Thème pour 2019
Agir ensemble pour donner aux enfants, à leurs familles et à la société les moyens de mettre fin à la pauvreté

Vous trouverez sur cette page :

  • Témoignages: prises de parole de personnes vivant la grande pauvreté, ...
  • Présentation: le sens de la Journée, son esprit, ...
  • Moments forts: activités, prises de paroles, gestes significatifs, ...
  • Contactez-nous: pour toute question liée au 17 octobre.
  • Boîte à outils: affiche, note explicative, textes de référence, vidéos, ...

Pour voir plus d'événements en France, c'est ici: https://www.atd-quartmonde.fr/17oct2019/

Sélectionnez un pays pour voir ce qui s’est vécu les années précédentes

(42)

Saint-Etienne - Jeudi 17 Octobre 2013 - Des moments de rencontre pour la Journée,

Compte-rendu de l'événement

 

 

Ce film intitulé "j'ai rencontré..." a été réalisé par un groupe de jeune d'ATD Quart Monde en partenariat, entre autre, avec Amnesty international, Réseau éducation sans frontière, Secours Catholique, Solidarité roms...

Il témoigne de différentes situations de discrimination auxquelles des personnes vivant dans la grande pauvreté sont confrontées.

See video

Description de l'événement

Le comité 17 octobre de Saint-Etienne organise des moments de rencontre le jeudi 17 octobre 2013, sous le thème Vers un monde sans discrimination.

De 15h à 17h30 à la place du Peuple, il y aura: 

  • Prise de parole;
  • Animation et rencontre autour du mur d'expression : "Combattre la pauvreté c'est d'abord combattre nos préjugés";
  • Une marche dans la ville.

De 18h30 à 20h à la salle Jeanne d'Arc, il y aura:

  • Projection du film : "témoignages...", qui sera suivi par un débat.

Vous trouverez ci-dessous le programme complet de cette journée.

Place du Peuple
Saint-Etienne
France
(13)

AIX EN PROVENCE - Jeudi 17 Octobre 2013 - 17 octobre à Aix en Provence

Compte-rendu de l'événement

LE 17 OCTOBRE 2013 A AIX

Comme l'année précédente le groupe (10 personnes) qui prépare cet événement en liaison avec les associations participantes (25 cette année) s'est réuni régulièrement (6 fois entre le mois d'avril et le mois d'octobre , plus 1 réunion d'évaluation en décembre), chaque réunion donnant lieu à un compte rendu.

Cette année nous avons axé le 17 octobre sur 3 rendez vous :

-un film présenté en avant première le 15 octobre, suivi d'un débat , qui nous a permis d'annoncer la suite des manifestations (80 personnes ont assisté au film)

-une exposition , préparée avec les 25 associations participantes, qui s'est tenue toute la journée du 17 avec des animations( musique, videos etc ...)

Les élèves du lycée Celony, avec le soutien de leurs professeurs et de leur directrice, ont largement participé à la réussite de cette journée.

Beaucoup de personnes ont visité notre exposition et laissé leurs impressions et leurs coordonnées.

15 livres « En finir avec les idées fausses.... » ont été vendus

58 signatures pour la pétition « Je ne veux plus... »

-une conférence sur le thème des Universités Populaires Quart Monde était également prévue dans le cadre de cette journée, elle aura lieu le 3 Février 2014.

Notre satisfaction est d'avoir renforcé nos liens entre associations aixoises de même sensibilité, d'avoir mobilisé un public nombreux, et acquis auprès de la mairie d'Aix une reconnaissance (minime soit..mais c'est une reconnaissance de ce que nous faisons!) sous forme de subvention.

Description de l'événement

A  AIX un film mexicain sera présenté en avant première le 15 à 20h30 au cinéma Mazarin, 6 Rue Laroque, " LA JAULA DE ORO" = RÊVES D'OR, suivi d'un débat et

le 17 octobre toute la journée de 10h à 20h une exposition se tiendra dans le cloître des Oblats, 54 cours Mirabeau, avec les associations participantes.

Au programme : panneaux photos, diaporama, videos, témoignages, poèmes, animation musicale à partir de 15h.

A l'entrée de l'exposition des draps blancs avec des nœuds symbolisera les multiples causes de la pauvreté, les aixois seront invités à les dénouer, une façon de participer à la lutte contre cette injustice et pour le respect des droits et de la dignité.

54 cours Mirabeau
AIX EN PROVENCE
France
(53)

laval - Jeudi 17 Octobre 2013 - Les 16 et 17 Octobre à Laval

Compte-rendu de l'événement

Le 17 Octobre journée Mondiale du refus de la misère avec le Comité 17 Octobre




Préparation de la journée du 17 Octobre avec le comité qui regroupe 12 associations avec une nouvelle adhésion, "le Foyer revivre" qui gère également le 115,  foyers d’hébergement d’urgence. Le comité s’est retrouvé 6 fois en 2013.



