« faire des droits de l’homme une réalité pour les personnes qui vivent dans l’extrême pauvreté »
test_2.png
Lettre aux Amis du Monde numéro 99

‘‘Nous devons travailler ensemble pour faire progresser les droits des personnes vivant dans la pauvreté extrême et assurer que leurs voix soient entendues et leur dignité respectée.’’Magdalena Sepúlveda Carmona, Rapporteuse spéciale des Nations Unies sur l’extrême pauvreté et les droits de l’homme (2008–2014).

2012, les Nations Unies ont adopté des Principes directeurs sur l’extrême pauvreté et les droits de l’homme.
Ces Principes directeurs
s’inspirent des bonnes pratiques recueillies auprès de gouvernements, d’institutions nationales, d’institutions des Nations Unies et d’organisations non gouvernementales à travers le monde.

Ils réaffirment le fait que les personnes en situation de grande pauvreté ont des droits et qu’elles devraient être reconnues en tant qu’actrices dans la lutte contre la pauvreté.

Ils énumèrent les principales obligations des États à l’égard des personnes en situation de grande pauvreté ainsi que les mesures que les organisations internationales, les entreprises et les organisations de la société civile peuvent prendre pour respecter, protéger et assurer leurs droits.

Leur envergure est mondiale. Ils s’appliquent à tous les pays et à toutes les régions, à tous les stades du développement économique.

Ils ont été adoptés par le Conseil des droits de l’homme, ce qui leur confère le soutien de la communauté internationale des États.

Pourquoi un manuel pour la mise en œuvre de ces Principes directeurs ?
Ce manuel a pour objet d’aider ceux qui travaillent en contact direct avec les personnes en grande pauvreté à comprendre la situation de ces dernières sous l’angle des droits de l’homme. Il suggère des mesures à prendre avec les autorités locales et d’autres secteurs de la société afin qu’ils soient respectés et protégés.

Il s’adresse à tous les acteurs locaux, non seulement aux fonctionnaires des États (travailleurs sociaux, animateurs communautaires, enseignants, urbanistes, etc.) mais aussi aux personnes oeuvrant au sein d’organisations non gouvernementales, d’institutions religieuses ou d’associations communautaires. Ce manuel ne fournit pas une liste de toutes les actions à mener.

Il s’agit plutôt d’un guide suggérant la manière d’agir en fonction de la situation des personnes concernées et des questions qui les préoccupent le plus.

http://www.ohchr.org/Documents/Publications/OHCHR_ExtremePovertyandHuman...
http://www.atd-quartmonde.org/wp-content/uploads/2015/09/2015-09-01-PrincpDirEPDH-Manuel-FR-ATD_FI_Handbook_French_WEB.pdf

Mots clés :