A destination des lieux de culte
arton1649-1c8d1.jpg

Prière universelle composée pour la Messe du 17 Octobre 1987, Cathédrale Notre Dame de Paris par le Père Joseph Wresinski

Pour ces millions d’enfants tordus par les douleurs de la faim,
n’ayant plus de sourire, voulant encore aimer.
Pour ces millions de jeunes qui, sans raison de croire, ni d’exister,
cherchent en vain un avenir en ce monde insensé.

Toi notre Père nous te prions
envoie des ouvriers pour faire ta moisson.

Pour ces millions d’hommes, de femmes et d’enfants
dont le coeur à grands coups bat encore pour lutter.
Dont l’esprit se révolte contre l’injuste sort qui leur fut imposé.
Dont le courage exige le droit à l’inestimable dignité.

Toi notre Père nous te prions
envoie des ouvriers pour faire ta moisson.

Pour ces millions d’enfants, de femmes et d’hommes
qui ne veulent pas maudire
mais aimer et prier, travailler et s’unir,
pour que naisse une terre solidaire. Une terre, notre terre,
où tout homme aurait mis le meilleur de lui-même
avant que de mourir.

Toi notre Père nous te prions
envoie des ouvriers pour faire ta moisson.

Pour que tous ceux qui prient
trouvent écho près de Dieu et reçoivent de lui
la puissance d’écarter la misère d’une humanité
dont l’image est la sienne.

Toi notre Père nous te prions
envoie des ouvriers pour faire ta moisson.

Cette prière a été reprise, en hommage au Père Joseph Wresinski, le 21 août 1997, par le Pape Jean Paul II devant la Dalle du Trocadéro, lors de son arrivée à Paris à l’occasion des Journées Mondiales de la Jeunesse.