« Autour de la table en famille »
dessin_bleu.jpg

La Banque Alimentaire de Buenos Aires, en Argentine, a développé depuis 2011, un nouveau Programme Interinstitutionnel « autour de la table en famille », qui s’adresse aux familles les plus exclues qu’elle n’arrivait pas jusqu’alors à atteindre.

Cette proposition a nécessité deux ans de préparation car il a fallu chercher une nouvelle méthodologie : partir de la famille et des centres communautaires et non pas des institutions. « Autour de la table en famille » a conduit la Banque Alimentaire à chercher des soutiens là où elle n’en avait pas : la réciprocité mène à la rencontre et à la nécessité de travailler ensemble.

Nous pensons l’alimentation dans sa dimension sociale : la table de la famille est un espace de rencontre, de dialogue et de communication entre ses membres. En cuisinant notre propre repas, en dressant notre table et en célébrant le lien social autour du plat servi, la personne devient plus autonome et reprend des forces. Enfants et adultes, nous grandissons dans la construction de liens et dans la reconnaissance de chacun dans sa dignité. « Nous mangeons tous les jours, tous les 6 à la maison, tandis qu’avant, le week-end, nous ne mangions pas et les enfants, en semaine, mangeaient seulement le déjeuner du midi au centre communautaire ». (Josefina, une maman du Centre Maison de l’Enfant.)

Nous travaillons à renforcer le groupe des familles et des mamans. Ce sont elles qui participent à toutes les réunions et qui se préoccupent des absentes. « Ses deux enfants sont hospitalisés pour une bronchiolite, nous devons aller la voir pour prendre des nouvelles. » (Une maman du Centre de Lomas de Zamora.) « Nous allons commencer à peindre la garderie du centre, mais nous devons toutes être là car ça ne doit pas être toujours les mêmes qui participent ». (Une maman du Centre Conin.)

Certaines ont repris les études : « J’avais envie de terminer le secondaire. Maintenant quand j’ai de bons résultats, que je vois que j’avance, je me rends compte que je peux et que toutes nous pouvons. J’ai les mots pour défendre mon point de vue et tous voient que j’ai changé. » (Laura, maman du Centre Lomas de Zamora.)

Les activités proposées naissent de l’initiative des familles. Elles organisent différents ateliers dans un lien de va-et-vient entre elles et les centres.
Le programme vise à renforcer la cohésion familiale, à partir de l’alimentation, en acquérant de nouvelles compétences, en construisant des liens, en renforçant l’estime de soi et la prise d’initiatives par les gens eux-mêmes dans le quartier.

Marisa G. Fondation Banque Alimentaire
et  Cécilia L. Fondation Losano, Argentine

Mots clés :