Le Forum du refus de la misère
rubon123-8cc23.jpg

Le Forum du refus de la misère, anciennement Forum permanent sur l'extrême pauvreté dans le monde,  permet un partage d'expériences à travers l’échange de courrier avec les personnes qui agissent, s’investissent, s’engagent personnellement – et très souvent dans l’ombre – auprès des populations pauvres de leur pays.

Le Forum est un réseau de personnes, de citoyens engagés au sein de leurs sociétés, certains par le biais de divers organismes (associations, universités, instances publiques…), pour l’avenir des personnes et familles très pauvres. Ils sont répartis dans une centaine de pays, sur tous les continents.

Les correspondants sont de tous âges, nationalités, appartenances religieuses, philosophiques, culturelles ou ethniques. Ce qui les unit est leur engagement et leur volonté de développer une amitié et une connaissance à partir de ce que leur apprennent les populations pauvres et très pauvres : celles qui cumulent plusieurs précarités au niveau de l’éducation, du logement, du travail, de la santé, de la culture, celles qui sont les plus rejetées et les plus critiquées.

Une correspondance personnalisée est entretenue avec ceux et celles qui parlent de leurs actions, de leurs engagements, et des questions qu’ils se posent. Des extraits de cette correspondance sont rendus accessibles à tous par le biais de la « Lettre aux Amis du Monde ». Alors quelqu’un vivant aux Philippines, par exemple, peut découvrir et apprendre quelque chose de quelqu’un engagé au Sénégal, et peut-être y puiser de l’encouragement, des idées.

Chacun de ces correspondants garde son identité et ses objectifs propres.

Depuis la création du Forum, des milliers de personnes sont devenues des lecteurs de la « Lettre aux Amis du Monde » et certains correspondent régulièrement. Ils ont enrichi avec leur partage, leurs contributions, bien d’autres hommes et femmes à travers le monde. La plupart des courriers reçus par le Forum témoignent de beaucoup de générosité et d’humanité, mais aussi de beaucoup de souffrances, de solitudes.

Un certain nombre de correspondants n’a pas accès à Internet. L’acheminement du courrier est également parfois un problème. Le souci de ces personnes d’être reliées à d’autres les motive pour faire des efforts importants pour communiquer. L’ambition du Forum du refus de la misère est de les faire participer à ce même espace d’échange, à ce même monde, même si elles sont dans des lieux reculés ou si elles ont très peu de moyens.