jeune doit favoriser la paix là où se trouve. Ensuite, a-t-il poursuivi, dans un pays comme le nôtre où tout le monde parle du manque de paix, il est important de se donner le temps de répondre à certaines questions sur la paix, la paix non seulement en général, mais particulièrement dans nos milieux de vie (famille, quartier, ville,…). Selon Ghislain Koko, « quand nous parlons de la paix nous devons nous rappeler que la vie de tous les jours est faite des problèmes. Le manque de paix ce n’est pas seulement la présence de M23 mais la paix doit venir de l’intérieur de chacun de nous : ce que je fais, ce que je dis, ce que je pense, c’est dans ça que je dois essayer de faire la paix. Un jeune qui se décide par exemple de voler (pour vendre) un lecteur chez lui pour aller au concert, là il ne construit pas la paix. La paix, ça doit se vivre dans nos comportements quotidiens, cela à partir de nos familles. Tu es un jeune mais tu piques par exemple les choses d’autrui au quartier, là tu ne construis pas la paix ». Après cette brève introduction, les jeunes ont eu à répondre aux questions (inspirées de la lettre de Tapori de septembre) suivantes :

  1. Qu’est que ça signifie « vivre en paix » ?

  2. Pourquoi c’est important qu’un jeune s’engage dans la construction de la paix ?

  3. Qu’est qui manque actuellement pour qu’il y ait la paix dans notre famille, quartier, ville, pays,… ?

Description de l'événement

Les membres de l'AAQM/RDC (Association des Amis du Mouvement ATD Quart Monde) ont convenu de marquer la journée en organisant plusieurs événements dans différents quartiers de la ville.

A  Muhungu : Dans un premier temps, les enfants vont se réunir dans un atelier pour construire (sur du papier bristol) un village de la paix en s’inspirant de la lettre de Tapori de septembre dernier ; dans un deuxième temps, les jeunes et les grands enfants Tapori (entre 11 et 13 ans) vont se réunir pour une journée de réflexion autour d’un thème : « la place des jeunes dans la construction de la paix ». A travers ce thème, ils vont répondre aux questions suivantes : « Qu’est-ce que ça signifie vivre en paix ? », « Pourquoi c’est important qu’un jeune s’engage dans la construction de la paix ? » « Qu’est-ce qui manque actuellement pour qu’il y ait la paix dans notre ville, notre pays ? ».

Muhungu
Bukavu
Congo (Kinshasa)

Genève - Samedi 12 Octobre 2013 - La Journée mondiale du Refus de la misère 2013

Compte-rendu de l'événement

le compte rendu en photos des différents événements:

Le Collectif 17 Octobre a organisé la Journée mondiale du Refus de la misère le samedi, 12 octobre, au centre d'accueil et de formation à la  Roseraie et le jeudi, 17 octobre, aux Nations Unies.

  • La journée de préparation du 26 sept 2013
  • Le 12 octobre au Centre de la Roseraie
  • 17 octobre à l'ONU

Voir la vidéo et télécharger le message des jeunes

See video

Description de l'événement

Le Collectif 17 Octobre vous invite à célébrer la Journée mondiale du Refus de la misère le samedi, 12 octobre, au centre d'accueil et de formation à la  Roseraie (rue de la Maladière 2, 1205 Geneva) et le jeudi, 17 octobre, aux Nations Unies.

Le samedi 12 octobre au Centre d'accueil et de formation de la Roseraie:

La journée débutera à 11h30 par un repas convivial et offert, suivi par un temps d'échange et d'ateliers créatifs dans l'après-midi. A 17h00, marche silencieuse du Centre de la Roseraie au chapiteau du "Bateau-Genève", Place Sturm, 1207 Genève.

Le jeudi 17 octobre à 14h30 aux Nations Unies, Palais des Nations:

Commémoration en présence du Directeur Général Kassym-Jomart Tokayev et de Magdelana Sepulveda Carmona, Rapporteuse Spéciale des Nations Unies sur les Droits de l’Homme et extreme pauvreté.

