Ce qui compte c’est notre engagement commun
image-jw.jpg

Joseph Wresinski est né en 1917, en France, et a vécu dans un quartier pauvre de la ville d’Angers. Enfant d’une famille sans ressources, il a connu très tôt l’injustice et la violence de l’extrême pauvreté. En 1957, avec les familles d’un bidonville de la région parisienne, il a fondé ce qui est aujourd’hui le Mouvement ATD Quart Monde.

Depuis, il n’a eu de cesse d’aller à la rencontre des plus pauvres en Europe et à travers le monde. Partout, il a voulu apprendre d’eux et de ceux qui leur consacrent le meilleur d’eux-mêmes pour combattre la misère. Sachant combien ce combat, mené avec les plus pauvres, est à la fois essentiel et difficile, il a fondé, en 1980, le Forum du Refus de la Misère.

« Le Forum est né car nous voulions que toutes les forces se rejoignent, que personne ne se décourage dans la solitude et que nous apprenions ensemble comment avancer avec les peuples de la misère. Que nous soyons fonctionnaires, simples citoyens, représentants d’organismes nationaux ou internationaux, cela n’a pas d’importance. Ce qui compte, c’est notre engagement commun auprès des plus pauvres. »

Joseph Wresinski a puisé sa force dans la résistance à la misère des plus pauvres mais il l’a aussi trouvée dans cette volonté commune de la refuser qui s’est exprimée dès les premiers courriers des lecteurs. En novembre 1983, il leur répondait : « Quand nous avons écrit les premières Lettres aux Amis, nous ne pensions pas qu’un jour elles seraient un moyen de communiquer les uns avec les autres, qu’elles nous permettraient de partager nos soucis et nos angoisses sans doute, mais surtout nos efforts pour lutter contre la misère et la détruire enfin. L’originalité de cette Lettre aux Amis est que, les uns et les autres, nous apportons les bases d’un autre développement, celui qui nous permettrait de tout nous dire, et de n’exclure personne de nos échanges et surtout pas les plus malheureux. »