Tout développement passe par une prise de conscience...
mamans_tabita_rdc

Le Groupe Mamans Tabita (GMT) a pour objectif la promotion et la protection des droits de la femme congolaise surtout celle qui vit en milieu rural. C'est une association de femmes visant à les aider à lutter contre toutes les barrières sociales, économiques, politiques et culturelles qui les empêchent d'atteindre le mieux être. Elles s’organisent dans les villages pour se prendre en charge selon les besoins de chaque milieu.

Le groupement féminin est le cadre de réflexion et d’action locale à la base. Il réunit les membres d’un village en vue d’analyser la situation, de proposer des solutions et de mettre en œuvre les actions appropriées pour le mieux être et l'autonomie. Outre des rencontres dans les villages, des sensibilisations sur le VIH SIDA, d'autres activités ont été réalisées en 2010 à savoir :
L’agriculture reste notre principale activité car la majorité de nos membres vivent en milieux ruraux. Le groupement féminin encourage chaque membre à cultiver des produits agricoles locaux. Le GMT Bandundu n’arrive pas à trouver un moyen de transport vers la ville de Kinshasa pour tous ces produits collectés. Les membres sont fréquemment obligés de vendre à bas prix les produits au niveau local entrainant ainsi le cycle infini de la pauvreté de la femme sans aucune chance d’arriver à l’autonomie.


Huit groupements féminins fabriquent localement des produits artisanaux de nettoyage et désinfectants locaux, des savons. Cinquante deux fabriquent des pains dans les casseroles faute de fours artisanaux ou modernes.
Il y a quelques années nous nous sommes mobilisées comme des fourmis en vue de l'épargne locale au point d'initier, au début sans appui aucun, une coopérative d'épargne et de crédit. Celle-ci aujourd'hui fonctionne très bien. Nous tenons à poursuivre toutes ces activités et à initier des projets économiques et des logements sociaux. Nous tenons aussi à accompagner les femmes pour qu'elles s'impliquent dans le processus électoral en cours dans notre pays pendant les opérations de révision du fichier électoral et à les former comme observatrices des élections.
Notre devoir est de sensibiliser et d'aider la femme à travailler pour améliorer les conditions de vie au quotidien. Nous sommes de ces femmes qui pensent que tout développement passe par la prise de conscience que nous devons travailler dur sans attendre l'aide.
Yvonne K., Coordinatrice GMT,
République Démocratique du Congo
 

Mots clés :