Le thème de la journée « La misère est violence : ensemble vers un monde sans discrimination »




Un café débat citoyen est prévu le vendredi 16 Octobre au café du parvis qui donne sur le parvis des droits de l’homme où il y a la réplique de la dalle inaugurée le 17 Octobre 2009.



Pourquoi un café–débat citoyen ?

Pour construire une nouvelle manière de s’écouter et de s’exprimer.

Pour réfléchir ensemble à des questions de société, apporter le témoignage des plus pauvres, casser des idées reçues et s’engager ensemble dans le refus de la misère et de l’exclusion.

Accueil : projection d’une vidéo d’un témoignage de militants ATD Quart-Monde

Présentation du thème de la journée du 17 Octobre, scénette par des militants sur un fait de discrimination, proposition d’une question à débattre par table avec une retransmission par un mot une phrase, débat, conclusion de la soirée par un militant et invitation pour le lendemain à exprimer sur un mur d’expression les témoignages de la soirée.
Une soixantaine de personnes présentes (avec plusieurs élus de la municipalité de Laval et des professionnels du CCAS). L’idée d’un café débat citoyen a été très apprécié par les participants.




La Journée du 17 Octobre Place du parvis des droits de l’homme



Retransmission des militants ATD Quart-Monde autour du thème sous la forme d’un théâtre forum 




Le mur d’expressions



On a tendance à baisser la tête. Quand j’étais petite, j’habitais un bidonville. On nous disait : « tais-toi ! Tu fais partie des assistés, tu n’as rien à demander ». Ça me froissait et je m’en souviens 

Les pauvres, les gens à problèmes on les case dans des endroits, on regroupe les « cas sociaux » et après on se plaint quand il y a des problèmes. Par exemple si on habite, les Vignes, Les Pommeraies, le haut de St Nicolas, l’Epine… c’est difficile de trouver des emplois.

Le groupe d’enfant du quartier des Pommeraies a participé au 17 Octobre autour du thème et retransmis sous forme d’un panneau leurs dessins et leurs paroles.




Signature de la pétition « je ne veux plus » et la vente d’une trentaine de livres« En finir avec les idées fausses sur les pauvres et la pauvreté » 





Moment solennel



Prise de parole du comité 17 Octobre par le Secours Catholique.


Prise de parole du Maire de Laval


Prise de parole par des militants d’ATD Quart-monde.


Lecture des strophes du Quart-Monde


Vous pouvez aussi voir d'autres photos des événements, en cliquant ici:

16 et 17 octobre 2013

Description de l'événement

LA MISÈRE EST VIOLENCE : ENSEMBLE VERS UN MONDE SANS DISCRIMINATION.

AVEC LE COMITÉ 17 OCTOBRE

MERCREDI 16 OCTOBRE AU CAFÉ DU PARVIS DES DROITS DE L'HOMME DE 20H30 A 22H30.

Un café rencontre citoyen : un café n'est ni une conférence, ni une table ronde, ni le "café du commerce". Le principe est de permettre l'expression de chacun dans un climat de respect et de convivialité qu'il n'y ait pas d'un côté les "experts" et de l'autre "le public".

20h30 accueil et projection de témoignages de militants ATD Quart-Monde.

20h50 Scénette sur un fait de discrimination pour cause de pauvreté.

21h00 proposition d'une question à débattre sur le thème de la discrimination pour cause de pauvreté par table de 5 Personnes avec une transmission des différents groupes, suivi d'un débat

22h00 invitation à la Journée mondiale du refus de la misère le lendemain.

JEUDI 17 OCTOBRE PARVIS DES DROITS DE L'HOMME AUTOUR DE LA RÉPLIQUE DE LA DALLE A LAVAL 

16H00 Début de la manifestation autour du mur d'expression

17h00 Théâtre Forum

18h00 moment solennel autour de la dalle avec une présentation sur le sens de la journée, de l'action auprès des parlementaires afin de faire reconnaitre la discrimination pour cause de pauvreté.

PARVIS DES DROITS DE L'HOMME
laval
France

Ngaoundere - Jeudi 17 Octobre 2013 - La misère telle que vécue chez nous

Compte-rendu de l'événement

L'Adamaoua comme partout d'ailleurs connait les réalités de la misères. Les populations victimes de leurs situations socio-économiques font face à d'énormes difficultés. Sans distinction d'ethnie et de couleur, la misère frappe les individus à travers la planète et la discrimination s'en suit.

