Port au Prince - Haiti
photo-expo_haiti.jpg

L'exposition «  les couleurs de la Lettre » à Port-au-Prince (Haïti) du 19 novembre au 5 décembre 2015.

L'équipe du Forum du refus de la misère, sur la demande de l'équipe ATD Quart Monde de Haïti avait choisi quatre tableaux de cette exposition et les a fait parvenir par deux personnes qui se rendaient à Haïti. Quatre seulement car l'équipe savait les occasions et la place qu'il y aurait pour exposer. Elle ne s'est pas trompée

La première utilisation le 21 novembre  de ces tableaux imprimés sur des bâches a été d'en choisir une, finalement celle des femmes qui s'unissent pour faire de l'art avec des déchets, pour une rencontre de personnes vivant dans la grande pauvreté, rencontre de ce groupe qui s'appelle le Comité de rassemblement Quart Monde. Ce comité se réunit toutes les trois semaines et est un temps de réflexion et d'ouverture . 
Ce groupe a d'abord rendu hommage à un allié décédé quelques jours auparavant et que ces personnes connaissaient bien. Puis le tableau choisi a été utilisée comme base de réflexion. D'abord l'animateur a demandé à chacun de l'observer et de voir ce qu'il voyait dans l'illustration. C'est évidemment la notion de s'unir qui est ressortie principalement.  Puis l'animateur a lu l'expérience qui y est relatée. Il n'y a pas eu le temps de plus de dialogue car l'hommage avait pris du temps. 

La deuxième utilisation des tableaux-bâches , a été leur exposition, du 24 au 27 novembre, dans une salle de l'Hôtel Plaza, où ATD Quart Monde Haïti et l' Office de Protection du Citoyen (OPC) organisaient un séminaire de 4 jours sur le thème :" Faire des droits de l'homme une réalité pour les personnes qui vivent dans l'extrême pauvreté."
Ce séminaire a réuni 40 personnes de différentes appartenances : il y avait des travailleurs sociaux engagés auprès de familles très pauvres, certains venant de quartiers vraiment cibles quand on parle de grande pauvreté, des journalistes, des militants des droits de l'Homme dans diverses organisations et des délégués d'institutions publiques comme le ministère des affaires sociales et du travail. 
Ces bâches ont été les seules affiches exposées vu leur taille, ce qui est une bonne chose, car cela ne multipliait ni les genres, ni les messages. 
Elles s'accordaient bien avec le thème qui était de reconnaître comment nos actions de base avancent dans une approche des droits de l'homme. Elles permettaient d'illustrer vraiment l'idée que si l'on veut revendiquer une reconnaissance des droits de l'homme pour les plus pauvres, il faut aussi commencer par analyser nos actions et nos combats sous l'angle des droits fondamentaux.
On nous a demandé la photocopie du texte de présentation d'un des tableaux, celui d’Haïti, qui a apporté beaucoup de fierté aux Haïtiens présents (à part quelques personnes, tous étaient Haïtiens) et de la crédibilité quant au thème. Ces tableaux ont été regardés, et photographiés à plusieurs reprises. 

La troisième utilisation du 28 novembre au 4 décembre 2015 a été de les exposer à la Maison Quart Monde. 
Il y a eu deux journées de rencontre et de formation pour 18 personnes de l'équipe de volontaires permanents d'ATD Quart Monde et de personnes employées dans les actions ATD Quart Monde à Port-au-Prince. Ces personnes travaillent auprès de petits enfants : Pré-école ( 4 matinées par semaine avec 70 enfants) ; Bébés bienvenus : accueil parents/enfants pour les 0/3 ans,( 4 matinées par semaine avec à chaque fois environ une trentaine d'enfants, deux bibliothèques de rue, une dans un quartier très éloigné dans la montagne, l'autre avec des enfants vivant à la rue et en partenariat avec une autre organisation, une fois par semaine. Ces personnes mènent des actions contre la malnutrition, pour l'éducation, l'inscription d'enfants à l’état civil, la santé, et le rassemblement des adultes. Cette formation se passait dans la maison Quart Monde de Port -au-Prince. 
Les deux jours de formation ont eu le même thème que le séminaire avec l' OPC, mais partant de réalités encore plus concrètes, celles que cette équipe vit au quotidien. Cette formation les a aidées à avoir un nouveau recul grâce aux Principes directeurs des Nations Unies  sur l’extrême pauvreté et les droits de l'homme, et le manuel qui les présente et aide à leur mise en œuvre. 
Les tableaux ont permis, de la même façon, de prendre du recul, car regarder d'autres pays, d'autres réalités aide aussi à cela. 

La 4eme utilisation a été de les laisser exposés lors d'une rencontre des amis du Mouvement, le Conseil des amis ( le 28 novembre) : quatre personnes présentes seulement car c’était deux jours après les funérailles d’un allié du mouvement et il est difficile de mobiliser plus, certaines personnes, dans la même semaine. 
Ces personnes ont eu aussi une réflexion sur les Principes directeurs des Nations Unies sur l’extrême pauvreté et les droits de l'homme. 

La forme de cette exposition en bâches, est très pratique. Elle permet un transport facile, et aussi un nettoyage facile. En effet, à Port-au-Prince, même avec beaucoup de soin, la poussière et la pollution peuvent rapidement salir beaucoup de choses.