- allocution et vidéo par le Collectif 17 octobre sur le thème de la journée

- prise de parole par des jeunes de la Dynamique Jeunesse Européenne d'ATD Quart Monde  et présentation de l’exposition «Actions [in]visibles, [in]visible actions»

- témoignage vidéo de jeunes de l'Ile Maurice sur l'application du droit à l'éducation

Afin d'obtenir votre accréditation à temps, veuillez envoyer, avant le 10 octobre, votre nom et prénom (qui figurent sur la pièce d'identité que vous devrez avoir sur vous pour rentrer aux Nations Unies) à l'adresse mail suivante:               equipe [dot] geneve [at] atd-quartmonde [dot] org (equipe.geneve(at)atd-quartmonde.org)

L'adresse et l'heure du rendez-vous vous seront communiqués en guise de réponse.

Genève
Suisse

Bukavu - Dimanche 20 Octobre 2013 - Tous constructeurs de la paix

Compte-rendu de l'événement

A Burhiba, la journée mondiale du refus de la misère, 17 Octobre 2013 a été célébrée le 20/10/2013 en 3 temps.

Premier temps (avant le 17 Octobre 2013) :

Il y a eu tenues des séances d’animations autour de la fabrication de 2 villages de la paix dont l’un par les enfants étoiles de Burhiba et l’autre par ceux de la bibliothèque de montagne de Cibandihwe, tel que demandé par le secrétariat international de Tapori Genève dans le cadre de ladite campagne.

Deuxième temps (dimanche 20 Octobre 2013, de 9h30’ à 11h30’) : Rencontre entre les enfants étoiles, les enfants de la bibliothèque de Cibandihwe, en présence de quelques parents des enfants, membres des familles solidaires, jeunes et ainés animateurs.

Cette rencontre a tourné autour du thème « TOUS CONSTRUCTEURS DE LA PAIX » proposé par le secrétariat international de Tapori/Genève dans la campagne tapori 2013.

Ladite cérémonie célébrée dans la salle de classe d’Anne Kayala, a débuté par la présentation de tous les participants afin de se connaitre les noms. Par la suite, le jeune Saleh a donné le sens de la journée du 17 octobre aux participants. Il a dit le 17 octobre c’est la journée du refus de la misère célébrée sur le plan mondial.

L’idée de cette célébration a été initiée par le P. Joseph Wresinski (fondateur du Mouvement ATD Quart Monde) qui a voulu que les pauvres du monde entier aient leur journée de fête, leur journée pour faire entendre leur voix, témoigner de leur existence, de leurs efforts et réclamer la dignité, la justice et paix. Cette journée a été reconnue officiellement par l’ONU en 1992.

Ensuite, Saleh a donné quelques explications sur l’évolution du mouvement ATD Quart monde à Bukavu.

Par après, le jeune Henri a introduit le thème du jour : « TOUS CONSTRUCTEURS DE LA PAIX ». Il s’en est suivi un échange fructueux entrecoupé par des jeux, chants, sketchs, danses traditionnelles et modernes.

(Télécharger les échanges)

Troisième temps (dimanche 20 Octobre 2013, de 12h00’ à 14h00’) : Rencontre entre les jeunes Tapori, les familles solidaires et 2 parents de la bibliothèque de montagne de Cibandihwe.

La rencontre se déroule autour de ces questions:

  • Pourquoi la présence de la discrimination dans le monde ?
  • Que faire pour vivre en harmonie malgré la discrimination ?
  • La discrimination pourra-t-elle disparaître un jour dans la vie ?
  • Qu’est-ce que chacun(e) de nous fait pour combattre la discrimination ?
  • Comme nous vivons ce monde de discrimination, quels inconvénients ou conséquences de la discrimination ?

(Télécharger les échanges)

Description de l'événement

Les membres de l'AAQM/RDC (Association des Amis du Mouvement ATD Quart Monde) ont convenu de marquer la journée en organisant plusieurs événements dans différents quartiers de la ville.

A Burhiba : l’idée est celle d’une journée de réflexion pouvant réunir les enfants Tapori et ceux de la bibliothèque de montagne, les jeunes et les familles solidaires de Burhiba autour des thèmes de la campagne Tapori 2013 (Tous constructeurs de la paix) et celui proposé par le forum du refus de la misère (Ensemble vers un monde sans discrimination en s’appuyant sur l’expérience et la connaissance des personnes dans la grande pauvreté). A cette occasion, les enfants préparent aussi des chansons et des poèmes pour agrémenter cette célébration. Une autre idée est celle de se rencontrer pour se connaître davantage entre les familles solidaires, les enfants "étoiles", ceux de la bibliothèque de montagne et les jeunes de la dynamique.