Conscient de la situation des démunis et heureux de participer à la réduction des conséquences de ce fléau dans leur environnement, FAD'ART et les jeunes ont menés des activités  en faveur du 17 octobre. Cette années en conformité avec le thème "Ensemble vers un monde sans discrimination", ils ont unis leurs voix, talents et énergie pour que cesse la misère à Ngaoundéré, métropole de la région de l'Adamaoua au Cameroun.

C'est par des séances de partage, des échanges entre acteurs autour de la thématique de la misère, des sensibilisation des jeunes à lutter contre la discrimination et un geste de coeur envers les enfants déshérités (orphelins et enfants nécessiteux) réunis pour la circonstance.

Pour une première fois que ce type de manifestation ait lieu à Ngaoundéré, les jeunes mobilisés autour des activités se sont voulus enthousiastes mais surtout compatissants à l'endroit de ceux vivant dans la misère. C'est donc avec passion et surtout émotion qu'il ont agit contre la misère dans ce monde.

http://www.fadart.info

                                                                             Rodrigue TAPEO

Description de l'événement

Conscient de la situation des démunis et heureux de participer à la réduction des conséquences de ce fléau dans leur environnement, FAD'ART et les jeunes vont menés des activités  en faveur du 17 octobre.

DANG BINI
Ngaoundere
Cameroun

Ngaoundere - Jeudi 17 Octobre 2013 - Le refus de la misère exprimé à Ngoundere

Compte-rendu de l'événement

Non à la misère, non à la discrimination

Acteur dans une zone fortement touché par la misère, les jeunes de Ngaoundéré se sont mobilisés pour lutter contre ce fléau, une initiative du groupe FAD’ART.

« Non à la misère, non à la discrimination », est l’écho scandé par les jeunes de la cité capitale de la région château d’eau pour surmonter les fléaux que subissent les populations locales comme bien d’autres de la planète. Du 14 au 17 octobre dernier, c’est sous le thème « Vers un monde sans discrimination » que les manifestations en l’honneur de cette noble cause se sont célébrées. « Ce fléau qu’est la misère minent en particulier le septentrion et la société planétaire en générale », dira Afis partenaire au cours d’une de ses interventions. S’appuyant sur l’expérience et les connaissances des personnes vivant dans la grande pauvreté, la journée mondiale du refus de la misère s’est vécue à travers des activités socio-éducatives et culturelles.

C’est avec le soutien et l’accompagnement du groupe FAD’ART, organisation promotrice que les activités interpellatrices ont impactés les consciences. La noble cause humaine prônée par ce concept aura ainsi permis de partager les valeurs universelles. A l’heure où les occidentaux recherche le du bien être, les africains dans leurs grandes majorité demeure en quête de subsistance. A haute et intelligible voix, la jeunesse locale s’est engagé à témoigner par ces actions la solidarité envers les personnes vivant dans la grande pauvreté. « La discrimination et l'extrême pauvreté sont des gangrène qui minent le développement intégrale de l’homme », déclarera Rodrigue TAPEO, Coordonnateur de Fad’art.

Les préparatifs pour la solennité de cette journée, entamés deux semaines plutôt se sont concentrés autour de diverses articulations : poésie, théâtre, débat et échanges constructifs et édifiants avec des personnes nécessiteuses. Une restitution de ces différentes manifestions a été également concrétisée par un partage culturel avec les orphelin du Centre Yves Plumey ponctué le jour-j sur les ondes radiophoniques de la Radio Sawutu Linjdila (95.7 Fm), dans les conditions de libre expressivité et de grande attention selon le programme établit par le comité d’organisation.

Déjà vu l’importance d’un tel projet de « lutte » est très important et nécessite de grands investissements sur le plan technique, matériel, logistique, spirituel, émotionnel, intellectuel… sur le plan de l’assistance, l’assurance, l’éducation, l’apprentissage, la culture de l'expérience de vie et des connaissances des personnes vivant dans l'extrême pauvreté. Pourtant, depuis toujours et encore aujourd'hui, leur contribution est trop souvent niée. Considérée comme des marginaux, les déshérités sont ignorés dans la société et par conséquent point pris en compte.

« Ceci représente une discrimination flagrante, un déni de la dignité et des droits des personnes vivant dans la pauvreté. C'est pourquoi nos sociétés doivent rompre le silence sur l'extrême pauvreté. Chaque 17 Octobre, et au long de l'année, nous brisons ce silence en manifestant, par nos engagements et nos actions, notre solidarité avec les personnes vivant dans la grande pauvreté. » déclara Mr. Mahmoudou Elmody, président du Comité d’organisation.

Tchouké Newton

Description de l'événement

Non à la misère, non à la discrimination

Acteur dans une zone fortement touché par la misère, les jeunes de Ngaoundéré se sont mobilisés pour lutter contre ce fléau, une initiative du groupe FAD’ART.

DANG BINI
Ngaoundere
Cameroun