L'éducation est très importante, pour nous parents.
image_rca.jpg

C'est M Jean-Louis Sembona qui a glané des paroles de mamans, de jeunes, sur les routes qu'il sillonne depuis près d'un an dans son travail. Il est technicien rural, spécialisé depuis des années dans l'animation et l'organisation de comités paysans.
Mais depuis un an il est embauché par une ONG pour laquelle il s'occupe des distributions de biens nécessaires à des familles qui ont tout perdu :  bâches, marmites, matériaux de construction, etc. Pour cela, il fait d'abord l’analyse de leurs besoins.
Il a gardé sa "manière ATD" qui est de faire plutôt des interviews prolon
gées pour comprendre en profondeur des situations, plutôt que des questions "oui-non" vite faites avec des chefs de villages. Il ramasse de belles choses.

Lettre aux amis du Monde (témoignage)
17 octobre 2015 Spécial journée du refus de la misère en Centrafrique

1    Introduction
Chers amis du Centrafrique et du monde, le 17 octobre 1987, les défenseurs des droits de l'homme et du citoyen de tous pays se sont rassemblés sur la dalle en l'honneur de victimes de la misère, place du Trocadéro, à Paris en France. A travers ce courrier à chacun de vous : individu, mouvement, association, plate-forme, ONG nationales et internationales, apportons nos forces pour « construire un avenir durable. S'unir pour mettre fin à la pauvreté et à la discrimination ».
Le Père Joseph Wresinski, fondateur du Mouvement ATD Quart Monde, disait : « Là où des hommes sont condamnés à vivre dans la misère, les droits de l'homme sont violés. S'unir pour les faire respecter est un devoir sacré ».
Voici ce que j'ai entendu lors de mes visites pour mon travail dans les provinces centrafricaines, sur la misère en milieu rural.

2    L'éducation
« L'éducation est très importante, pour nous parents. Pas d'enseignants étatiques, pas de bâtiment scolaire, manque de salles de classes, pas de fournitures, mais nous ne croisons pas les bras. Nous avons choisi parmi nous des maîtres-parents qui ont été formés. Nous avons construit un bâtiment de deux salles de classes pour les CI, CP, CE1 et CE2. Les CM1 et CM2 fréquentent sous les manguiers. Nous cotisons chaque fin de mois pour payer nos maîtres parents », disait maman Louisa.

3    L'eau
« Nous n'avons pas de l'eau saine dans le village. Nous consommons des puits et sources non aménagés. Tout le monde a la fièvre typhoïde », disait la maman Fofo.

4    Les routes, les ponts
« Nous faisons des efforts pour faire des ponts traditionnels et faire des dégagements de pistes pour que nous soyons en contact humanitaire avec les autres, parce que nos routes et nos ponts sont en mauvais état ».

5    Les soins de santé
Notre poste de santé ne fonctionne pas. Les enfants de oins de 5 ans sont malades, beaucoup de cas de malnutrition chez nous ici. Merci que vous êtes venus nous saluer et parler avec nous. En vous voyant tout le village est en santé », disait Maman Suzy.

6    Le travail
Je construis une paix durable en tissant les nattes que je vends pour avoir de l'argent, bien manger, et bien dormir. Chacun de nous a un bureau (métier), quel que soit ce qu'il fait », disait Sola.

7    Conclusion
Être ami du Mouvement ATD Quart Monde c'est être attentif à ce qui se dit, à ce qu'on voit, c'est être proche des gens et dans leur cœur.

Jean-Louis Sembona
alias « Tigre »
agent humanitaire et de développement

( voir aussi : http://refuserlamisere.org/article/suite-de-la-formation-cohe%CC%81sion-sociale  )