Les Retournés et Rapatriés vulnérables et Droits de l’Homme
3.jpg

Les combats qui ont opposé les groupes armés rivaux entre le 12 décembre 2017 et avril 2018 ont commencé à Markounda, épicentre du conflit. Ces affrontements ont embrasé l’axe Markounda_Bodjomo_Boulo et tous les villages situés sur cet axe ont été touchés. Il s’agit de Badama, Betazi, Mbouli , Botolna, Bazoli, Bodjomo, Bogbete et Boulo. Pris de court par ces combats, les habitants ont pris la fuite et dans la débandade ils n’ont pas eu le temps de prendre leurs biens.

Certains ont pris la direction de Bobere, Sagon, Sido et Bo- guila. D’autres se sont déplacés à Bélé un village situé sur le tronçon Markounda Maitikoulou.

Au cours des combats des cases ont été pillées puis incendiées et systématiquement dans le vil- lage Boulo dont les habitants passent la nuit dans des bivouacs de fortune dans une broussaille avoisinant leur village. Au cours des discussions avec l’équipe d’évaluation multisectoriel, les ha- bitants ont affirmé la volonté de regagner leurs maisons si des bâches ont été distribuées en ur- gence pour servir de toit en attendant le soutien de la part des acteurs abris. Parmi les villages tou- chés, seuls Botolna , Betazi ainsi que MBouli ont été épargnés par les incendies.

Néanmoins dans le sauve qui peut les habitants n’ont presque rien emporté , laissant leurs biens à la merci des combattants pillards.

(télécharger le fichier ci-dessous pour lire la suite)

Mots clés :