Elles prennent des initiatives...
kenya.png

Je fais partie d'un groupe de femmes qui représente quinze familles. Nous vivons dans de mauvaises conditions dans un bidonville gigantesque qui s'étend  autour de Nairobi.

Pour la plupart, nous sommes seules à élever nos enfants. Nos maisons sont faites de tôles et de boue séchée et nous n'avons pas d'électricité ni d’égouts. J'ai quatre enfants (de 3 à 19 ans), et je suis la «responsable» du groupe...

Depuis cinq ans, notre groupe se réunit pour réfléchir ensemble à l'éducation de nos enfants et aux moyens de nourrir nos familles. Nous fabriquons des paniers et des sacs à main en fibres, et trois d'entre nous (dont moi-même) faisons des vêtements grâce à deux machines à coudre que nous avons reçues d'une église. Nous fabriquons ces paniers à la demande et nous discutons ensemble la forme et les motifs.

Nous aimerions (...) pouvoir construire un abri en bois et en tôle où nous pourrions fabriquer nos paniers à plus grande échelle et les vendre. Et ensuite louer une pièce dans la capitale où nous fabriquerions des rideaux que nous vendrions aux propriétaires pour les vitrines de leurs boutiques. Ainsi, nous pourrions acheter un peu de terre pour y vivre et envoyer nos enfants à l'école (...).

Envoyez-nous vos publications car nous aimerions savoir ce que les gens font ailleurs dans d'autres bidonvilles à travers le monde.

Mme Margaret W., Kenya