"nika koudouma ton gom dosi"
Refuser la misère
"Je vous remercie au fond du cœur de l'importance que vous avez accordée  à mon commentaire sur les OMD. Je m'en vais également vous dire que j'ai été comblé d’allégresse par rapport aux documents très émouvants que m'avez envoyés. Chez nous un adage en langue locale tem dit: "nika koudouma ton gom dosi". ce qui veut dire que "un seul doigt ne lèche pas la sauce dans la marmite". Lorsque les gens se soudent les coudes, se mettent ensemble, s'unissent, se partagent ensemble, réfléchissent et mettent en commun, font participer tout le monde à ce qu'ils font du bien, qu'ils  pourront briser le spectre de la pauvreté. Je continue en disant qu'il existe partout dans le monde des petites ou micro associations qui réalisent des activités de lutte contre la misère avec leurs moyens de bord mais qui ne sont pas comptabilisées.C'est pourquoi je voudrais saluer votre approche "ne laisser personne derrière" qui,  vraiment, permet aux sans voix de trouver la parole et de manifester au moins une fois le sourire comme par exemple le Séminaire International de Ouagadougou du 25 février- 1er mars 2013 dont la lecture des conclusions m'a plongé dans beaucoup de réflexions et m'a  rappelé mon enfance et comment j'ai conjugué les travaux champêtres et les études  pour être aujourd'hui un sociologue que j'aurai à partager quand l'occasion se permettra pour montrer que rien n'est impossible."   Ali M. Président de l'Association Solidarité pour la Vie (A.So.Vi) au Togo le 09/04/2015  
Mots clés :