Lettre "Spécial 17 octobre 2018"
parole_stele_couleur.jpg

Le 17 octobre 1987, plus de 100 000 personnes se sont rassemblées sur l’esplanade du Trocadéro à Paris à  l’endroit où fut signée, en 1948, la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme.
Sur la « dalle à l’honneur des victimes de la misère », inaugurée ce jour-là, étaient gravés les mots :

« Là où des hommes sont condamnés à vivre dans la misère, les droits de l’homme sont violés. S’unir pour les faire respecter est un devoir sacré. »
Joseph Wresinski.

Cette dalle a aujourd’hui de nombreuses répliques dans le monde. « Cette stèle-là, c’est une partie de moi ; c’est une partie de nous. Cette stèle, avant qu’elle ne soit là, on l’avait dans notre tête, dans nos rêves. Maintenant qu’elle est là, elle peut être dans la mémoire de tous, pour que personne n’oublie. » Île Maurice

Au cœur de cette journée, la voix des plus démunis

« Nous sommes trop souvent vus comme des fainéants, des fraudeurs parce que les gens ne nous connaissent pas. C’est une réalité que beaucoup d'entre nous   connaissent ; cela commence parfois dès l’enfance, à l’école. »

« L'an dernier, j'ai été voir un médecin près de chez moi. Quand je lui ai dit où j'habitais, il m'a répondu que c'est là où vivent tous les cas sociaux. Je n'ai rien osé répondre. Par cette remarque, je me suis sentie mise en bas de la société. »

« Quand on est soutenu par des personnes qui nous   respectent, on peut mieux se battre pour soi, se battre avec les autres, se battre pour les autres. »
Suisse

Je suis quelqu'un!

« Le 17 octobre, nous écoutons des personnes de la grande pauvreté qui nous disent combien il leur est difficile d’élever leurs enfants, d’avoir des logements décents, de se sentir isolées, de ne pas être entendues... A chaque fois elles se préparent à prendre la parole grâce au soutien d’autres personnes qui croient en elles. Le 17 octobre elles veulent surtout dire au monde : « Je suis quelqu’un » ! »
Jean Stallings, USA, membre du Comité International 17 octobre.

Mots clés :