Interview de Maître Pacéré et de M Moise Compaore sur RFI
 

La Journée mondiale du refus de la misère met l'accent sur le droit à la dignité des plus démunis à travers le monde. C'est un Français , le père Joseph Wresinski, fondateur du mouvement ATD-Quart Monde, qui est à l'origine de cet événement. Au Burkina Faso, dans le cadre de cette Journée mondiale des Nations unies, plusieurs rues de la capitale ont été rebaptisées dimanche 16 octobre 2011 : il y a désormais à Ouagadougou l'avenue Jospeh Wresinski, la rue du 17 octobre ou la rue Jean Yanogo. Moïse Compaoré est un ami de longue date du mouvement ATD Quart Monde au Burkina Faso. Il rappelle l'importance de cette journée.

* * *

Maître Titinga Frédéric Pacéré, membre du comité Quart Monde et du comité international 17 octobre, évoque cet événement en dressant le lien qui existe entre droits de l'homme et pauvreté. Il aborde par ailleurs au micro de Sonya Rolley, la manière dont cette journée internationale du refus de la misère initiée par le père Joseph Wrésinski, sera célébrée au Burkina Faso.

Cette interview  a été diffusé le samedi 15 octobre 2011 au matin.

* * *

Moïse Compaoré, animateur au Samu social burkinabè, est interviewé par RFI : "Quand autour de vous vous n'avez personne à qui adresser la parole, quand les regards des gens vous fuient... et que vous êtes considéré comme quelqu'un qui n'a rien à dire à ce monde, c'est une grande souffrance... notre devoir est de tendre la main aux plus démunis, aux plus fatigués."

Diffusé sur RFi le lundi 17 octobre 2011.

* * *

En cliquant sur les liens, vous trouverez ci-dessous les discours prononcés le 16 octobre 2011, à l'occasion de la Journée mondiale du refus de la misère, à Ouagadougou par M Eugen Brand, Délégué Général du Mouvement ATD Quart Monde, et par les membres du Mouvement ATD Quart Monde au Burkina Faso.