Stop pauvreté : Agir Tous pour la Dignité
image-edito.jpg
Lettre aux Amis du Monde numéro 96

Il y a 100 ans, en France, dans un camp d’internement pour étrangers indésirables, naissait Joseph Wresinski le fondateur d’ATD Quart Monde. Son cœur d’enfant fut pétri par la honte et la rage de devoir sortir dès l’aube pour gagner quelques sous pour sa famille. De sa mère il reçut le sens du courage et de la fierté de ceux qui essuient trop souvent des regards méprisants. Toute sa vie il n’eut de cesse de mettre en route des personnes pour un refus radical de la misère.

Nous continuons son chemin en lançant une grande campagne publique « STOP PAUVRETÉ : Agir Tous pour la Dignité ». C’est un appel à l’action pour que ce refus de la misère, que vous portez vous-mêmes, continue de grandir chez d’autres. Nous vous invitons à le signer et à le faire signer.

Vos passions, vos réussites, votre expérience sont contagieuses. Vous pouvez les transmettre en écrivant une des 1001 histoires que nous voulons recueillir.
Certains se sont déjà mis à écrire ces histoires, en Grande- Bretagne, aux Philippines, en République Démocratique du Congo ou ailleurs. Partout dans le monde nous avons des perles à recueillir ! Ainsi, résonnent dans nos cœurs les paroles de Doña Maritza du Guatemala. Lors d’une réunion avec des animateurs du Festival des Savoirs, elle expliquait qu’elle n’était plus dans la misère car elle n’avait plus honte de ce qu’elle était. Aujourd’hui, elle ose parler et aller à la rencontre d’autres personnes vivant des situations encore plus difficiles que la sienne.

À New York, une jeune femme, engagée dans son quartier, répondait à une journaliste : « J’ai grandi dans un quartier violent où il n’y avait pas de centre social, pas de programme d’activités après l’école, rien. Grâce à la bibliothèque de rue, tout cela a commencé à changer. La rue est devenue un lieu où nous pouvions nous asseoir, lire, dessiner, donner libre cours à notre imagination. Un lieu, violent avant, se transformait en un lieu sûr. Certains jeunes qui avaient l’habitude de créer des problèmes, ont changé. Je n’aurais jamais pensé qu’ils deviendraient les personnes formidables qu’ils sont aujourd’hui ».

Le 17 octobre 2017, nous fêterons le trentième anniversaire de la Journée mondiale du refus de la misère, forts de tous ceux qui nous auront rejoints.
Nous sommes fiers et confiants d’être ensemble sur un même chemin d’engagement.

Isabelle Perrin,
Déléguée générale du Mouvement international ATD Quart Monde