Bukavu
Congo (Kinshasa)

Fizi - Jeudi 17 Octobre 2013 - La Journée du refus de la misère avec la FERAPAD

Compte-rendu de l'événement

AXE MOYENS PLATEAUX BIBOKOBOKO-ALENGA

La manifestation s’est passée sous la modération de la secrétaire exécutive de la FERAPAD, Mme. Divine MULONGE KISALI  qui a prononcé le mot d’ouverture et d’introduction de la manifestation en adressant aux participants sa parfaite satisfaction issue de l’arrivée ponctuelle (9heures) des invités, autorités locales et chefs coutumiers, leaders d’opinions locaux, enseignants, représentants des jeunes et des églises. Après l’accueil et le mot de remerciement de la secrétaire exécutive aux invités, elle a annoncé le thème retenu pour la journée mondiale du refus de la misère du 17 Octobre 2013 qui est : «Ensemble vers un monde sans discrimination» Ici, la modératrice a soulignée que c’est pour la toute première fois que la journée est célébrée dans les milieux ruraux de Fizi si pas dans tout le territoire de Fizi. Et ajoute en remerciant ceux qui ont fait le choix du thème car il vient cadrer avec le combat mené au quotidien par la FERAPAD. En fin elle conclu en disant qu’en ce moment-ci, la FERAPAD ne vient pas faire la campagne de ses plans d’actions, d’où, l’urgence de jeter de loin tous ceux qui cadrent avec les actions quotidiennes de l’association et l’orientation de la journée dans le cadre de la réflexion sur la thématique : Ensemble vers un monde sans discrimination: la mobilisation de toute la communauté à la réflexion sur la lutte à mener pour cheminer vers un monde sans discrimination et misère.

Après avoir survolé sur le sens de la pauvreté, la misère et la discrimination; la modératrice a fait appel au facilitateur de la journée qui est Maitre BYEKA KASEME Willy, défenseur judiciaire près le tribunal de grande instance d’Uvira et cédant ainsi la chaise au facilitateur qui a analysé le thème de la journée en orientant la réflexion des participants en ces termes :

AXE PRESQU’ILE D’UBWARI-KAZIMIA

Ici l’activité est modérée par Mme Julienne FURAHA l’animatrice principale de l’axe presqu’île d’Ubwari la manifestation a eu lieu à Kazimia. Elle a avant d’appeler la facilitatrice annoncé le sujet ou thème du jour qui est : «Ensemble vers un monde sans discrimination : la mobilisation de toute la communauté à la réflexion sur la lutte à mener pour cheminer vers un monde sans discrimination et misère».

Après avoir brièvement expliqué  les concepts de la pauvreté, la misère; la modératrice de la manifestation a fait appel à la facilitatrice  de la journée Mme BAHATI MARIANA facilitatrice et formatrice des femmes et jeunes filles aux centres d’apprentissage des métiers de la FERAPAD asbl à Malinde et Baraka qui a expliqué longuement le sujet du jour en disant aux participant qu’aujourd’hui la manifestation ne sera pas comme un auditoire où un orateur sera devant entrain d’exposer devant les autres considérés comme étudiants entrains de le suivre plutôt qu’elle va présenter la démarche à suivre puis tout participant sera invité à apporter sa contribution.

Description de l'événement

la FERAPAD organise des événements pour la Journée Mondiale du refus de la misère aux MOYENS PLATEAUX BIBOKOBOKO-ALENGA et sur la PRESQU’ILE D’UBWARI-KAZIMIA...

Fizi
Congo (Kinshasa)

Quaregnon - Jeudi 17 Octobre 2013 - Invitation à un rassemblement

Pour la Journée Mondiale du Refus de la Misère, les communautés de Quaregnon d’églises catholiques, l’Armée du Salut, l’Eglise Protestante Unie de Belgique invitent à un rassemblement de circonstance le 17 octobre à 19 heures sur la Grand Place de Quaregnon.
sur la Grand Place à 19h
Quaregnon
Belgique